NoCopy.net

Y a-t-il une ou plusieurs histoires ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quel rôle jouent les hypothèses dans la reche ... Une société juste peut-elle s'accommoder d'in ... >>


Partager

Y a-t-il une ou plusieurs histoires ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Y a-t-il une ou plusieurs histoires ?



Publié le : 20/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Y a-t-il une ou plusieurs histoires ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Y a-t-il une ou plusieurs histoires ?




Une interprétation historique ne peut donc être objective, si l'on entend qu'elle pourrait être vérifiée expérimentalement, selon les méthodes des sciences de la nature. On comprend alors en ce sens que, puisque les différentes hypothèses d'interprétations que fournissent les historiens ne sont pas vérifiables, il n'y a pas une histoire, mais bien plusieurs. ·         En effet, c'est ici que se pose le problème de l'impossible partialité de l'histoire (d'où le pluriel) : des préjugés idéologiques ou politiques peuvent aussi faire obstacle à l'objectivité de l'historien. Certes il doit toujours vouloir être impartial, comme Thucydide l'annonce au début de son Histoire de la guerre du Péloponnèse (que l'on peut considérer comme le père fondateur de l'historiographie) : il affirme clairement que l'impartialité est indispensable pour rapporter des faits du passé. Mais comment l'historien pourrait-il ne pas appartenir à une société ? Comment pourrait-il échapper aux valeurs de son siècle ? N'est-il pas toujours influencé par l'idéologie qui domine son époque et sa culture ? ·         Pour lever cette difficulté on répond souvent ainsi : pour être objectif, l'historien devrait seulement énumérer des faits. Mais cette confiance dans le fait brut, propre à l'école positiviste, peut aussi être trompeuse : lorsqu'on choisit de rapporter un fait, on lui attribue un certain rôle historique. Choisir c'est privilégier les dates de l'histoire politique, c'est, par exemple, présupposer que les événements sociaux ou culturels sont moins importants pour la formation des sociétés passées.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Y a-t-il une ou plusieurs histoires ? Corrigé de 7634 mots (soit 11 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Y a-t-il une ou plusieurs histoires ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Pixie (Hors-ligne), le 01/04/2012 é 01H01.
  • lulu (Hors-ligne), le 11/11/2010 é 11H21.
  • Kjnbhg20702 (Hors-ligne), le 18/03/2009 é 18H13.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Y a-t-il une ou plusieurs histoires ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit