LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Comment décider de ce qui est juste ? Peut-on ne pas être soi-même ? >>


Partager

Le pouvoir politique peut-il échapper à l'arbitraire ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le pouvoir politique peut-il échapper à l'arbitraire ?



Publié le : 5/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le pouvoir politique peut-il échapper à l'arbitraire ?
Zoom

Le pouvoir politique peut se définir comme la faculté reconnue à une ou plusieurs personnes de faire des lois, et de recourir à la force, si nécessaire, afin d’en imposer le respect. Par conséquent, la finalité du pouvoir politique est de garantir l’ordre public, c'est-à-dire de faire en sorte que l’expression des volontés particulières ne se fasse pas au péril de l’intérêt général.

L’arbitraire est le type d’autorité qui s’exerce selon le bon vouloir d’une personne ou d’un groupe sans respecter aucune sorte de règles. L’arbitraire est donc une autorité non normée, toute puissante, que rien ne vient tempérer de l’extérieur. La seule règle du pouvoir arbitraire est celle que résume la formule des monarques absolus de l’Ancien Régime en France : le « bon plaisir «.

Se demander si le pouvoir politique peut échapper à l’arbitraire revient donc à déterminer si le pouvoir détenu par une personne ou un groupe ne tombe pas nécessairement dans l’expression d’une volonté toute puissante, non normée de l’extérieur. Nous nous demanderons donc si le « bon plaisir « n’est pas la maxime explicite ou cachée de tout pouvoir politique.

 



Il semble que pour Sade le pouvoir politique ne peut échapper à l'arbitraire car la nature de l'homme, égoïste et cruelle, interdit que l'on détienne le pouvoir sans en abuser au gré de son « bon plaisir «.

III.                L'équilibre délicat entre arbitraire du pouvoir politique et contre pouvoir

a.      La menace de la révolte pour régler l'arbitraire du pouvoir politique Si le pouvoir politique ne peut manquer de verser dans l'arbitraire, cela ne signifie pas que le pouvoir politique est nécessairement arbitraire. Il s'agit plutôt d'une dérive que d'une fatalité. En effet, l'arbitraire du pouvoir politique peut être réglé, limité, surveillé, empêché, notamment par le risque d'une révolte populaire qui viendrait y mettre un terme. C'est ainsi que la constitution française de 1795 inscrivait un « droit à la révolte « pour les citoyens victimes de la tyrannie. Le pouvoir ne peut échapper à l'arbitraire, à moins que la perspective d'une révolte populaire ne vienne le dissuader de connaître cette dérive. b.      L'implication dans la vie publique pour contrer l'inévitable arbitraire du pouvoir politique Mais le meilleur moyen pour contrer l'arbitraire du pouvoir est sans doute une implication forte des citoyens dans la vie publique.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3978 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le pouvoir politique peut-il échapper à l'arbitraire ?" a obtenu la note de :

8 / 10

Corrigé consulté par :
  • neril-276132 (Hors-ligne), le 20/04/2016 é 20H20.
  • stronf (Hors-ligne), le 03/01/2012 é 03H20.
  • Charline29400 (Hors-ligne), le 18/05/2011 é 18H18.
  • Cocolom (Hors-ligne), le 18/05/2011 é 18H13.
  • snowcartel (Hors-ligne), le 06/05/2011 é 06H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit