NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Percevoir, est-ce connaître ? L'imagination est-elle un obstacle à la conna ... >>


Partager

Pouvons-nous être certains que nous ne sommes pas toujours en train de rêver ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pouvons-nous être certains que nous ne sommes pas toujours en train de rêver ?



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 1/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé - Ecoutez ce PODCAST:Ecoutez ce PODCAST

Si un artisan rêvait chaque nuit, douze heures durant de suite, qu'il est roi, il ne serait pas moins heureux qu'un roi réel, écrit PASCAL (Pensées. B 3861). Une pareille supposition est - elle si extravagante et si folle, comme le proclame la première Méditation Métaphysique de DESCARTES ("Mais quoi ? ce sont des fous ...") ? Mais alors ce serait une folie bien ordinaire que celle qui nous fait déclarer : "Il me semble que je rêve", tandis que nous ne sommes pas en mesure de distinguer la veille et le rêve. Savoir que nous ne rêvons pas suppose d'abord qu'une frontière sépare chacun de ces deux états, frontière constante, d'autre part que nous puissions disposer de moyens par lesquels nous pouvons nous assurer infailliblement que nous sommes éveillés.

Mais quels sont ces moyens et quelle valeur leur accorder ?



Mais, dès lors que de la réalité on ne se réveille pas, elle pourrait être illusoire sans qu'il y ait moyen de le savoir. Quelle stratégie adopter ? Il faut tout d'abord trouver le ton juste : d'une part, il faut remettre en question l'évidence naïve, pour qui le réel est le réel, d'une façon absolue et incontestable ; d'autre part, il faut éviter toute tentation de délire. Pour cela, le bon point de vue est celui de la conscience : efforcez-vous d'envisager le sujet en ayant toujours à l'esprit non pas le réel en lui-même, mais la façon dont chaque conscience le vit et se le représente. La première remarque que l'on peut faire en considérant les choses ainsi, c'est que si nous avons la ferme et inébranlable conviction de ne pas rêver, il n'en reste pas moins que souvent la réalité nous surprend.Pour commencer la réflexion, il faut analyser les différences entre le rêve et la réalité telles donc qu'elles apparaissent à la conscience. Ceci pourra constituer la première partie. Trois éléments peuvent être mis en évidence. Premièrement, dans le rêve la continuité spatio-temporelle est brisée. Deuxièmement, la réalité semble beaucoup plus cohérente, cesignifie surtout que l'on doit assumer ce qui s'y passe, au sens où l'on ne peut pas toujours vraiment faire comme si ce qui est arrivé n'était pas arrivé.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3610 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Pouvons-nous être certains que nous ne sommes pas toujours en train de rêver ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • dranckoon-241350 (Hors-ligne), le 27/06/2014 é 27H09.
  • jjjjjjjjjjjjjjj-1913 (Hors-ligne), le 17/12/2012 é 17H17.
  • Joanna5856 (Hors-ligne), le 28/02/2010 é 28H16.
  • adeline36803 (Hors-ligne), le 17/10/2009 é 17H19.
  • Laurine4027 (Hors-ligne), le 12/11/2008 é 12H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit