LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Parle t-on comme on pense ou pense t-on comme ... La limitation du pouvoir de l'Etat garantit-e ... >>


Partager

Pour être libre, avons-nous besoin de la raison ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pour être libre, avons-nous besoin de la raison ?



Publié le : 16/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Pour être libre, avons-nous besoin de la raison ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Pour être libre, avons-nous besoin de la raison ?




  II.                Mais dès que nous sortons du domaine purement physique, la liberté nécessite absolument la raison, qui semble être son seul fondement. On peut alors songer à ce qu'on appelle la liberté d'examen, c'est-à-dire à la possibilité d'exercer une critique rationnelle, critique qui mène à un choix volontaire, libre, entre des possibles. C'est ainsi que pour Descartes, la liberté « consiste seulement en ce que, pour affirmer, pour nier, poursuivre ou fuir, nous agissons de telle sorte que nous ne sentons point qu'aucune force extérieure nous y contraigne » [1], et qu'«il n'y a point de différence entre ce qui est volontaire et ce qui est libre »[2]. Par exemple : la liberté, d'un point de vue politique, nécessite une rationalisation des rapports humains dans la mesure ou un état, et donc une législation, doivent-être établis. C'est pourquoi Montesquieu écrit que « La liberté est de faire ce que les lois permettent. »   III.             Il est possible d'envisager la liberté, non pas comme le seul et unique exercice de la raison, mais comme pouvant être associé à la croyance. Dans ce cas, la liberté serait fondée à la fois sur la rationalité et sur la croyance. Il est alors question de croyance rationnelle, comme c'est le cas, chez Emmanuel Kant, au sujet de la croyance en une loi morale, liée à la notion de devoir, celui-ci étant le seul garant de la liberté individuelle : je fais le choix rationnel de croire qu'agir moralement, c'est être libre.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1741 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Pour être libre, avons-nous besoin de la raison ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

I.    D’un point de vue purement physique, nul besoin de sa raison pour être libre de ses mouvements : les animaux les plus démunis de rationalité le sont par exemple.

II.    Mais dès que nous sortons du domaine purement physique, la liberté nécessite absolument la raison, qui semble être son seul fondement. On peut alors songer à ce qu’on appelle la liberté d’examen, c’est-à-dire à la possibilité d’exercer une critique rationnelle, critique qui mène à un choix volontaire, libre, entre des possibles. C’est ainsi que pour Descartes, la liberté « consiste seulement en ce que, pour affirmer, pour nier, poursuivre ou fuir, nous agissons de telle sorte que nous ne sentons point qu’aucune force extérieure nous y contraigne »  , et qu’«il n’y a point de différence entre ce qui est volontaire et ce qui est libre » . Par exemple : la liberté, d’un point de vue politique, nécessite une rationalisation des rapports humains dans la mesure ou un état, et donc une législation, doivent-être établis. C’est pourquoi Montesquieu écrit que « La liberté est de faire ce que les lois permettent. »

III.    Il est possible d’envisager la liberté, non pas comme le seul et unique exercice de la raison, mais comme pouvant être associé à la croyance. Dans ce cas, la liberté serait fondée à la fois sur la rationalité et sur la croyance. Il est alors question de croyance rationnelle, comme c’est le cas, chez Emmanuel Kant, au sujet de la croyance en une loi morale, liée à la notion de devoir, celui-ci étant le seul garant de la liberté individuelle : je fais le choix rationnel de croire qu’agir moralement, c’est être libre. Ainsi, la liberté morale consisterait à la soumission à cette loi morale : « agis de telle manière que tous tes actes puissent être érigés en lois universelles » , un regard rétrospectif rationnel étant nécessaire en permanence pour répondre à cet impératif catégorique.  Kant  écrit également qu’« une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales est une seule et même chose. »

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit