NoCopy.net

En politique, ne faut-il croire qu'aux rapports de force ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Si les hommes sont égaux en droits, cela a-t- ... Qu'est-ce qu'un abus de pouvoir ? >>


Partager

En politique, ne faut-il croire qu'aux rapports de force ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : En politique, ne faut-il croire qu'aux rapports de force ?



Publié le : 13/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

En politique, ne faut-il croire qu'aux rapports de force ?
Zoom

La politique est l'art de la lutte pour le pouvoir, mais aussi une lutte entre intérêts divergents, entre classes sociales. Les hommes ne se soumettent à la loi que parce que l'Etat les y contraint par force. Mais, là où il y a politique, il y a recherche d'un intérêt commun. Cet intérêt ne peut pas se fonder sur des rapports de force. Ces rapports divisent les hommes. Or, le but de la politique est de les rassembler.



Quelles sont les caractéristiques générales de la perspective selon laquelle la politique se réduit à des rapports de force ? Efforcez-vous de dégager une représentation d'ensemble cohérente de ce type de politique. Illustrez par des exemples.

9. Quelles vous paraissent être les limites ou les impasses d'une telle perspective, étant donné les exigences de la vie politique et les fins vers lesquelles elle tend ?

10. Demandez-vous si des croyances sont nécessaires en politique, et quel est alors leur rôle. Dans quelle mesure peut-on les justifier ? Selon quels principes doit-on les choisir ?


  • I) En politique, il ne faut croire qu'aux rapports de force.

a) Seule la force fait loi.
b) La politique est le règne de la force brute.
c) L'immoralité des hommes fonde le recours à la force.

  • II) En politique, il ne faut pas seulement croire aux rapports de force.

a) La politique sert les intérêts de tous.
b) La liberté s'oppose à la force.
c) La volonté générale fonde la force de la loi.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : En politique, ne faut-il croire qu'aux rapports de force ?
Corrigé de 3807 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "En politique, ne faut-il croire qu'aux rapports de force ? " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
Corrigé consulté par :
  • fixy-237804 (Hors-ligne), le 01/05/2014 é 01H22.
  • Aristophane-205564 (Hors-ligne), le 20/04/2013 é 20H15.
  • Mehdi39129 (Hors-ligne), le 17/04/2010 é 17H18.
  • Loic47601 (Hors-ligne), le 29/11/2009 é 29H16.
  • Mathilde36935 (Hors-ligne), le 27/10/2009 é 27H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    En politique, ne faut-il croire qu'aux rapports de force ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit