NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pourquoi l'homme se définit-il par la conscie ... La conscience de soi est-elle d'abord et néce ... >>


Partager

Pourquoi le cogito est-il le signe même de mon humanité ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pourquoi le cogito est-il le signe même de mon humanité ?



Publié le : 12/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Pourquoi le cogito est-il le signe même de mon humanité ?
Zoom

Pour accomplir cette tâche, il faut d'abord prendre la mesure des erreurs du passé, des erreurs enracinées en soi-même. En clair, il faut remettre en cause le pseudo savoir dont on a hérité et commencer par le doute :« Je déracinais cependant de mon esprit toutes les erreurs qui avaient pu s'y glisser auparavant. Non que j'imitasse en cela les sceptiques, qui ne doutent que pour douter ; car, au contraire, tout mon dessein ne tendait qu'à m'assurer, et à rejeter la terre mouvante & le sable, pour trouver le roc & l'argile. « (« Discours de la méthode «, 3ième partie).Ce qu'on appelle métaphysique est justement la discipline qui recherche les fondements du savoir & des choses, qui tente de trouver « les premiers principes & les premières causes «. Descartes, dans ce temps d'incertitude et de soupçon généralisé, cherche la vérité, quelque chose dont on ne puisse en aucun cas douter, qui résiste à l'examen le plus impitoyable. Cherchant quelque chose d'absolument certain, il va commencer par rejeter comme faux tout ce qui peut paraître douteux.« Parce qu'alors je désirais vaquer seulement à la recherche de la vérité, je pensais qu'il fallait [...] que je rejetasse comme absolument faux tout ce en quoi je pourrais imaginer le moindre doute, afin de voir s'il ne resterait point après cela quelque chose [...] qui fut entièrement indubitable.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1710 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Pourquoi le cogito est-il le signe même de mon humanité ? " a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

 

 

  • COGITO ou JE PENSE

 

Il est la forme de toute conception, le véhicule de toute pensée. Car nous ne saurions concevoir une pensée qui ne renvoie à un sujet qui la pense.

Le cogito (du mot latin qui signifie : je pense) exprime ainsi l'extrême et la plus abstraite conscience que l'on puisse prendre de la pensée dans son propre exercice. Il livre le fondement du moi pensant ou moi pur. Il dépouille la conscience de soi de toutes les particularités empiriques qui s'attachent à notre individualité concrète.

Descartes s'élève au cogito par un doute universel et absolu, et soutient la position héroïque du jugement libre et inaliénable. Le célèbre : « je pense, je suis » est la profession de foi de la substance pensante. Kant le ramène à l'unité formelle de la conscience transcendantale. Husserl lui restitue une dimension existentielle.

 

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit