LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La démocratie, tyrannie de l'incompétence. Qu ... La parole est-elle un pouvoir ? >>


Partager

Le pouvoir politique est-il nécessairement violent ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le pouvoir politique est-il nécessairement violent ?



Publié le : 3/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le pouvoir politique est-il nécessairement violent ?

Le pouvoir politique, qui s'incarne dans l'État, détient le monopole de la violence légale. Nul citoyen n'a droit d'user de violence en dehors des règles strictement établies par l'État. Mais de ce que l'État représente la seule source de violence habilitée à se dire légitime, peut-on conclure que l'État est nécessairement et toujours porteur de violence ? Cette conclusion serait certainement abusive s'il n'y avait la longue expérience des pouvoirs politiques, expérience qui montre aux hommes que l'existence de l'État s'est presque toujours accompagnée d'un usage plus ou moins intensif de la violence. Toujours, les États se dotent d'appareils violents (armée, police) ; souvent, ils en usent, presque toujours au détriment des peuples. Ce lien historique entre pouvoir politique et violence peut-il être brisé, ou tient-il à la nature profonde, à l'essence de l'État ? Pour le savoir, il faudra évidemment s'interroger sur cette nature de l'État, mais aussi critiquer la notion de violence et se demander notamment si elle ne concerne que des formes particulières du gouvernement politique. Aucun État n'a jamais omis de se doter d'appareils expressément destinés à exercer la violence : armée, police, prisons, etc. Cette règle ne concerne pas seulement les régimes « durs «, comme les dictatures militaires ou les tyrannies en général. Il est couramment admis que même le régime le plus libéral ou le plus démocratique ne peut se dispenser de posséder les moyens de la violence.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1927 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le pouvoir politique est-il nécessairement violent ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • jacky-257353 (Hors-ligne), le 26/03/2015 é 26H18.
  • RIZKI (Hors-ligne), le 20/06/2013 é 20H23.
  • Adridudu-208031 (Hors-ligne), le 05/05/2013 é 05H22.
  • trichelieu (Hors-ligne), le 11/11/2012 é 11H13.
  • mamamael-184618 (Hors-ligne), le 10/11/2012 é 10H11.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit