NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quelle objectivité pour l'interprétation ? Le devoir suppose-t-il la liberté ? >>


Partager

Y a-t-il une ou plusieurs interprétations ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Y a-t-il une ou plusieurs interprétations ?



Publié le : 2/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Y a-t-il une ou plusieurs interprétations ?
Zoom

     Interpréter, qui nous vient du grec « herméneuein «, renvoyait dans l’Antiquité grecque aux prêtres chargés d’interpréter les oracles de la Pythie à Delphes. Aujourd’hui, le problème de l’interprétation est d’une ampleur considérable, dans la mesure où cette activité se prête à la détermination d’un bon nombre de sciences. Dès lors l’interprétation, qui consiste à dévoiler le sens des choses (humaines, naturelles ou divines), relèverait d’une science globale ayant pour finalité absolue la vérité. Il n’en reste pas moins qu’on peut interpréter toutes sortes d’objets et chacun sait qu’une même sonate de Beethoven peut donner lieu à plusieurs interprétations, très différentes. La question de l’interprétation reste largement ouverte et semble nous renvoyer à une pluralité fondamentale : n’y aurait-il pas là l’indice que l’interprétation se tisse au travers d’une vie de la nature et de l’esprit dont le sens ne peut qu’être que multiforme et multicolore ?  



Or, chaque processus vital obtient cette intensification de puissance en imposant sa forme à ses rivaux, c'est-à-dire en leur donnant un certain sens. Autrement dit, les processus vitaux s'interprètent mutuellement ; la volonté de puissance est un processus d'interprétation réciproque. Nietzsche pose ainsi le « caractère interprétatif de tout ce qui arrive. Il n'y a pas d'événement en soi. Ce qui arrive est un ensemble de phénomènes, choisis et rassemblés par un être interprétant ». Il n'y a pas de réalité en soi, mais uniquement des perspectives en devenir et des interprétations provisoirement dominantes. Toute connaissance est une interprétation subjective et partiale. Débat et enjeu DOGMATISME : Doctrine selon laquelle certaines vérités sont établies d'une façon définitive, sans possibilité de doute. Perspectivisme contre dogmatisme La thèse de Nietzsche permet de combattre le dogmatisme, pensée prétendant se dégager de toute perspective ou être la seule perspective possible sur le réel, s'identifiant ainsi, finalement, au point de vue de Dieu lui-même ! Toute pensée exprime une certaine perspective et ne peut dès lors connaître la réalité en soi, mais seulement telle qu'elle lui apparaît. Ou plutôt, toute pensée est une interprétation de la réalité produite par un corps, qui est une certaine hiérarchie de forces vitales, une certaine configuration de la volonté de puissance .


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2060 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Y a-t-il une ou plusieurs interprétations ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Susan68704 (Hors-ligne), le 20/05/2010 é 20H17.
  • Marc30415 (Hors-ligne), le 21/04/2009 é 21H23.
  • Classe27655 (Hors-ligne), le 28/03/2009 é 28H12.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit