NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on réfuter la philosophie ? Peut-on définir l'attitude philosophique par ... >>


Partager

Pourquoi la philosophie juge-t-elle primordial de réfléchir sur le langage ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pourquoi la philosophie juge-t-elle primordial de réfléchir sur le langage ?



Publié le : 31/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Pourquoi la philosophie juge-t-elle primordial de réfléchir sur le langage ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Pourquoi la philosophie juge-t-elle primordial de réfléchir sur le langage ?




Faut-il prémunir celle-ci contre celui-là ? Au lieu d'identifier langage et pensée, il est possible de se demander si le langage ne trahit pas la pensée en l'obligeant à emprunter des formes qui lui interdisent de s'exprimer complètement. Par exemple, lorsque j'ai une pensée, je ne pense pas à moi, il se produit quelque chose en moi, il se produit quelque chose tout court : ça pense. Et pourtant, pour me faire entendre des autres, je dois dire "je pense", accréditant ainsi l'idée de l'existence d'un "je", d'un moi (Nietzsche, Par-delà le bien et le mal, 1ère partie). Le langage d'une part contiendrait une métaphysique implicite, et d'autre part il condamnerait à l'expression de ce qu'il y a de plus commun et de moins original dans la pensée, aux mots que tout le monde emprunte de façon grégaire (Leçons de Barthes). On voit donc nettement une tension se dessiner entre ceux qui jugent primordiale l'étude du langage parce que la philosophie et la pensée sont avant tout des mots, et ceux qui la jugent primordiale pour tenter de défendre la pensée et son originalité des formes attendues et mortes du langage. Doit-on admettre que la philosophie réfléchit sur le langage comme sur n'importe quel autre sujet? ou selon le lieu commun qui voudrait qu'elle aborde tout ce qui, de près ou de loin, concerne l'homme et ses qualités? On constate qu'en fait il n'en va pas - ne serait-ce qu'historiquement - ainsi: dès Platon, la réflexion sur le langage s'affirme fondamentale. Qu'est-ce qui donne au langage un tel privilège?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1853 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Pourquoi la philosophie juge-t-elle primordial de réfléchir sur le langage ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Alain7313 (Hors-ligne), le 02/10/2014 é 02H11.
  • Minos (Hors-ligne), le 28/12/2010 é 28H16.
  • redou63 (Hors-ligne), le 01/11/2010 é 01H19.
  • marinou (Hors-ligne), le 31/10/2010 é 31H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit