Peut-on penser la mort ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les mathématiques ont-elles un rapport avec l ... La mort est-elle ce qui donne un sens à la vi ... >>


Partager

Peut-on penser la mort ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on penser la mort ?



Publié le : 2/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Peut-on penser la mort ?
Zoom

Trois aspects fondamentaux de la question doivent être pris en considération pour organiser la réflexion :
 • « la mort « : le substantif utilisé ici semble renvoyer à une réalité précise, qu'il serait d'emblée possible de distinguer de ce qui n'est pas elle. Mais est-ce bien légitime ? Peut-on parler de la mort comme d'une réalité distincte, nettement identifiable et séparable ? Si oui, de quelle mort s'agit-il ? Les situations d'emploi du terme lui confèrent des significations très variées : si, en biologie et en médecine, on parle de « mort clinique «, on parle aussi, en physique, de « mort thermique de l'univers «. Dans de nombreuses mythologies, la Mort apparaît comme une véritable entité (abstraction personnifiée). Ainsi, la diversité des significations et des contextes d'utilisation de la notion devra être prise en considération comme une des contraintes assignée à la réflexion (puisque, de façon générale, la caractérisation ou la définition d'une réalité désignée sous la forme d'un groupe sujet dont on envisage les attributs possibles se doit d'envisager les différentes acceptations qui sont les siennes).
 • « pensable « : c'est la possibilité de penser la mort qui fait problème, et qui doit constituer l'objectif principal de la réflexion. L'existence de différentes représentations de la mort — outre qu'elle ne peut être assimilée d'emblée à une preuve rigoureuse de cette possibilité — ne peut, à elle seule, « remplir « la réflexion : un point de vue normatif, concernant la validité de représentations qui prétendent « penser la mort « devra donc être mis en œuvre.
 • « penser la mort « : qu'est-ce qu'une réalité pensable ? Quelles conditions doit remplir un objet pour être pensé, ou un être humain pour pouvoir penser telle ou telle réalité ? Qu'est-ce qui problématise la possibilité de penser la mort ? La réflexion devra s'efforcer de maintenir constamment la différence entre penser et imaginer, concevoir, envisager etc. c'est-à-dire toutes les modalités de l'activité mentale qui peut se développer à propos d'un thème déterminé. De même, on évitera d'assimiler spontanément penser et connaître, ou, si on le fait, on le justifiera en précisant par exemple que l'on retient une acception très stricte du mot « penser « (saisir un objet dans la multiplicité et la cohérence de ses déterminations, et non pas seulement l'appréhender mentalement).




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Peut-on penser la mort ? Corrigé de 3124 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Peut-on penser la mort ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • anne1999-272491 (Hors-ligne), le 21/09/2016 é 21H15.
  • yoshi77-247306 (Hors-ligne), le 11/11/2014 é 11H23.
  • Audrey42475 (Hors-ligne), le 30/10/2009 é 30H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

     

     

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    • PASCAL: "L'immortalité de l'âme est une chose qui nous importe si fort, qu'il faut avoir perdu tout sentiment pour être dans l'indifférence de savoir ce qui en est." (Pensée).
    • PLATON: "Personne ne sait rien de la mort." (Apologie de Socrate).
    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Peut-on penser la mort ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit