Préface Poème Rimbaud

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Préface de Pierre Et Jean - Résumé Préface d'une anthologie de poèmes. >>
Partager

Préface Poème Rimbaud

Echange

Aperçu du corrigé : Préface Poème Rimbaud



Document transmis par : Chacha39386


Publié le : 23/10/2010 -Format: Document en format HTML protégé

Préface Poème Rimbaud
Zoom

 

Préface

 

Amis lecteurs, vous comme moi avez déjà ressenti ou ressentira ce sentiment à la fois d'attirance et  d'affection qu'est l'amour. L'amour est omniprésent, nous pouvons même dire que nous sommes cernés par l'amour : père et fils, mère et fille, homme et femme, copains, copines, vieux amis... 

« Le monde a soif d'amour, tu viendras l'apaiser » dit Arthur Rimbaud dans Soleil et chair extrait des Cahiers de Douai, poète adolescent avait lui aussi remarqué cela. Le « tu », marque de la deuxième personne, apostrophe directement la femme aimée dont il sera particulièrement question dans les poèmes de Rimbaud présents dans cette anthologie, tirés des Cahiers de Douai.

Ce recueil n'a jamais été publié du vivant d'Arthur Rimbaud, conservé par son ami Paul Dameny qui le publiera après la mort du poète. Ce dernier grand vagabond, vivant de bohème et de fugue reflète ce goût pour les secrets que cache cette nature propice aux sentiments amoureux.

Cette Nature qui devient un être humain à part entière par le biais d'une majuscule dans Sensation  établie dès le premier poème du recueil, Première soirée, un lexique enivrant de la nature, vous vous laisserez surprendre et vous vous évaderez vers une vie de bohème à travers cette poésie bucolique étant l'objet des poèmes de « l'homme aux semelles de vent » comme le surnommait Verlaine, « les grands arbres », « un petit rayon buissonnier papillonner dans son sourire » d'une Première soirée, au « soirs bleus d'été », « sentiers », « l'herbe menue » que vous foulerez à la simple lecture de Sensation , vous laisserez libre court à votre imagination, courrai les près, le bois, vivant d'errance et de fugue, logeant sous la nuit étoilée de Ma Bohème. Vous reprendrez la route avec le surnommé « passant considérable » comme le nommait Mallarmé. Les nombreuses répétitions du verbe « aller » (Sensation, Ma bohème, Les réparties de Nina) et l'usage du futur sont la marque concrète de cette mise en marche et de ce perpétuel désir de fuite qui est le moteur permanent des fugues de l'adolescent. Ainsi vous regagnerai les « villages de campagne » à travers « sentiers », cette odeur de printemps, de « framboise » et par des envolées lyriques enivrera votre lecture, et vous sentirez chez vous à la campagne, dans les « fermes » ou sent bon le lait chaud, où Rimbaud invite sa muse fictive Nina dans Les Répartis de Nina. Tout cela menant à l'ivresse de l'amour d'un jeune poète de dix-sept ans « au cœur Robinsonne »  qui compare l'amour à « la sève » montant dans l'arbre, ou au « champagne » qui vous monte à la tête (Roman  et Les Répartis de Nina) rend compte de cette frénésie de l'amour, Rimbaud nous invite à entrer en osmose avec la nature, grâce a celle-ci il subit une sorte d'ivresse poétique comme il le laisse entendre dans  Ma Bohème.

La femme aimée, à qui s'adresse les différents poèmes est décrite de tous ces faits et gestes, c'est un jeune adolescent amoureux maladroit, qui s'éprend à séduire cette jeune fille à mi-nue assise sur la grande chaise du poète dans Première soirée. Une sensualité se dégage des mots de Rimbaud « un jolie rire de cristal » « Pauvre et palpitant sous ma lèvre ». Les deux amants entrent dans un jeux de séduction voire d'érotisme dont les points de suspension traduit l'ambiguïté de la situation, cette scène de séduction est beaucoup plus légère dans Roman , le vocabulaire de petitesse (« petit » répétés a nombreuses reprises) en est la preuve. Ici tout est simple et agréable et l'amour se résume à un baiser, pas de descriptions fastueuses mais seulement des points de suspension dans lesquels chacun peut imaginer la suite. Vous aussi, vous vous reconnaitrez sans doute dans la pensée de Rimbaud « On est pas sérieux quand on a dix-sept ans » dont la diérèse étoffe la naïveté et les illusions cet adolescent maladroit à la sensualité et sexualité naissante. 

Vous serez sans doute captivé par le désir du poète dans Les réparties de Nina, le conditionnel traduisant son souhait d'emmener Nina avec lui, suivis de près de verbes au futur soulignant sa volonté grandissante « tu seras heureuse » « nous regagnerons la route »...

Notons, que la femme aimée est simplement évoquée et suggérée dans Sensation ou encore dans Ma bohème au profit de l'errance champêtre du poète devenant une errance amoureuse. En effet, un parallèle est fait entre la femme et ce bohémien (« comme un bohémien » , « comme une femme ») ou les sentiments abstraits de...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Préface Poème Rimbaud" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

La chambre est dite « double » car elle est décrite rapidement pour elle-même mais surtout pour tout ce qu'elle suggère > le doux endroit d'un rêve où règnent le bonheur et une harmonie apaisée. Ex : « Les meubles ont des formes allongées, prostrées, alanguies »… Les sonorités sont importantes. Allitérations et assonances qui traduisent aussi cette tranquillité. • « Les Ponts » de Rimbaud > Poème en prose composé d'un paragraphe. Nouvelle « illumination » de Rimbaud qui évoque les ponts (ville, modernité) > tableau magnifié mais brouillé. • « Les poêles » de Ponge > Texte poétique, qui suggère, qui ne raconte pas. Brièveté. Poème teinté d'humour qui prend la défense et loue un objet quotidien => La fonction du poète pour Ponge est de renouveler notre regard pour mieux pénétrer dans cette connaissance profonde de l'univers, pour entrer en communion avec ces objets familiers.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Et, dès lors, je me suis baigné dans le poème De la mer, infusé d'astres et lactescent (...), RIMBAUD, le Bateau ivre, p. 138.

Ajouté par webmaster

Et dès lors, je me suis baigné dans le poème De la Mer, infusé d'astres, et lactescent, Dévorant les azurs verts; où, flottaison blême Et ravie, un noyé pensif parfois descend (...), RIMBAUD, Poésies, «Le bateau ivre», Pl., p. 101.

Ajouté par webmaster

Après tout, un peu de charlatanerie est toujours permis au génie, et même ne lui messied pas., BAUDELAIRE, Préface à la Genèse d'un poème (d'E. POE).

Ajouté par webmaster

L'épanouissement du genre humain de siècle en siècle, l'homme montant des ténèbres à l'idéal (...) voilà ce que sera (...) ce poème dans son ensemble (...), HUGO, la Légende des siècles, Préface.

Ajouté par webmaster

L'auteur (...) a esquissé dans la solitude une sorte de poème d'une certaine étendue où se réverbère le problème unique, l'être, sous sa triple face : l'Humanité, le Mal, l'Infini (...), HUGO, la Légende des siècles, Préface, sept. 1857.

Ajouté par webmaster

Le mot -Illuminations est anglais et veut dire des gravures coloriées - -coloured plates : c'est même le sous-titre que M. Rimbaud avait donné à son manuscrit., VERLAINE, Préface à l'édition originale des Illuminations.

Ajouté par webmaster

Ce poème a d'ailleurs un très grand inconvénient, celui d'être un poème didactique. Jacques Delille, les Jardins, ou l'art d'embellir les paysages, Gallica

Ajouté par webmaster

J'accomplis exactement ma promesse et confectionnai une préface à la fois subtile et macaronique pour démontrer l'identité d'un poème licencieux et vulgaire, et des plus belles pages mystiques qui aient été écrites., Léonce DE LARMANDIE, Histoire de J.-G. Nouveau, -in G. NOUVEAU, Pl., p. 1046.

Ajouté par webmaster

(...) le nom de poème dramatique vient d'un mot grec qui signifie agir, pour montrer que la nature de ce poème consiste dans l'action (...), MOLIèRE, la Critique de l'École des femmes, 6.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Préface Poème Rimbaud

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo