NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Justice et inégalité sont-elles incompatible ... Les mots cachent-ils les choses ? >>


Partager

Le progrès de la science fait-il celui de la conscience ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le progrès de la science fait-il celui de la conscience ?



Publié le : 16/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le progrès de la science fait-il celui de la conscience ?
Zoom

Le progrès scientifique consiste en l’acquisition d’aptitudes et de connaissances nouvelles qui dépassent celles qui les précèdent. Le progrès est une amélioration, une évolution positive des techniques et des sciences dont l’homme est l’instigateur. Dans de le domaine scientifique, le progrès résulte souvent de découvertes, qui parfois se révèlent imprévisibles et surprenantes. Le progrès, parce qu’il s’enracine dans un mystère inhérent, peut alors parfois faire peur. « Qu’allons-nous découvrir ? «, peuvent s’interroger les chercheurs du fond de leurs laboratoires. En effet, on ne peut avoir pleinement conscience de ce qui est en train de se jouer lorsque l’on est pris dans un tel processus d’évolution. Le progrès de la science implique-t-il le progrès de la conscience, ou ne risque-t-il pas au contraire de nous aveugler par sa nouveauté et de nous bercer d’illusions ? Si le progrès de la science fait celui de la conscience, s’agit-il d’améliorer notre rapport au monde, ou d’éveiller notre conscience morale ?



3ème partie : Le progrès de la science ne fait pas celui de la conscience morale.

- Si le progrès de la science fait celui de la conscience, en revanche il ne s'agit pas de conscience morale. On s'aperçoit que les sciences sont détachées de la sphère de la moralité, et que la recherche scientifique, toute sage qu'elle soit dans sa démarche et sa méthode, ne l'est pas nécessairement au regard des valeurs morales. Ex : Les scientifiques peuvent heurter la morale en procédant à des expérimentations sur les animaux, et donc en faisant un usage instrumental d'être vivants, et néanmoins ne pas s'écarter des principes raisonnables qui régissent le domaine scientifique. En fait, la conscience que développe la science est seulement interne à la science, mais nullement orientée vers l'extérieur. Elle ne dit rien de la conduite humaine à mener en général, mais est seulement orientée dans l'intérêt du bon déroulement de la pensée scientifique. La conscience scientifique ne mène pas à la sagesse morale, à la sagesse absolue et universelle qui nous permet de déterminer notre conduite dans tous les cas possibles. - les scientifiques se laissent emporter par leurs découvertes sans en mesurer les implications morale ou éthiques. Il n'ont pas toujours conscience des dérivent qui peuvent naître de l'application de certaines découvertes. « Science sans conscience n'est que ruine de l'âme «, disait déjà Rabelais en son temps.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1788 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le progrès de la science fait-il celui de la conscience ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • mazal-216591 (Hors-ligne), le 21/10/2013 é 21H20.
  • kiruchii-181842 (Hors-ligne), le 22/10/2012 é 22H20.
  • Annee57 (Hors-ligne), le 11/03/2012 é 11H15.
  • Damien54692 (Hors-ligne), le 21/01/2010 é 21H17.
  • Seegoleene30874 (Hors-ligne), le 12/06/2009 é 12H12.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    POUR DÉMARRER
     

     La marche en avant des savoirs hypothético-déductifs et expérimentaux crée-t-elle une avancée particulière bénéfique et positive de la connaissance de l'homme par lui-même, et surtout de sa capacité morale à distinguer le bien du mal pour agir en faveur du premier ? Un sujet qui vous interroge sur l'influence de l'accroissement des connaissances humaines sur l'évolution de la conduite et de la conscience morales.
     
     
    CONSEILS PRATIQUES
     

     Réfléchissez sur la notion de progrès, conçu comme conquête, comme avancée dans l'acquisition de savoirs nouveaux, comme accroissement des moyens d'action, mis indistinctement à la disposition de tous, pour n'importe quel usage. Progrès des sciences ne signifie pas forcément gain spirituel. Or science sans conscience n'est que ruine de l'âme.

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit