Pourquoi l'homme aime-t-il ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pourquoi les progrès scientifiques n'ont-ils ... Pourquoi l'homme a-t-il parfois besoin de l' ... >>
Partager

Pourquoi l'homme aime-t-il ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pourquoi l'homme aime-t-il ?



Publié le : 27/2/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Pourquoi l'homme aime-t-il 	?
Zoom
  • pourquoi : Pour quelle raison, quel motif: raison intellectuelle de parler ou d'agir OU pour quel mobile, force irrationnelle qui pousse à parler ou à agir.
  • dernier homme : Homme médiocre. Ultime produit de l'esclavage engendré par la civilisation.
  • aimer : Éprouver de l'affection, de l'amour ou de l'attachement pour quelqu'un ou quelque chose.

Dans le Banquet de Platon, Anaxagore raconte le mythe des androgynes: à l'origine, l'humanité était divisée en trois genres: hommes, femmes et androgynes qui réunissaient les deux. Ces derniers étaient de forme sphérique, avaient quatre bras et quatre jambes et ils vivaient en totale autosuffisance. Ils étaient si heureux sur terre qu'ils ne pensaient plus à prier les dieux, un jour, Zeus s'énerva et les divisa en deux, depuis, chaque homme et chaque femme cherche sa moitié perdue.

Ce mythe exprime ce qu'est l'amour pour l'homme: se sentant incomplet, il cherche à compléter sa vie dans celle de quelqu'un d'autre. D'autre part, le mythe met l'amour en rapport avec l'origine de l'homme, cela évoque la génération sexuelle.

L'amour apparaît comme un besoin naturel. Mais l'homme s'étant émancipé de la nature dans la civilisation, peut il s'émanciper de ce besoin et du cortège de souffrances qui l'accompagnent?

L'amour est en effet un sacrifice de l'individu, il doit faire des concessions pour s'intéresser aux autres. L'amour implique un don de soi d'autant plus difficile qu'il peut facilement être mis en échec.
 

 



tout cela n'a lieu que pour conserver le type normal de l'espèce. »Le génie de l'espèce est tel que l'amour semble planer au-dessus de tout ce qui est terrestre. C'est ainsi que, par exemple, la valeur attribuée par l'amant à l'être aimé ne se fonde sur rien de réel. Comment, en effet, l'amoureux pourrait-il connaître suffisamment celle qu'il aime pour en apprécier les qualités, d'autant que c'est souvent dès le premier regard que naissent les grandes passions ? Comment expliquer aussi que la perte de la bien-aimée, du fait d'un rival ou de la mort, puisse être pour celui qui aime une souffrance qui dépasse toutes les autres ? Comment comprendre encore que l'amour puisse porter des hommes honnêtes et droits aux pires forfaits ? Tout cela, au fond, ne manifeste-t-il pas la raillerie et le mépris du génie de l'espèce à l'égard de la raison, mais aussi des droits et des intérêts individuels qu'il foule aux pieds ? Force est de constater que l'aspiration des amoureux est plus importante, plus élevée et plus juste que tout ce qui pourrait la contrecarrer, dans la mesure où l'espèce importe plus que l'individu. C'est à un point tel que l'amour peut transformer la vie la plus prosaïque en poésie :« Le sentiment d'agir d'après des visées d'une portée si transcendante est ce qui soulève l'amoureux tellement haut au-dessus de tout ce qui est terrestre et même au-delà de lui-même et couvre d'un vêtement si suprasensible des désirs très physiques, de sorte que l'amour devient un épisode poétique même dans la vie la plus prosaïque des hommes. »L'amour est une chimère si éblouissante que lorsque son approche nous est interdite, la vie paraît sans intérêt, vide.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Pourquoi l'homme aime-t-il 	? Corrigé de 3717 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Pourquoi l'homme aime-t-il ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • Elodie51977 (Hors-ligne), le 04/01/2010 à 04H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plus de recherches à l'italienne. Peu de mythologie. Versification rigoureuse. d) Boileau n'a vu que les erreurs de Ronsard ; il hérite pour une bonne part les idées de Malherbe. L'École de 1660 se développe elle aussi dans un climat d'ordre et de raison : influence de Descartes. e) Enfin le XVIIIe siècle est ou bien sous la coupe de Boileau ou bien plus inquiet de philosophie que de lyrisme. IV.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    (...) l'homme qui n'aime pas la musique aime les romances ou les marches, l'homme qui n'aime pas la poésie aime les feuilletons, l'homme qui n'aime pas la peinture aime les photos de stars, le -Rêve ou les chats dans les paniers., MALRAUX, les Voix du silence, p. 276.

    Ajouté par webmaster

    C'est pourquoi, je te le dis, ses nombreux péchés lui sont pardonnés, parce qu'elle a beaucoup aimé; mais celui à qui l'on pardonne peu, aime peu., BIBLE, Évangile selon saint Luc, VII, 47.

    Ajouté par webmaster

    (...) je vois réapparaître, pendant qu'il parle, tous les humanistes que j'ai connus (...) l'humaniste qui aime les hommes tels qu'ils sont, celui qui les aime tels qu'ils devraient être, celui qui veut les sauver avec leur agrément et celui qui les sauvera malgré eux, celui qui veut créer des mythes nouveaux et celui qui se contente des anciens, celui qui aime dans l'homme sa mort, celui qui aime dans l'homme sa vie (...), SARTRE, la Nausée, p. 149.

    Ajouté par webmaster

    - C'est la litanie éternelle. Pourquoi l'as-tu épousé! Pourquoi l'as-tu aimé!, GIRAUDOUX, Électre, II, 2.

    Ajouté par webmaster

    Ils pensaient que le monde est mal fait. Qui aime n'est pas aimé. Qui est aimé n'aime point. Qui aime et est aimé est un jour, tôt ou tard, séparé de son amour (...), R. ROLLAND, Jean-Christophe, L'adolescent, II, p. 314.

    Ajouté par webmaster

    Il -(l'homme qui aime) s'exagère en moins ses propres avantages, et en plus les moindres faveurs de l'objet aimé., STENDHAL, De l'amour, XII.

    Ajouté par webmaster

    Du moment qu'il aime, l'homme le plus sage ne voit plus aucun objet -tel qu'il est. Il s'exagère en moins ses propres avantages, et en plus les moindres faveurs de l'objet aimé., STENDHAL, De l'amour, XII.

    Ajouté par webmaster

    .1 Nous sommes quelques-uns, si peu sur ce monde, depuis l'huître jusqu'à l'homme. Pourquoi pas un de plus, une fois accomplie la période qui sépare les apparitions successives de toutes les espèces diverses? Pourquoi pas un de plus?, MAUPASSANT, le Horla, Pl., t. II, p. 934.

    Ajouté par webmaster

    Le mets qui plaît à l'un à l'autre est déplaisant, Ce qui est sucre à l'un est à l'autre cuisant; L'un aime le salé, l'autre aime la chair fade; L'un aime le rôti, l'autre aime la salade; L'un aime le vin fort, l'autre aime le vin doux. Et jamais le banquet n'est agréable à tous., RONSARD, Disc. des misères de ce temps, à L. des Masures.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Pourquoi l'homme aime-t-il ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo