NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les techniques ne sont-elles que de la scienc ... Faut-il redouter les machines ? >>


Partager

Le progrès technique est-il une fatalité ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le progrès technique est-il une fatalité ?



Publié le : 8/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le progrès technique est-il une fatalité ?
Zoom

L'évolution technique est un phénomène naturel. Si bien que l'on a pu dire que l'homme est un "homo faber" (Bergson). Si l'on jette un oeil sur l'histoire, on s'aperçoit qu'elle se résume, au final, au progrès technique.

MAIS...

La technique n'est pas une fatalité. L'homme peut corriger ses erreurs. La technique n'est qu'un instrument au service de l'homme.



Ainsi, le Rhin, dont le poète savait dire le mystère, n'est plus qu'une énergie électrique potentielle, qu'une source d'énergie sommée de se livrer (La Question de la technique). Cette description du monde technique n'est pas, pour Heidegger, l'occasion de s'inquiéter pour l'homme, au sens où il le croirait menacé par des catastrophes, mais de diagnostiquer un nouveau rapport de l'homme à l'Être qui s'annonce. D'une part, l'étant, l'ensemble de ce qui est, est sommé de se livrer sous une forme calculable (ainsi, le scientifique questionne tel ou tel phénomène pour en obtenir une maîtrise mathématique) ; d'autre part, l'homme lui-même est sommé d'étendre sa main ordonnatrice, de tout planifier et soumettre à ses calculs. Le danger de la technique est l'illusion qu'elle suscite chez l'homme de pouvoir se rencontrer lui-même dans ce qui est, et donc de ne jamais pouvoir exister authentiquement.

HEIDEGGER : DIRE "OUI" ET "NON" À LA TECHNIQUE

Le développement accéléré et envahissant de la technique dans le monde moderne oblige à repenser les rapports que l'homme entretient avec elle : primitivement instrument de l'homme, la technique semble en effet en passe de faire de l'homme son instrument. Aussi est-ce au moyen de se libérer de la technique tout en l'utilisant que nous invite à réfléchir Heidegger. « Nous pouvons utiliser les objets techniques et nous en servir normalement, mais en même temps, nous en libérer, de sorte qu'à tout moment nous conservions nos distances à leur égard. Nous pouvons faire usage des objets techniques comme il faut qu'on en use. Mais nous pouvons, du même coup, les laisser à eux-mêmes comme ne nous atteignant pas dans ce que nous avons de plus intime et de plus propre. Nous pouvons dire "oui" à l'emploi indispensable des objets techniques et nous pouvons en même temps lui dire "non", en ce sens que nous les empêchions de nous accaparer et ainsi de fausser, brouiller et finalement de vider notre être.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2824 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le progrès technique est-il une fatalité ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • lucas-209235 (Hors-ligne), le 15/05/2013 é 15H19.
  • bugsbunny (Hors-ligne), le 15/12/2010 é 15H20.
  • ToOmS (Hors-ligne), le 15/12/2010 é 15H15.
  • vanja (Hors-ligne), le 14/12/2010 é 14H18.
  • lataupe (Hors-ligne), le 11/12/2010 é 11H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit