NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< À quelles conditions peut-on qualifier un cri ... En quel sens peut-on dire que l'histoire ne s ... >>


Partager

Puis-je attendre d'autrui qu'il m'apporte une vérité sur moi-même ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Puis-je attendre d'autrui qu'il m'apporte une vérité sur moi-même ?



Publié le : 24/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Puis-je attendre d'autrui qu'il m'apporte une vérité sur moi-même ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Puis-je attendre d'autrui qu'il m'apporte une vérité sur moi-même ?




            La perspective de Descartes, dans les Méditations Métaphysiques, consiste à révoquer en doute, par un doute méthodologique, toutes les connaissances afin de les fonder sur une base certaine. Il apparaît alors que lorsque je doute, il n'y a qu'une chose dont je ne puisse douter, qui est, précisément, le fait que je doute : si je doute, c'est que je pense, et donc que je suis. La vérité première et essentielle sur moi-même est donc une connaissance immédiate et directe de mon existence comme substance pensante, c'est-à-dire comme âme qui produit des pensées. Or, autrui ne m'apparaît que comme un corps, qui, comme mon propre corps, peut être objet de doute, car rien ne me prouve qu'il existe et n'est pas une hallucination ou le produit d'un rêve. Pour m'assurer qu'autrui existe, il faut déjà prouver que Dieu existe, car c'est Dieu qui, ne voulant pas me tromper, garantit que je ne me trompe pas en pensant qu'autrui est bien une autre personne. Contrairement à la vérité sur moi-même, ma relation à autrui n'est donc pas immédiate et directe, elle passe par la garantie divine. Dans ce parcours des Méditations Métaphysiques, comme la découverte de ma propre conscience et de la vérité sur moi-même qui affirme que j'existe comme âme pensante est antérieure à la découverte d'autrui, autrui ne peut donc participer à me donner une vérité sur moi-même.               2° Ma relation avec autrui est constitutive de ma conscience et de mon humanité Cependant, la perspective des Méditations Métaphysiques est une perspective solipsiste, c'est-à-dire qu'elle envisage la conscience et la connaissance de soi-même comme solitaires. Ne peut-on au contraire penser que l'homme est un être qui se construit par l'intersubjectivité, c'est-à-dire dans sa relation à l'autre ? C'est ce que soutient Hegel : la conscience immédiate de moi-même n'est pas une conscience de moi comme homme, mais seulement la conscience immédiate d'être une chose en vie.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2784 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Puis-je attendre d'autrui qu'il m'apporte une vérité sur moi-même ?" a obtenu la note de :

8 / 10

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • w.nemes-246949 (Hors-ligne), le 09/11/2014 é 09H12.
  • emoc-221824 (Hors-ligne), le 28/01/2014 é 28H21.
  • Ethanoush-219358 (Hors-ligne), le 06/11/2013 é 06H19.
  • Licia7225 (Hors-ligne), le 15/10/2008 é 15H15.
  • Emilie7212 (Hors-ligne), le 15/10/2008 é 15H14.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit