NoCopy.net

Pouvons-nous ne pas croire au progrès ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Que pensez-vous de cette expression courante ... Le développement des techniques est-il synon ... >>
Partager

Pouvons-nous ne pas croire au progrès ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pouvons-nous ne pas croire au progrès ?



Publié le : 4/2/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Pouvons-nous ne pas croire au progrès ?
Zoom

  TRANSITION Ne sommes nous pas en train de confondre progrès et évolution technologique ? Que nous vivions une aire de technologie et de science cela suffit-il à fonder le progrès comme fait ? La vie est-elle meilleure aujourd'hui et la technologie y contribue-t-elle toujours ?                                     II.      Remise en cause d'un progrès réel Partons d'un exemple. La mécanisation du travail est indéniablement un progrès technologique. Est-ce pour autant un progrès humain ? La mécanisation du travail n'a pas eu pour conséquence principale de diminuer la pénibilité du travail. Elle a eu pour conséquences majeures l'augmentation du rythme de travail, ainsi que l'accès des enfants au travail qui n'en avait pas la capacité physique auparavant. On voit avec cet exemple que le progrès technologique n'est pas toujours le progrès humain.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Pouvons-nous ne pas croire au progrès ?	Corrigé de 1620 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Pouvons-nous ne pas croire au progrès ? " a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Ce que Rousseau constate est donc qu'il n'y a pas de progrès, mais il constate également qu'il y a une sorte de régression. L'état social est un état ou les hommes sont corrompus, ceux-ci prétendent avoir des mœurs pures mais ils en ont seulement l'apparence. Rousseau nous permet de distinguer deux termes, celui de développement technologique et celui de progrès. Notre vie est-elle meilleure que celle des Grecs de l'antiquité ? Certes notre vie est différente cependant la prétendre meilleure est un peu périlleux. Peut-on assurer que s'ils avaient pu ces êtres auraient voulu mener la vie que nous menons ? Notre époque, si elle est l'époque du développement technologique, est aussi l'époque des plus grandes guerres, des plus grandes catastrophes. Comment à l'aube d'une époque au combien périlleuse peut-on prétendre que le progrès soit un fait indéniable ? TRANSITION Le doute quant à un progrès qui vaille comme un fait semble donc établit.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Pouvons-nous sans folle outrecuidance croire que l'avenir ne nous jugera pas comme nous jugeons le passé? Voilà les blasphèmes que me suggère mon esprit profondément gâté., RENAN, Souvenirs d'enfance..., II, I.

Ajouté par webmaster

En vain essaierons-nous de nous figurer ce super-univers, ainsi que celui de l'atome. La science nous oblige à croire qu'ils sont irreprésentables et que l'idée que nous en pouvons avoir ne peut s'exprimer que par le langage mathématique, intraduisible en langue ordinaire., Pierre ROUSSEAU, De l'atome à l'étoile, p. 124.

Ajouté par webmaster

Nous ne pouvons mesurer l'orbite immense de la pensée divine de laquelle nous ne sommes qu'une parcelle aussi petite que Dieu est grand, mais nous pouvons en pressentir l'étendue (...), BALZAC, Séraphîta, Pl., t. X, p. 472.

Ajouté par webmaster

Si le monde est absurde, nous ne pouvons pas y souscrire, nous pouvons tout au plus nous révolter contre le fait que «l'action ne soit pas la soeur du rêve» et que la connexion des choses ne réponde pas à celle des idées., Emmanuel BERL, le Virage, p. 87.

Ajouté par webmaster

Fataliste comme un Turc, je crois que tout ce que nous pouvons faire pour le progrès de l'humanité, ou rien, c'est exactement la même chose., FLAUBERT, Correspondance, à L. Colet, 8 août 1846, t. I, p. 225.

Ajouté par webmaster

Ce n'est plus la biologie et ses lois, qui dirigent le monde, mais l'Homme et ses fantaisies (...) L'apparition de l'intelligence a tout bouleversé : la vie s'est donné un maître qui prétend se servir d'elle et non plus la servir, et c'est pourquoi nous pouvons croire que l'homme ne sera pas dépassé par l'évolution (...) Une autre évolution s'est amorcée, et sa marche est rapide car ici tout acquis s'hérite et n'a pas besoin de l'effet du temps pour s'inscrire dans le futur : tout se passe hors de l'organisme et la biologie n'est plus en cause, car le facteur du progrès est l'éducation., Jules CARLES, le Transformisme, p. 117-118.

Ajouté par webmaster

Cette folie de croire, d'abord que nous puissions vaincre les passions par la volonté; nous ne pouvons les vaincre que par des passions contraires, et par exemple la peur par la vanité., Émile FAGUET, Études littéraires, XVIIËe s., Malebranche, III.

Ajouté par webmaster

.1 Nous pouvons nous ébattre et jouer comme nous voulons. Nous pouvons plonger très loin, jusqu'au fond (...) c'est cela que je vous offre, cette brève incursion, cette amusante excursion, cette excitante impression d'aventure, de danger (...), N. SARRAUTE, le Planétarium, p. 36.

Ajouté par webmaster

Pouvons-nous étouffer le vieux, le long Remords, Qui vit, s'agite et se tortille, Et se nourrit de nous comme le ver des morts, Comme du chêne la chenille? Pouvons-nous étouffer l'implacable Remords?, BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, «Spleen et idéal», LIV.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Pouvons-nous ne pas croire au progrès ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo