NoCopy.net

Pourquoi tient-on ses opinions pour vraies ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les activités de l'esprit sont-elles assimila ... Peut-on dire « à chacun sa vérité » ? >>


Partager

Pourquoi tient-on ses opinions pour vraies ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pourquoi tient-on ses opinions pour vraies ?



Publié le : 27/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Pourquoi tient-on ses opinions pour vraies ?
Zoom

On définit ordinairement l’opinion comme un avis, un jugement porté sur un sujet, qui ne relève pas d’une connaissance rationnelle vérifiable, et dépend donc du système de valeurs en fonction duquel on se prononce. La philosophie considère souvent l’opinion comme un jugement sans fondement rigoureux, souvent dénoncé dans la mesure où il se donne de façon abusive les apparences d’un savoir. Héraclite déjà critiquait ce qu’il appelait les « polymathes «, c’est-à-dire ceux qui prétendaient au savoir du fait qu’ils avaient une somme considérable de connaissances. Car l’important, pour Héraclite, n’est pas de connaître beaucoup de choses, mais de savoir écouter le Logos (la raison), et de comprendre que « tout est un «. La question de la vérité a donc souvent conduit les philosophes à instaurer divers types de connaissances, et l’opinion s’est vue être recalée au rang du genre de connaissance peu fiable, fondée sur des impressions, des sentiments, des croyances ou des jugements de valeur subjectifs. Mais au regard de la difficulté propre à établir la vérité, peut-on rendre à l’opinion une place insigne, en ce qu’elle reflèterait toujours une part de vérité ?



Croyances et coutumes permettent de juger. Le jugement avec Montaigne ne contredit pas le doute puisqu'il est toujours arrêt et mouvement. Il y a une communication constante entre la pensée et la vie. On pense la vie en vivant. Il met en valeur la contingence des croyances. Le jugement permet d'intercaler entre moi et mes croyances tout un tas d'autres coutumes me permettant d'apprécier le caractère relatif de ma croyance. Le but n'est pas de donner plus de poids à ma croyance. Le doute doit aider à cultiver en soi-même la diversité des croyances. Il faut avoir une « âme à plusieurs étages ». On doit croire avec la conscience de la relativité des croyances (Essais, III, 3).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Pourquoi tient-on ses opinions pour vraies ? Corrigé de 1198 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Pourquoi tient-on ses opinions pour vraies ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • nyainaPhil12-263779 (Hors-ligne), le 14/10/2015 é 14H15.
  • Mehdi36538 (Hors-ligne), le 21/09/2009 é 21H00.
  • ouiie36432 (Hors-ligne), le 20/09/2009 é 20H12.
  • eeessee36389 (Hors-ligne), le 19/09/2009 é 19H18.
  • Alyssa36381 (Hors-ligne), le 19/09/2009 é 19H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Pourquoi tient-on ses opinions pour vraies ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit