LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< ETUDE DE CAS CENTER PARCS Cass. 1ère civ., 12 juillet 1989 (commentaire ... >>


Partager

« La poésie est une insurrection » Que pensez-vous de cette affirmation de Pablo Neruda ?

Littérature

Aperçu du corrigé : « La poésie est une insurrection » Que pensez-vous de cette affirmation de Pablo Neruda ?



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 21/8/2012 -Format: Document en format HTML protégé

« La poésie est une insurrection » Que pensez-vous de cette affirmation de Pablo Neruda ?
Zoom

L’affirmation de Pablo Neruda peut être considérée comme une Célébration de la notion d’engagement de l’écrivain poète. L’observation du champ sémantique du mot engagement fait apparaître les sens de combat, affirmation des convictions, prises de positions. Le terme fait donc entrer en jeu la volonté de définir une position et de s’y tenir, par rapport à un contexte politique, religieux ou social. Pour le poète, l’action consiste à écrire en transformant selon Sartre sa plume en épée. De façon concrète, le poète s’insurge contre l’oppression de son peuple en devenant le héraut de celui-ci. C’est le cas de Aimé Césaire dans son œuvre Le Cahier d’un retour au pays natal lorsqu’il affirme que : « Ma bouche sera la bouche des malheurs qui n’ont point de bouche et ma voix la liberté de celle qui s’affaissent au cachot du désespoir »




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1334 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "« La poésie est une insurrection » Que pensez-vous de cette affirmation de Pablo Neruda ? " a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

(...) Pablo Neruda, alors en exil, l'un de ceux qui avaient dénoncé avec la plus grande fermeté les «collabos» chiliens de l'époque., Roger GARAUDY, Parole d'homme, p. 115.

Ajouté par webmaster

-L'illustration de la langue françoise par Joachim Du Bellay est comme le manifeste de cette insurrection soudaine (...), SAINTE-BEUVE, Tableau de la poésie française au XVIËe s., p. 45.

Ajouté par webmaster

On se représente la négation comme exactement symétrique de l'affirmation. On s'imagine que la négation, comme l'affirmation, se suffit à elle-même. Dès lors la négation aurait, comme l'affirmation, la puissance de créer des idées, avec cette seule différence que ce seraient des idées négatives (...) cette assimilation (...) nous paraît arbitraire. On ne voit pas que, si l'affirmation est un acte complet de l'esprit, qui peut aboutir à constituer une idée, la négation n'est jamais que la moitié d'un acte intellectuel dont on sous-entend ou plutôt dont on remet à un avenir indéterminé l'autre moitié. On ne voit pas non plus que, si l'affirmation est un acte de l'intelligence pure, il entre dans la négation un élément extra-intellectuel, et que c'est précisément à l'intrusion d'un élément étranger que la négation doit son caractère spécifique (...) La négation n'est qu'une attitude prise par l'esprit vis-à-vis d'une affirmation éventuelle., H. BERGSON, l'Évolution créatrice, p. 286-287.

Ajouté par webmaster

La poésie de Baudelaire, c'est la poésie de Sainte-Beuve plus la poésie. Je veux dire la matière de cette poésie plus le rayon et le génie de la poésie pure, aliment de lumière, réservé aux dieux, et auquel Sainte-Beuve n'a pas goûté., A. THIBAUDET, Hist. de la littérature franç..., p. 321-322.

Ajouté par webmaster

- Que pensez-vous de Marat battant des mains à la guillotine? - Que pensez-vous de Bossuet chantant le -Te Deum sur les dragonnades? La réponse était dure, mais elle allait au but avec la rigidité d'une pointe d'acier., HUGO, les Misérables, I, I, X.

Ajouté par webmaster

Il y a l'émeute, il y a l'insurrection; ce sont deux colères; l'une a tort, l'autre a droit (...) la guerre du tout contre la fraction est insurrection; l'attaque de la fraction contre le tout est émeute (...) De là vient que, si l'insurrection, dans des cas donnés, peut être, comme a dit Lafayette, le plus saint des devoirs, l'émeute peut être le plus fatal des attentats., HUGO, les Misérables, IV, X, II.

Ajouté par webmaster

-(Une affirmation) qui risque de choquer autant que de surprendre., F. BRUNOT ( Affirmation, cit. 1).

Ajouté par webmaster

(...) quoique je lui eusse dit, il m'interrompait par une locution «Vous pensez!» ou «Pensez!» qui semblait signifier ou bien que ma remarque était d'une telle évidence que tout le monde l'eût trouvée, ou bien reporter sur lui le mérite comme si c'était lui qui attirait mon attention là-dessus., PROUST, Sodome et Gomorrhe, Pl., t. II, p. 791.

Ajouté par webmaster

On demande volontiers au polyglotte : «En quelle langue pensez-vous?» Je lui pose plutôt cette question : «En quelle langue souffrez-vous?» Celle-là, c'est la vraie, la maternelle., G. DUHAMEL, les Plaisirs et les Jeux, VI, XV.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature