LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Qu'est-ce qui fait l'identité de chacun d'ent ... Sommes-nous libres quand nous agissons mal ? ... >>


Partager

Pourquoi suis-je moi, plutôt qu'un autre ? (Le problème de l'identité personnelle)

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pourquoi suis-je moi, plutôt qu'un autre ? (Le problème de l'identité personnelle)



Publié le : 5/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Pourquoi suis-je moi, plutôt qu'un autre ? (Le problème de l'identité personnelle)
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Pourquoi suis-je moi, plutôt qu'un autre ? (Le problème de l'identité personnelle)




Descartes entend reconstruire le monde de la connaissance en un moment culturel de doute et de crise. En quête du vrai, c'est-à-dire d'une certitude inébranlable, Descartes cherche à discerner ce qui est indubitable et se propose pour cela de réévaluer les connaissances en leur principe même.- Il commence par considérer comme faux tout ce en quoi il pourrait imaginer le moindre doute. Le doute est le commencement obligé de la philosophie. Non plus le doute sceptique, passif, sans issue, mais le doute actif, méthodique, c'est-à-dire l'examen critique destiné à faire table rase des superstitions, des dogmes, des préjugés. Avant de rechercher la vérité, il faut d'abord purger l'esprit de nos préjugés installés par les nourrices, les éducateurs et les opinions douteuses attachées aux sens. L'examen critique est un acte de liberté, il est l'affirmation de la possibilité de juger par soi-même.- Dans l'expérience du doute, je me découvre moi-même comme ce qui résiste au néant, comme un subsistant, un reste, ce qui résiste en dernier appel, par delà toutes les destructions que l'on peut tenter.- En effet, une fois que j'ai douté de tout, y compris de moi-même, apparaît une première certitude : je peux douter de tout, mais je ne peux douter de la condition inhérente à l'acte même de douter; il faut bien que moi qui me persuade que je rêve ou que je suis fou, moi qui veux douter, je pense et que je sois ou j'existe, justement pour pouvoir penser. Au moment où je doue, je pense et au moment où je doute, je suis.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 6055 mots (soit 9 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Pourquoi suis-je moi, plutôt qu'un autre ? (Le problème de l'identité personnelle)" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • har123-249616 (Hors-ligne), le 02/11/2016 é 02H15.
  • Greezguy-268581 (Hors-ligne), le 14/01/2016 é 14H22.
  • estrella-270236 (Hors-ligne), le 13/01/2016 é 13H15.
  • cachou-213077 (Hors-ligne), le 22/09/2013 é 22H14.
  • okos-212700 (Hors-ligne), le 14/09/2013 é 14H12.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit