NoCopy.net

Y a-t-il un pouvoir des mots ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Comment peut-on s'expliquer que la nature se ... Pourquoi la folie est-elle énigmatique ? >>


Partager

Y a-t-il un pouvoir des mots ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Y a-t-il un pouvoir des mots ?



Publié le : 12/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Y a-t-il un pouvoir des mots ?
Zoom

Nous pouvons agir avec des mots. Les énoncés performatifs sont des actes à part entière, et non une simple description de la réalité.

MAIS...

Le pouvoir ne vient pas des mots eux-mêmes, mais de la délégation que certains reçoivent de la société. Le pouvoir des mots dépend de l'autorité de celui qui les utilise.



Les surréalistes et le langage ou la déconstruction du pouvoir.             Le surréalisme est né de la première guerre mondiale et de la "crise de conscience" qui s'ensuivit. La civilisation s'était engager dans une impasse, celle du tragique et de l'absurde. Aussi, le surréalisme apparut-il d'abord comme une volonté de libération, un mouvement de rupture et de révolte contre toutes les valeurs de la société rabaissées au rang de préjugés bourgeois. Au risque de passer pour des nihilistes intellectuels, les surréalistes s'attaquèrent aux manifestations les plus spectaculaires de la raison triomphante: la société, la morale, la religion, l'art. C'est Tristan Tzara, le créateur de Dada, qui le premier proclamera la nécessité d'une "rupture de l'art d'avec la logique", d'un "grand travail négatif à accomplir". Aussi, le groupe Dada n'aura pour but que de tourner en dérision les valeurs décadentes de cette société. La méthode est la suivante: il ne s'agit plus d'exprimer une pensée préexistante par le truchement du langage, mais d'explorer toutes les ressources du langage comme révélatrices de pensées nouvelles, c'est-à-dire encore jamais exprimées. D'expression, le langage devient création, et dans cette création la spontanéité doit triompher de la logique et de la raison. Liberté d'expression sans précédent qui s'efforce de supprimer tous les tabous, les conventions moraux, religieux, esthétiques.


  • I) Les mots ont un pouvoir.

a) Le discours est un grand tyran.
b) Certains mots sont des actes.
c) Dire, c'est faire.

  • II) Les mots n'ont pas de pouvoir en eux-mêmes.

a) On ne peut isoler les mots de leur contexte d'emission.
b) Ce qui donne pouvoir au mot, c'est l'autorité du locuteur.
c) Il existe une langue légitime.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Y a-t-il un pouvoir des mots ?
Corrigé de 4294 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Y a-t-il un pouvoir des mots ? " a obtenu la note de :

5.8 / 10

Corrigé consulté par :
  • JEANJEAN-269306 (Hors-ligne), le 03/01/2016 é 03H10.
  • julie2705-258225 (Hors-ligne), le 09/04/2015 é 09H10.
  • audenesme-252713 (Hors-ligne), le 19/01/2015 é 19H18.
  • alexis02-244364 (Hors-ligne), le 14/10/2014 é 14H12.
  • DyxoD-210788 (Hors-ligne), le 03/06/2013 é 03H20.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Y a-t-il un pouvoir des mots ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit