NoCopy.net

Le pouvoir corrompt-il l'homme ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Suffit-il de modérer ses désirs pour être heu ... L'ordre politique dérive-t-il de l'ordre écon ... >>
Partager

Le pouvoir corrompt-il l'homme ?

Echange

Aperçu du corrigé : Le pouvoir corrompt-il l'homme ?



Publié le : 5/3/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Le pouvoir corrompt-il l'homme ?
Zoom
  • pouvoir : Du latin populaire potere, réfection du latin classique posse, «être capable de ». 1° Verbe : avoir la possibilité, la faculté de. 2° Avoir le droit, l'autorisation de. 3° Nom : puissance, aptitude à agir. 4° En politique, ressource qui permet à quelqu'un d'imposer sa volonté à un autre, autorité. 5° Employé seul (le pouvoir), les institutions exerçant l'autorité politique, le gouvernement de l'État.
  • dernier homme : Homme médiocre. Ultime produit de l'esclavage engendré par la civilisation.

Comment le pouvoir peut-il corrompre l’homme ? L’idée de « corrompre l’homme » suppose que l’homme parte d’un état bon pour aller vers un état moins bon. Faut-il envisager une tendance naturelle de l’homme se comporter de manière nuisible dès qu’il est investi d’un pouvoir ? Que le pouvoir est le révélateur d’un aspect particulièrement sombre de la nature humaine, et que la politique s’efforce de réguler cet aspect sombre en donnant une dimension institutionnelle, fixe, non arbitraire, à l’exercice du pouvoir ? 
Ou faut-il envisager un effet pessimiste de la pratique politique, comme voulant réguler la volonté de pouvoir de l’homme mais lui donnant en même temps l’occasion de développer de manière parfois mauvaise cette volonté de pouvoir ? La politique a souvent la réputation d’être aux mains d’hommes malhonnêtes et corrompus : faut-il accepter cette vision des choses et considérer qu’elle manifeste un effet naturel et inévitable du pouvoir, ou bien refuser de voir dans cette corruption l’essence du pouvoir et définir le pouvoir d’une manière à écarter son aspect sombre ? Les mêmes questions se posent au niveau du pouvoir personnel, même si la dimension politique n’entre pas en jeu : comment garantir que celui qui sait posséder un pouvoir sur quelqu’un en usera à bon escient ? Le sujet comporte donc différentes directions, qui toutes pointent pourtant vers la même définition de l’essence du pouvoir et de ses conséquences naturelles.



La politique a souvent la réputation d'être aux mains d'hommes malhonnêtes et corrompus : faut-il accepter cette vision des choses et considérer qu'elle manifeste un effet naturel et inévitable du pouvoir, ou bien refuser de voir dans cette corruption l'essence du pouvoir et définir le pouvoir d'une manière à écarter son aspect sombre ? Les mêmes questions se posent au niveau du pouvoir personnel, même si la dimension politique n'entre pas en jeu : comment garantir que celui qui sait posséder un pouvoir sur quelqu'un en usera à bon escient ? Le sujet comporte donc di...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Le pouvoir corrompt-il l'homme ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • marguerite-208351 (Hors-ligne), le 08/05/2013 à 08H09.
  • Dima:) (Hors-ligne), le 29/11/2012 à 29H20.
  • pouchou (Hors-ligne), le 23/05/2012 à 23H15.
  • pierre0yves26032 (Hors-ligne), le 11/03/2009 à 11H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Le pouvoir corrompt ; le pouvoir absolu corrompt absolument. Machiavel, Le Prince.

    Ajouté par webmaster

    (...) pour sentir les grands biens, il faut qu'il -(l'homme) connaisse les petits maux; telle est sa nature. Si le physique va trop bien, le moral se corrompt., ROUSSEAU, Émile, II.

    Ajouté par webmaster

    Car l'homme propose et Dieu dispose, et la voie de l'homme n'est pas dans le pouvoir de l'homme., CORNEILLE, l'Imitation de Jésus-Christ, I, XIX, -in GUERLAC.

    Ajouté par webmaster

    LE POUVOIR ET LA LIBERTÉ "Le pouvoir le plus énergique est justement celui qui voudrait avoir l'approbation de l'homme libre. Donc la force laisse ici ses baïonnettes, et veut séduire." Alain, Propos Il, 1921.

    Ajouté par webmaster

    La rêverie attire, enjôle, leurre, enlace, puis fait de vous son complice. Elle vous met de moitié dans les tricheries qu'elle fait à la conscience. Elle vous charme. Puis vous corrompt., HUGO, l'Homme qui rit, II, III, VIII.

    Ajouté par webmaster

    Enfin, il est un outil. Il est une cellule. Il va pouvoir servir, il va pouvoir croire. L'au-delà, qu'il soit métaphysique ou qu'il soit social, ramène l'homme dans cette situation d'-affiliation qui est une sécurité., J.-M. G. LE CLÉZIO, l'Extase matérielle, p. 181.

    Ajouté par webmaster

    L'injustice (...) résulte d'un pouvoir d'une personne sur une personne; pouvoir de contraindre ou pouvoir d'empêcher. Or ce pouvoir est politique par définition, dès qu'il n'est plus la violence individuelle pure et simple., ALAIN, Propos, 19 oct. 1912, Révolution économique.

    Ajouté par webmaster

    La littérature française s'est proposé de peindre en pied, inlassablement, l'homme; je dis bien l'homme individuel et l'homme social, l'homme intérieur et l'homme extérieur, l'homme visible et l'homme invisible, l'homme subjectif, et l'homme objectif., G. DUHAMEL, la Défense des lettres, IV, I.

    Ajouté par webmaster

    « Tout pouvoir est militaire. [...] Quand le pouvoir n'est pas résolu à forcer l'obéissance, il n'y a plus de pouvoir. » Alain, Propos du 12 juillet 1930.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Le pouvoir corrompt-il l'homme ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo