NoCopy.net

Pourquoi penser ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pourquoi parlons-nous des langues différente ... Pourquoi penser une société sans Etat ? >>
Partager

Pourquoi penser ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pourquoi penser ?



Publié le : 27/2/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Pourquoi penser  	?
Zoom
  • pourquoi : Pour quelle raison, quel motif: raison intellectuelle de parler ou d'agir OU pour quel mobile, force irrationnelle qui pousse à parler ou à agir.
  • penser : Exercer une activité proprement intellectuelle ou rationnelle; juger; exercer son esprit sur la matière de la connaissance; unir des représentations dans une conscience.

Cette question peut sembler surprenante dans la mesure où elle suppose un choix, la possibilité de ne pas penser. Or, si l’on considère que la pensée est une activité propre à l’esprit, il apparaît alors difficile d’agir indépendamment de celle-ci. Le véritable problème sous-jacent à cette question porterait donc davantage sur le bon usage de la pensée. On peut, en effet, à l’instar de Kant, considérer que la pensée permet au jugement de former des concepts. En ce sens, elle peut s’assimiler à la raison.

Mais alors la question que nous pouvons nous poser est : dans quel but l’utiliser? ou encore comment l’utiliser à bon escient?



Pour Platon, cette activité interne de l'esprit se présente comme un dialogue. En effet, dans le Théétète, célèbre dialogue consacré à l'explication du processus de formation de l'opinion, Platon prête à Socrate cette définition de la pensée : « Un discours que l'âme se tient tout au long à elle-même sur les objets qu'elle examine. » En pensant, l'esprit s'adresse à lui-même des questions et des réponses, doute, remet en question ses propres jugements. Et c'est cette activité constante de l'esprit, cette discussion de l'âme avec elle-même que Platon nomme pensée.   II/ Descartes : le bon sens est la chose du monde la mieux partagée   A l'instar de Platon, Descartes rejette une connaissance qui serait fondée sur l'expérience sensible. Il fait donc de la pensée une substance distincte du corps et place l'affirmation : « je pense donc je suis » (Discours de la méthode) comme principe premier et fondement de sa philosophie. En effet, en pensant, en me reconnaissant comme être pensant, je peux accéder à la connaissance de mon être propre. Or, selon Descartes, tous les hommes sont également pourvus de la même faculté à savoir la raison ou « bon sens ». Le problème vient du fait qu'ils n'en usent pas tous correctement. Le bon sens évoqué par Descartes dans le Discours de la méthode désigne alors la capacité de bien juger, la faculté de distinguer le vrai du faux.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Pourquoi penser  	? Corrigé de 1830 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Pourquoi penser ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • clauleky-175434 (Hors-ligne), le 21/09/2012 à 21H22.
  • Charles9697 (Hors-ligne), le 12/04/2011 à 12H16.
  • maxou33480 (Hors-ligne), le 26/01/2011 à 26H18.
  • fao (Hors-ligne), le 26/01/2011 à 26H14.
  • Nana54744 (Hors-ligne), le 07/11/2010 à 07H23.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    La volonté autonome dirige donc chaque fois librement l'action. Ce raisonnement que Kant tient sur l'action, nous tentons maintenant de le tenir sur la pensée : chaque fois que nous pensons « mal », nous savons que nous étions libre de penser autrement parce qu'il existe un devoir moral. Par conséquent, en nous inspirant de Kant, nous pouvons dire que notre volonté peut se porter sur l'objet qu'elle désire, en particulier, sur le fait de « penser par soi-même », c'est-à-dire librement, comme l'a montré la première partie de notre investigation. Il subsiste cependant un problème : si notre pensée est libre, alors nous pouvons penser de manière immorale. Mais, d'après ce qui vient d'être dit, dans ce cas, nous nions la liberté de notre volonté, puisque n'est libre que la volonté qui est morale.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    "Par le mot de penser, j'entends tout ce qui se fait en nous de telle sorte que nous l'apercevons immédiatement par nous même; c'est pourquoi non seulement entendre, vouloir, imaginer, mais aussi sentir, est la même chose ici que penser." Descartes, Principes de la philosophie.

    Ajouté par webmaster

    (...) pourquoi s'irriter de penser que les grands Italiens peignaient des coffres de mariage (...), MALRAUX, les Voix du silence, p. 599.

    Ajouté par webmaster

    Pourquoi penser aux plaisirs, quand on n'a que deux jours à vivre., MËmËe de MAINTENON, Lettre à MËmËe de Caylus, 2 nov. 1717.

    Ajouté par webmaster

    Pourquoi, pourquoi avez-vous tiré un corps à terre? Là encore, je n'ai pas su répondre. Le juge a passé ses mains sur son front et a répété sa question d'une voix un peu altérée : «Pourquoi? Il faut que vous me le disiez. Pourquoi?» Je me taisais toujours., CAMUS, l'Étranger, II, I.

    Ajouté par webmaster

    Pourquoi existons-nous? pourquoi y a-t-il quelque chose?, VOLTAIRE, Dict. philosophique, Les pourquoi.

    Ajouté par webmaster

    Apprendre à ne plus penser, c'est une partie, et non la moindre, de l'art de penser. Alain

    Ajouté par webmaster

    Le plus beau triomphe de l'écrivain est de faire penser ceux qui peuvent penser (...), E. DELACROIX, Écrits, p. 98.

    Ajouté par webmaster

    Il vaut mieux ne pas penser que penser hors de soi. Propos de littérature Alain, Emile-Auguste Chartier, dit

    Ajouté par webmaster

    Mauriac a constamment été du bon côté; presque sans bavure et en expliquant pourquoi. Espagne, Éthiopie, hitlérisme, fascisme, vichysme, dans tous ces cas il a su être un «maître à réagir», plus même qu'un maître à penser., J.-F. REVEL, Mauriac et l'Intelligence, -in l'Express, 19-25 juin 1967.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Pourquoi penser ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo