Pourquoi travaillons-nous ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Tout ce qui est possible techniquement est-il ... Le don n'est-il qu'une des formes de l'échang ... >>
Partager

Pourquoi travaillons-nous ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pourquoi travaillons-nous ?



Publié le : 9/4/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Pourquoi travaillons-nous ?
Zoom
  • pourquoi : Pour quelle raison, quel motif: raison intellectuelle de parler ou d'agir OU pour quel mobile, force irrationnelle qui pousse à parler ou à agir.

Nous ne travaillons pas pour travailler, comme si un châtiment nous accablait. Le travail est la forme que prend notre commerce avec la nature ; il règle les échanges de matières incessants entre l'homme et la nature, dit Marx. Cependant, s'il est susceptible de nous libérer de l'asservissement à la nature qui nous ferait vivre sans toutes les commodités que nous réclamons, il convient de savoir quel est son rôle dans les rapports qu'entretiennent les hommes entre eux.

D’après Bergson, La fourmi qui possèderait une lueur d’intelligence cesserait immédiatement de travailler. Le travail possède une connotation négative, il a pour origine « tripalium » qui signifie torture, ainsi pourquoi l’homme s’inflige-t-il une telle souffrance? Si le travail est un produit de la société, ne pouvons nous pas revenir à un état de nature qui nous permette de nous libérer de ces chaînes ? Bref, pourquoi le travail ? Pourquoi travaillons-nous plutôt que de ne rien faire ?



L’étymologie du mot travail vient du latin « tripalium » qui désigner dans l’antiquité une « machine à trois pieux », destinée à immobilisé les chevaux afin de les ferrer ; autrement dit, par extension, un instrument de torture. Il peut se définir comme une dépense productive de forces pour obtenir un fruit. Par ailleurs, Le temps qu’il impose empêche de se consacré à des activités de loisir ou de temps libre. Le travail apparait donc souvent chargé d’une connotation négative. Il est donc intéressant de se questionner sur ce qui pousse les hommes à travailler, puisqu’il apparait aux yeux de la plupart des hommes comme pénible, contraignant et exigeant un effort douloureux.
 Nous traiterons par conséquent la question suivante : « Pourquoi travaillons-nous ? ».
 Dans une première partie, nous verrons que le travail, qui nous permet de survivre en satisfaisant nos besoins, apparait très souvent aux yeux des hommes, comme une nécessité pénible. Cependant, nous montrerons dans une seconde partie que le travail permet une humanisation ainsi qu’un développent de notre culture. Finalement, nous remarquerons dans une dernière partie les limites de cette humanisation et dans nos sociétés actuelles.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Pourquoi travaillons-nous ? Corrigé de 9068 mots (soit 13 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Pourquoi travaillons-nous ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • nam21-180046 (Hors-ligne), le 08/04/2013 à 08H16.
  • Alexandrephilo3-1867 (Hors-ligne), le 14/01/2013 à 14H20.
  • mamuller23 (Hors-ligne), le 13/05/2012 à 13H10.
  • Lilou93 (Hors-ligne), le 29/11/2011 à 29H17.
  • switly (Hors-ligne), le 13/04/2011 à 13H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    D'abord, l'homme est un animal qui travaille, un "animal fabricateur d'outils" (homo faber). Lors de fouilles archéologiques, on sait qu'on se situe en terrain humain dès qu'on trouve des silex taillés. C'est que le travailleur humain ne se contente pas d'utiliser les instruments de la nature, les ressources naturelles en vue de satisfaire des besoins de survie ; il transforme la nature, invente de nouveaux produits à consommer ou à utiliser. Ainsi apparaissent des besoins artificiels, mais nécessaires à l'homme artificiel qu'il est devenu. Le travail des hommes, dit Marx, produit leur monde matériel et spirituel, et par suite leur mode de vie. Le travail est donc bien un passage de la nature à la culture, qu'il faille, comme Rousseau, s'en plaindre, ou, comme Hegel, s'en féliciter. Le travail assume le besoin naturel en l'incarnant comme besoin naturel.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    I Le travail comme nécessité

        Le travail est avant tout une activité rémunératrice, il permet de satisfaire aux besoins de la société. Le travail est donc un moteur social, c’est grâce à une activité organisée que l’homme peut faire avancer la société en se nourrissant des produits du travail. Cependant face à la recrudescence de la diversité des métiers, on comprend que le travail n’a pas comme seuls but de satisfaire aux besoins élémentaires.

    II Le travail comme accomplissement de soi

        Le travail est l’exercice humain par lequel l’homme s’accomplit en tant qu’être productif au sein de la société mais également afin de pouvoir s’assurer une survie financière. Pour Marx c’est à travers le travail que l’homme s’accomplit. Il « gagne sa vie » dans tous les sens du terme, le travail est donc un moyen pour l’homme de se libérer. C’est en travaillant qu’on accède à plus de moyens et peut être idéalement à la possibilité de ne plus avoir à travailler.

    III Nécessité d’un certain travail

        Historiquement, on peut voir dans la société ouvrière que l’excès de travail à souvent rendu l’homme étranger à lui même. L’ouvrier devient étranger de l’objet qu’il doit construire à la chaîne, la répartition du travail ôte la fin de l’œuvre à son créateur partiel qui finit par construire chaque jour une pièce en série dont le plus souvent il ne connaît pas l’utilité réelle. L’excès de travail déshumanise l’homme.
     L’homme a besoin du travail pour exprimer sa nature dans la Nature, il faut donc qu’il accède à un travail qui lui est pleinement qualifié et dans lequel il s’identifie et non s’oublie.

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Pourquoi existons-nous? pourquoi y a-t-il quelque chose?, VOLTAIRE, Dict. philosophique, Les pourquoi.

    Ajouté par webmaster

    Nous ne travaillons qu'à remplir la mémoire, et laissons l'entendement et la conscience vide., MONTAIGNE, Essais, I, XXV.

    Ajouté par webmaster

    "Nous travaillons incessamment à embellir et conserver notre être imaginaire, et négligeons le véritable." Pascal, Pensées, 147.

    Ajouté par webmaster

    Travaillons, les frelons et nous : On verra qui sait faire avec un suc si doux, Des cellules si bien bâties., LA FONTAINE, Fables, I, 21.

    Ajouté par webmaster

    Toute notre dignité consiste donc en la pensée. C'est de là qu'il faut nous relever et non de l'espace et de la durée, que nous ne saurions remplir. Travaillons donc à bien penser : voilà le principe de la morale., PASCAL, Pensées, VI, 347.

    Ajouté par webmaster

    C'est assez dire qu'en définissant un certain nombre de mots-clés, en les rendant suffisamment clairs aujourd'hui pour qu'ils soient demain efficaces, nous travaillons à la libération et nous faisons notre métier., CAMUS, Actuelles I, -in Essais, Pl., p. 1583.

    Ajouté par webmaster

    Travaillons à ce que nous croyons utile et bon, mais non point dans l'espoir d'un succès subit et merveilleux (...), FRANCE, le Jardin d'Épicure, p. 101.

    Ajouté par webmaster

    Depuis tantôt six mois que la cause est pendante, Nous voici comme aux premiers jours (...) Sans tant de contredits et d'interlocutoires, Et de fatras et de grimoires, Travaillons (...), LA FONTAINE, Fables, I, 21.

    Ajouté par webmaster

    De la politesse, pourquoi? Des cérémonies, pourquoi? Entre nous!, SARTRE, Huis-clos, V.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Pourquoi travaillons-nous ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo