Portugal.

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Qatar. Pologne. >>
Partager

Portugal.

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Portugal.



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 15/4/2013 -Format: Document en format HTML protégé

Portugal.
Zoom

Portugal.
1

PRÉSENTATION

Portugal, en portugais Portugal, pays du sud-ouest de l'Europe situé sur la façade atlantique de la péninsule Ibérique. Sa capitale est Lisbonne. Le Portugal appartient à
l'Union européenne.
Le Portugal est bordé au nord et à l'est par l'Espagne et, au sud et à l'ouest, par l'océan Atlantique, où se trouvent les archipels portugais des Açores et de Madère.

2 MILIEU NATUREL
2.1 Relief
La superficie totale du Portugal est de 92 345 km². Le pays, d'une longueur de 561 km et d'une largeur maximale de 218 km, est essentiellement un pays de moyenne
montagne. Son aspect physique est étroitement lié à celui du plateau Ibérique (Meseta) qui couvre l'ensemble de la Péninsule. Le pays se divise en deux régions très
distinctes : le Nord et le Sud, séparés par le cours du Tage.
Au nord du Tage, l'altitude dépasse fréquemment les 1 000 m, et les reliefs montagneux, parmi lesquels le massif granitique de la serra da Estrela qui culmine à la Torre
(1 993 m), délimitent les régions de hauts plateaux du Nord-Est (Trás-os-Montes, Alto Douro), percés de profondes vallées. Les plateaux de la Beira Baixa, descendant vers
le Tage à l'est du pays, sont moins élevés.
Sur la côte occidentale du Portugal, l'Estrémadure, avec ses collines et ses petits massifs, assure la transition avec les paysages du Sud, aux reliefs plus bas. Ici se
succèdent chaînes (serra de Mamede, serra de Monchique) et plateaux (haut- et bas-Alentejo), qui isolent du reste du pays l'extrême sud du territoire, l'Algarve, ensemble
de plateaux calcaires, de plaines et de lagunes.

2.2

Hydrographie

Exception faite du Mondego (au centre) et du Sago (au sud) qui prennent leur source au Portugal, les cours d'eau importants qui traversent le pays prennent tous leur
source à l'extrême nord : le Minho (310 km) qui marque la frontière avec l'Espagne ; au nord, le Douro (895 km) qui entaille une vallée profonde dans les montagnes de
l'intérieur ; au centre, le Tage (1 007 km) qui se jette dans l'Atlantique à Lisbonne, et coupe le pays en deux ensembles distincts ; au sud, le Guadiana (818 km) qui forme
une partie de la frontière orientale.

2.3

Climat

La présence de reliefs au nord du Tage, qui font barrage aux vents d'ouest, explique la division du pays en deux zones climatiques : à l'ouest, une région à fortes
précipitations (700 mm par an en moyenne), à l'est des zones semi-désertiques au climat continental. Au sud du Tage, la sécheresse est fréquente (les précipitations y sont
de l'ordre de 500 mm par an) et un climat de type méditerranéen règne sur les collines et les plaines littorales de l'Algarve, où les températures sont élevées même en
hiver. Sur l'ensemble du territoire portugais, les températures maximales varient de 17 à 31 °C, tandis que les températures minimales oscillent de 7,5 à 13 °C.

2.4

Végétation et faune

Les forêts, qui couvrent environ 41,1 p. 100 de la superficie du Portugal, présentent essentiellement une végétation à feuilles caduques. Les arbres les plus répandus sont
les chênes verts, les chênes-lièges et les oliviers.
Le loup, le lynx, le chat sauvage, le renard, le sanglier et les cervidés constituent l'essentiel de la faune, particulièrement importante dans les hauteurs du Trás-os-Montes.

3 POPULATION ET SOCIÉTÉ
3.1 Démographie
La population du Portugal était estimée à 10,7 millions d'habitants en 2008. Avec un indice de fécondité de 1,49 enfant par femme, le renouvellement des générations n'est
plus assuré, et le pays doit faire face à un accroissement annuel de la population extrêmement bas (0,30 p. 100 pour l'année 2008). Les moins de 15 ans représentent
16,4 p. 100 de la population totale, les individus âgés de 60 ans et plus, 22,7 p. 100. L'espérance de vie moyenne est de 78 années.
La densité moyenne de 116 habitants au km² masque une répartition inégale de la population. Supérieure à 200 habitants au km2 dans le Nord (Braga, Aveiro, Coimbra),
elle dépasse rarement 20 habitants au km2 dans le Sud, que ce soit dans l'Alentejo (Beja, Evora) ou l'Algarve. Peu urbanisés (56 p. 100), les Portugais vivent en majorité
dans les campagnes et dans des villes de taille moyenne.
Le pays est traditionnellement une terre d'émigration : aujourd'hui, 4,6 millions de Portugais vivent à l'étranger, et l'on estime qu'entre 1960 et 1988 plus de 1 million
d'habitants ont quitté le Portugal. Dans les années 1970, l'arrivée de réfugiés des anciennes colonies africaines (Angola, Mozambique, Guinée-Bissau) a représenté un
apport d'environ 500 000 personnes.

3.2

Découpage administratif et villes principales

Le Portugal continental est composé de cinq régions (Nord, Centre, Lisbonne - Vallée-du-Tage, Alentejo, Algarve) et de dix-huit districts : Braga, Bragance, Porto, Viana do
Castelo, Vila Real (région Nord) ; Aveiro, Castelo Branco, Coimbra, Guarda, Leiria, Viseu (région Centre) ; Lisbonne, Santarém, Setúbal (Lisbonne - Vallée-du-Tage) ; Beja,
Evora, Portalegre (Alentejo) ; Faro (Algarve). Les archipels de Madère et des Açores ont le statut de régions autonomes. Outre-mer, Timor a été annexé par l'Indonésie en
1975 et l'ancien territoire autonome portugais de Macao est revenu à la Chine en 1999.
La plus grande ville du pays est de loin la capitale, Lisbonne (1 962 000 habitants, 1 962 493 habitants dans l'agglomération en 2003), également port principal du Portugal.
Viennent ensuite Porto (263 131 habitants), seconde ville et second port du pays, au nord ; Coimbra (148 474 habitants), ville de grande tradition universitaire ; Setúbal
(113 937 habitants), port et centre industriel important dans la région de Lisbonne.

3.3

Institutions et vie politique

Le Portugal est une démocratie parlementaire régie par la Constitution du 21 février 1976, profondément révisée en 1982, en 1989 et 1992.

3.3.1

Pouvoir exécutif

La Constitution portugaise s'inspire de la Constitution française, sans pour autant doter le chef de l'État d'autant de pouvoir qu'en France. Le président de la République, élu
au suffrage universel pour cinq ans et rééligible une seule fois, dispose d'un pouvoir d'arbitrage de portée symbolique. Il nomme le Premier ministre, chef du gouvernement
et responsable devant le Parlement, qui conduit la politique du pays.

3.3.2

Pouvoir législatif

Le pouvoir législatif est détenu par un Parlement unicaméral, l'Assemblée de la République, composée de deux cent trente députés élus pour quatre ans au suffrage
universel.

3.3.3

Pouvoir judiciaire

La plus haute instance judiciaire est la Cour suprême, composée d'un président et de vingt-neuf juges. À l'échelon inférieur, on trouve des cours d'appel, des tribunaux
ordinaires et spéciaux de district.

3.3.4

Gouvernement local

Le pouvoir local se trouve entre les mains des corps législatifs et des gouverneurs des districts. Chaque district est divisé en paroisses, qui possèdent chacune une
assemblée et un conseil élus.

3.3.5

Partis politiques

Les principaux partis politiques du Portugal sont le Parti socialiste (PS), le Parti social-démocrate (PSD, conservateur), le Parti populaire (CDS/PP, droite), le Parti
communiste portugais (PCP), les Verts (Os Verdes), parti écologiste, et le Bloc des gauches (BE). Le Parti populaire monarchiste (PPM) et le Mouvement démocratique
portugais (MDP-CDE) occupent désormais une place marginale sur l'échiquier politique portugais.

3.3.6

Défense

Le Portugal, membre de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN), possède une armée qui comprenait en 2004 environ 44 900 hommes, dont 26 700 dans
l'armée de terre, 10 950 dans la marine et 7 250 dans l'aviation. Le service militaire (de seize à vingt-quatre mois) est obligatoire pour tout citoyen masculin, mais
l'objection de conscience est reconnue. En 2003, l'État a consacré 2,1 p. 100 du produit intérieur brut (PIB) aux dépenses de défense nationale.

3.4

Langues et religions

La langue officielle est le portugais, que l'on divise généralement en trois groupes : le galicien et les dialectes de Trás-os-Montes et d'Entre-Douro-e-Minho, parlé dans le
nord ; les dialectes de Beira, parlés dans le centre ; les dialectes de l'Estrémadure, de l'Alentejo et de l'Algarve, parlés au sud.
Plus de 94 p. 100 des Portugais sont catholiques. La Constitution garantit la liberté religieuse et l'Église protestante est présente dans le pays, ainsi qu'une petite
communauté juive estimée à 1 000 personnes.

3.5

Éducation

L'éducation est gratuite et obligatoire pour les enfants âgés de 6 à 14 ans. Mais le taux d'alphabétisation (94,1 p. 100) reste le plus faible de l'Union européenne. Les
centres universitaires les plus importants sont les universités de Lisbonne et de Coimbra. Ce...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Portugal. Corrigé de 6826 mots (soit 10 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Portugal." a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

En effet, l'éloge du tabac par Sganarelle ressemble singulièrement à celui de l'inconstance par Don Juan (cf. I, 2). Tout comme Sganarelle « est ravi d'en donner [du tabac] à droite et à gauche », de même, Don Juan s'avère incapable de refuser son coeur « à tout ce [qu'il voit] d'aimable ». Chez l'un comme chez l'autre, le plaisir réside plus dans la quête perpétuelle que dans l'objet même. On peut donc considérer que le plaisir du tabac est à Sganarelle ce que le plaisir des sens est à Don Juan. Une scène d'exposition Avec son habileté coutumière, Molière nous donne l'état de l'intrigue au lever du rideau et le portrait du personnage principal avant que celui-ci n'apparaisse. Mais au contraire de Tartuffe, qui n'apparaît qu'à l'acte III, Don Juan apparaît dès la scène 2 de l'acte I. L'intrigue : Don Juan, flanqué de son valet, a fui dans une autre ville son épouse légitime, à qui il avait fait une cour ardente avant de l'enlever.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Les États firent grand bruit, ne menaçant pas moins que d'exterminer le roi de Portugal., RACINE, Notes historiques.

Ajouté par webmaster

«(...) quelles impressions rapportes-tu du Portugal?» (...) - C'est dégueulasse (...) - Eh bien, dis-leur que le paternalisme de Salazar est une ignoble dictature (...), S. DE BEAUVOIR, les Mandarins, p. 104-105.

Ajouté par webmaster

Monsieur de Saint-Aignan, duc et Pair, Grand d'Espagne et Condéparicu de Portugal, accourait au petit trot de son genet tremblant (...), BERNANOS, Appendices, -in OE. roman., Pl., p. 1742.

Ajouté par webmaster

Il y en avait même qui s'avançaient jusqu'à dire qu'il n'était pas sûr que ce prince voulût avouer une action aussi hardie (...), VERTOT, Hist. des révolutions du Portugal, p. 95, -in LITTRÉ.

Ajouté par webmaster

Et de se lancer dans des envolées lyriques sur la présence des Arabes dans ce qui n'était pas encore le Portugal. Bernard Andrès, l'Énigme de Sales Laterrière

Ajouté par webmaster

L'Espagne et le Portugal sont des monarchies despotiques semblables à la nôtre, où l'aristocratie n'est admise que par le conseil. René Louis de Voyer, marquis d'Argenson, Considérations sur le gouvernement ancien et présent de la France

Ajouté par webmaster

Et puis, on voit les lavandières du Portugal brûlées vives dans leur bidonville et Guillaume Tell vendant sous le manteau des arbalètes antimissiles aux valeureux légionnaires du Tchad., J. PRÉVERT, Choses et autres, p. 292.

Ajouté par webmaster

Les Açores, Madère, les Canaries, l'Espagne, le Portugal offrent un débouché avantageux aux grains et aux bois de la Pennsylvanie, qu'ils achètent avec des vins et des piastres (...), G.-J. RAYNAL, Hist. philosophique..., XVIII, V, -in LITTRÉ.

Ajouté par webmaster

(...) les révoltes de l'Angleterre et celles de l'Espagne et du Portugal faisaient admirer d'autant plus le calme dont jouissait la France; Straffort et Olivarès, renversés ou ébranlés, grandissaient l'immuable Richelieu., A. DE VIGNY, Cinq-Mars, XIV.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Portugal.

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo