La psychanalyse est-elle un savoir positif ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on comprendre sans interpréter ? Les vertus ne sont-elles que des vices déguis ... >>


Partager

La psychanalyse est-elle un savoir positif ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La psychanalyse est-elle un savoir positif ?



Publié le : 26/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La psychanalyse est-elle un savoir positif ?
Zoom

Avant tout, méthode de traitement, dont le but est de guérir un déséquilibre de la personnalité, la psychanalyse est aussi, aujourd'hui, idéologie. Freud, père incontesté de la thérapeutique, accordait à l'inconscient une place primordiale et déterminante dans le devenir du comportement humain. Persuadé que les frustrations accumulées au cours de la petite enfance s'emmagasinaient dans une mémoire inconnue du sujet conscient mais, influençant ses actions et sa pensée, le poussaient à avoir une attitude anormale, et souvent suicidaire, il préconisait une «cure« sous forme de « ramonage psychologique « (voir Freud). Sorte de confession, d'accouchement de l'âme, cette « médecine « s'est élargie peu à peu, devenant système de pensées, interprétation de tout phénomène humain. Devenue « alibi « déculpabilisant (ace à une action dont le sujet humain se sent irresponsable, elle sert également, depuis une vingtaine d'années, de miroir narcissique, accepté sous le couvert d'une science, de religion, par son aspect initiatique, le « confesseur « trouvant son double chez l'analyste, de logique du mal de vivre, de justification à l'inadaptation sociale. De même, la « cure « freudienne a donné naissance à une multitude de psychothérapies, surtout aux États-Unis.



La psychanalyse, une science de l'interprétation. Nous avons montré que la psychanalyse se rapproche par sa démarche des autres sciences. Nous devons à présent en montrer la spécificité. La psychanalyse considère tous les phénomènes humains comme s'ils avaient un sens. Exemple : Si je ferme la fenêtre, les gens autour de moi comprendront que j'ai froid. L'acte de fermer la fenêtre revêt une signification. L'hypothèse de Freud est que ce type de raisonnement doit pouvoir s'appliquer dans tous les cas. Rien n'échappe à une signification. Si j'oublie mon parapluie, cela veut dire quelque chose. Or, dans bien des cas, il se trouve que le sens que l'observateur donne à mon acte ou à mes paroles n'est pas le sens que je lui donne moi-même.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La psychanalyse est-elle un savoir positif ? Corrigé de 1448 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La psychanalyse est-elle un savoir positif ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

La psychanalyse est-elle un savoir positif ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit