NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le temps est-il essentiellement destructeur ? La beauté s'explique-t-elle ? >>


Partager

Puis-je dire: "c'est beau" et "ça ne me plaît pas" ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Puis-je dire: "c'est beau" et "ça ne me plaît pas" ?



Publié le : 2/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Puis-je dire:
Zoom

Ce sujet d'inspiration kantienne nous invite à réfléchir sur la différence entre deux types de jugement : celui se rapportant au beau et celui se rapportant à ce qui est agréable. Au premier abord, il semble que je ne puisse dire d'une oeuvre qu'elle est belle que si elle me plaît. Autrement dit, est belle l'oeuvre qui flatte mes sens, qui me touche sensuellement ou qui suscite en moi l'émotion. Mais prendre comme critère d'approbation d'une oeuvre d'art le simple plaisir sensuel que j'éprouve n'est-il pas la marque d'une certaine inculture ou d'un mauvais goût ? Avoir du goût, n'est-ce pas reconnaître, par exemple, la beauté de la peinture de Picasso bien qu'on éprouve plus d'agrément face à celle de Renoir ? Puis-je dire: "c'est beau" et "ça ne me plaît pas" ?



La reconnaissance de la beauté implique-t-elle un sentiment de plaisir, ou les deux peuvent-ils être indépendants, ou décalés dans le temps ? Le sujet questionne les relations entre jugement esthétique, goût et plaisir. Le "en même temps" permet de jouer sur la temporalité de l'expérience esthétique (le plaisir peut ne survenir que par après, l'expérience, pour Heidegger notamment, étant fondée sur l'étonnement). À partir d'une définition du beau fondée sur une idée de plaisir esthétique, il semble impossible de dire les deux jugements en même temps. Mais le goût légitime-t-il la beauté d'une oeuvre d'art ? Ne peuvent-ils être indépendants ? Ne puis-je considérer comme beau que ce qui me plaît ? N'y a-t-il pas une beauté qui pourrait être fondée sur le monstrueux, sur ce qui peut choquer, et même sur le mauvais goût (voir l'art moderne par exemple) ? Il est question de l'importance de la culture, de l'éducation du goût, d'une adéquation à une norme. On peut se demander aussi si ce sentiment esthétique est uniquement de plaisir.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2043 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Puis-je dire: "c'est beau" et "ça ne me plaît pas" ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • mona-266167 (Hors-ligne), le 13/11/2015 é 13H11.
  • Gaulminho-265027 (Hors-ligne), le 01/11/2015 é 01H13.
  • TheDoctor-252831 (Hors-ligne), le 21/01/2015 é 21H12.
  • lloydpalmer-240636 (Hors-ligne), le 05/06/2014 é 05H17.
  • diego-233126 (Hors-ligne), le 10/03/2014 é 10H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Le goût est entièrement subjectif, et il suffit que l'objet me plaise pour que je dise qu'il est beau. Le plaisir que procure la beauté n'est rattaché ni à l'existence ni à la possession de quelque chose. C'est pourquoi il se veut universel. en esthétique, subjectif ne veut pas dire relatif à un goût particulier.

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit