Poésie et compréhension du monde ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< AMANITE PHALLOÏDE ORONGE OU AMANITE DES CÉSARS >>
Partager

Poésie et compréhension du monde ?

Littérature

Aperçu du corrigé : Poésie et compréhension du monde ?



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 29/8/2012 -Format: Document en format FLASH protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Poésie et compréhension du monde ?
Zoom

Ensuite, chaque poète à sa propre vision du monde. Par exemple Charles Baudelaire qui a vécu dans un univers particulier et qui disait que la poésie était de la « sorcellerie évocatoire ». Cela se remarque dans plusieurs de ses poèmes comme dans « Destruction » issu du recueil Les Fleurs du Mal, Baudelaire parle d’un Démon qui le pourchasse et qui ressemble à « la plus séduisante des femmes » pour l'amener « au milieu des plaines de l’Ennui, profondes et désertes ». Ce poème écrit suite à un certain malaise peut être interpréter de plusieurs manières suivant le lecteur et c'est plus un poème expiatoire qu’une aide à la compréhension du monde. De surcroît, comme chaque poète a sa propre vision des choses, certains poètes ont des visons du monde complètement différentes comme celles de Jules Laforgue et d'Alphonse de Lamartine. En effet, Lamartine dans son poème « Le vallon » voit en la nature une protectrice présente et à l’écoute tandis que Laforgue pense que « tout hurle en cœur » et décrit avec « Intarissablement » que de « chaque atome monte une voix solennelle ». Ces opinions opposées montrent que ce que les poètes écrivent n'est pas forcément à interpréter comme une vérité car ils ne sont pas subjectifs dans leurs poèmes qui sont au contraire très marqués par leurs idées. Ces différences peuvent s'expliquer par le fait que chaque poète et chaque être humain a un vécu qui lui est propre et donc il a une vision des choses que d'autres personnes n'ont pas forcement et que les poèmes prennent en compte l'humeur de l'auteur ce qui n'aidera pas le lecteur à se forger une meilleure connaissance du monde qui l'entoure.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Poésie et compréhension du monde ? Corrigé de 1519 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Poésie et compréhension du monde ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Devant le mutisme de son maitre Sganarelle se permet même de réagir ‘' interrompé moi … belle malice ‘' ligne 27-28. Cette scène permet de révéler les traits de caractères de Dom Juan mais aussi et surtout les trait de caractères de Sganarelle : Tout d'abord Sganarelle est croyan Il est admiratif de son maitre et en même temps il le méprise, il est très ambivalent, il est admiratif parce qu'il essaye de se mesurer a lui. Il voudrait pouvoir lutter a armes égales avec son maitre hors en ce mettant que le terrain de la culture il voit qu'il a de sérieuse limite, même si toute ces tirades commence de la même façon que la profession de foi de Dom Juan. Si Sganarelle ne peut se passer de son maitre, on peut dire aussi que Dom juan a besoin de Sganarelle. Sganarelle est la seul personne a qui il demeure constamment fidèle. Sganarelle est d'abord pour Dom Juan un divertissement, il est un moyen de mesurer son pouvoir.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

.1 La poésie grecque est d'abord séparée de celles de l'Inde, de Babylone et d'Israël par le monde dont elle témoigne; et si l'oeuvre d'Homère appartient à son propre génie, le monde d'Homère appartient à la mémoire dont il est né, à celle qui l'a transmis : il est élu par la Grèce entière. La poésie oratoire et chantée, liée à la danse, exprime le monde successeur du sacré, fait surgir la geste des dieux des mythes qui la précédaient, la garde de se dégrader en contes; et tout art grec est poésie., MALRAUX, la Métamorphose des dieux, p. 58 (1957).

Ajouté par webmaster

La poésie de Baudelaire, c'est la poésie de Sainte-Beuve plus la poésie. Je veux dire la matière de cette poésie plus le rayon et le génie de la poésie pure, aliment de lumière, réservé aux dieux, et auquel Sainte-Beuve n'a pas goûté., A. THIBAUDET, Hist. de la littérature franç..., p. 321-322.

Ajouté par webmaster

Les gens exigent qu'on leur explique la poésie. Ils ignorent que la poésie est un monde fermé où l'on reçoit très peu et où il arrive même qu'on ne reçoive personne., COCTEAU, la Machine infernale, p. 26.

Ajouté par webmaster

Personne, chez les modernes, n'avait, à l'égal de ce poète -(Mallarmé), osé diviser à ce point l'efficace de la parole de la facilité de compréhension (...) distingué si consciemment les deux effets de l'expression par le langage : transmettre un fait, - produire une émotion. La poésie est un -compromis, ou une certaine proportion de ces deux fonctions (...), VALÉRY, Variété III, p. 17.

Ajouté par webmaster

L'esprit de société est cependant très favorable à la poésie de la grâce et de la gaieté, dont l'Arioste, La Fontaine, Voltaire, sont les plus brillants modèles. La poésie dramatique est admirable dans nos premiers écrivains; la poésie descriptive, et surtout la poésie didactique, ont été portées chez les Français à un très haut degré de perfection; mais il ne paraît pas qu'ils soient appelés jusqu'à présent à se distinguer dans la poésie lyrique ou épique (...), MËmËe DE STAëL, De l'Allemagne, II, X.

Ajouté par webmaster

(...) le domaine de la poésie est illimité. Sous le monde réel, il existe un monde idéal, qui se montre resplendissant à l'oeil de ceux que des méditations graves ont accoutumés à voir dans les choses plus que les choses., HUGO, Odes et Ballades, Préface, 1822.

Ajouté par webmaster

Au reste, le domaine de la poésie est illimité. Sous le monde réel, il existe un monde idéal, qui se montre resplendissant à l'oeil de ceux que des méditations graves ont accoutumés à voir dans les choses plus que les choses., HUGO, Odes et Ballades, Préface de 1822.

Ajouté par webmaster

(...) cette sorte de poésie qui vient du frémissement des nerfs à nu, une poésie d'écorché vif., M. BARRèS, Un jardin sur l'Oronte, p. 3.

Ajouté par webmaster

Comment faire comprendre à une masse ignorante qu'il y a une poésie indépendante d'une idée, et qui ne gît que dans les mots, dans une musique verbale, dans une succession de consonnes et de voyelles; puis, qu'il y a aussi une poésie d'idées, qui peut se passer de ce qui constitue la poésie des mots., BALZAC, Des artistes, III, -in OE. diverses, t. I, p. 358.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Poésie et compréhension du monde ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature