Pourquoi les hommes vivent-ils en société ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pourquoi les hommes s'intéressent-ils a leur ... Pourquoi les machines ? >>
Partager

Pourquoi les hommes vivent-ils en société ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pourquoi les hommes vivent-ils en société ?



Publié le : 27/2/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Pourquoi les hommes vivent-ils en société 	?
Zoom

Les relations avec autrui sont souvent conflictuelles. Mais alors quelle raison y a-t-il à vivre ensemble, l'un à côté de l'autre ? La question ici, cherche à définir une cause à la société mais aussi une origine. Cela est compliqué pour nous qui ne connaissons depuis notre naissance que cet état de fait. C'est pour cela que l'instrument théorique de l'état de nature, un état où l'homme ne connaissait pas la société est nécessaire. Pourquoi quitter l'état de nature ? L'homme ne trouve-t-il pas en société un avantage certain ? Celui d'être protéger et de pouvoir échanger le fruit de son travail ? Mais pouvons-nous réduire la société à un simple calcul rationnel ou ne faut-il pas voir dans une société une réunion à l'origine affective, un partage de valeurs communes ? N'est-ce pas dangereux de ne plus voir que mon voisin est plus qu'une figure que je croise ? Le bien commun d'une société ne vient-il pas de cette prise en compte de la spécificité du lien social ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Pourquoi les hommes vivent-ils en société 	? Corrigé de 3770 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Pourquoi les hommes vivent-ils en société ?" a obtenu la note de :

6 / 10

Corrigé consulté par :
  • sorciere (Hors-ligne), le 28/04/2012 à 28H19.
  • Comar21 (Hors-ligne), le 08/05/2011 à 08H19.
  • Gee58438 (Hors-ligne), le 08/05/2011 à 08H10.
  • manou (Hors-ligne), le 07/05/2011 à 07H10.
  • Aravinth68260 (Hors-ligne), le 16/05/2010 à 16H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    1. L'état de nature A. La guerre de tous contre tous Hobbes veut être le Galilée de la science politique, par l'application des principes de la physique à la société. Il ne considère que les forces en présence, portées par les individus. L'état de nature – fiction théorique et non description historique – représente l'état des forces individuelles en l'absence de tout pouvoir politique. Dans cet état, chaque individu poursuit sa conservation, poussé par trois passions fondamentales : la peur de la mort violente, la soif de pouvoir et la défiance à l'égard d'autrui (possible agresseur). Pour assurer sa sécurité, chacun dispose d'un droit illimité sur toutes choses et tout homme. C'est le droit de nature. Tout est permis, jusqu'au meurtre. L'état de nature, c'est la guerre. Mais tous y sont égaux, car la force est instable : celui qui domine aujourd'hui peut être surpassé demain par une alliance ou par une ruse. Rien n'est sûr, la crainte est générale. B.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Tous les hommes qu'on a découverts dans les pays les plus incultes et les plus affreux vivent en société (...) Quelques mauvais plaisants ont abusé de leur esprit jusqu'au point de hasarder le paradoxe étonnant que l'homme est originairement fait pour vivre seul comme un loup-cervier, et que c'est la société qui a dépravé la nature (...) Chaque animal a son instinct; et l'instinct de l'homme fortifié par la raison, le porte à la société comme au manger et au boire., VOLTAIRE, Dict. philosophique, Homme.

    Ajouté par webmaster

    Les -ruffians, ou les -souteneurs sont des hommes avec qui elles -(les prostituées) vivent et qui, dans les occasions, font le coup de poing pour elles., Le Palais royal (1815), p. 122 (-in G. MATORÉ, le Voc. et la société sous Louis-Philippe, p. 183, Note 1).

    Ajouté par webmaster

    Dans ces animaux qui vivent d'herbe, la société entre le mâle et la femelle ne dure pas plus longtemps que chaque acte de copulation, parce que (...) le mâle se contente d'engendrer, et il ne se mêle plus après cela de la femelle ni des petits (...), ROUSSEAU, De l'inégalité parmi les hommes, note 1.

    Ajouté par webmaster

    (...) ces originaux inassimilables par une société policée et qui vivent en marge de la vie collective., SARTRE, Situations II, p. 140.

    Ajouté par webmaster

    Il faut étudier la société par les hommes, et les hommes par la société : ceux qui voudront traiter séparément la politique et la morale n'entendront jamais rien à aucune des deux., ROUSSEAU, Émile, IV.

    Ajouté par webmaster

    Ils vivent dans un cocon, une micro-société coupée du milieu urbain métropolitain. Alain Beaulieu, le Fils perdu, Québec Amérique

    Ajouté par webmaster

    Il est assez rare que la société des femmes ne nous contraigne aimablement à la comédie; et c'est pourquoi nous préférons parler avec des hommes, à moins que nous ne préférions la comédie., VALÉRY, Autres rhumbs, p. 221.

    Ajouté par webmaster

    "Qu'est-ce que la société, quelle que soit sa forme? Le produit de l'action réciproque des hommes... Posez telle société civile, et vous aurez tel État politique, qui n'est que l'expression officielle de la société civile." Marx, Lettre Annenkov, Oeuvres I, pléiade, page 1439.

    Ajouté par webmaster

    Vivent, Seigneur, nos terres fortunées, A qui tu as tes Fleurs-de-lis données; Vive ce Roi, et vivent ses guerriers (...), RONSARD, Disc. des misères de ce temps, Prière à Dieu.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Pourquoi les hommes vivent-ils en société ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo