NoCopy.net

Puis-je me passer d'autrui ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le temps est-il essentiellement destructeur ? Autrui comme un autre moi-même >>


Partager

Puis-je me passer d'autrui ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Puis-je me passer d'autrui ?



Publié le : 2/9/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Puis-je me passer d'autrui ?
Zoom

 

Me passer : pourquoi ? Pour vivre ? Pour être ce que je suis ? Pour me connaître ? Pour être libre ? Heureux ? Etc.

A quoi pourrait-il m’être essentiel ? S’il m’est nécessaire, est-ce au sens de « faute de mieux « (il me serait essentiel, par exemple, pour satisfaire mes besoins, pour survivre, mais pas pour être moi, ou être heureux, etc. : dans ce cas, il ne m’est pas essentiel, malgré le fait qu’il me soit nécessaire ; la raison pour laquelle je ne peux m’en passer est purement sociale voire biologique). Ou bien est-ce au sens d’une condition essentielle, celle sans laquelle par exemple je ne serais pas un être humain comme tel (ou je ne me connaîtrais pas, etc.) ? Dès lors, on voit le porblème : il s’agit de savoir si l’homme est ou non un être social, un animal politique, pour reprendre la formule d’Aristote.

 



La caresse est l'ensemble des cérémonies qui incarnent Autrui. « Qu'est-ce que cela veut dire, sinon que la caresse, ce n'est pas le simple « contact de deux épidermes «, mais une façon, pour moi, d'empâter l'être désiré dans sa chair : « Mon but est de le faire s'incarner à ses propres yeux comme chair, il faut que je l'entraîne sur le terrain de la facticité pure, il faut qu'il se résume pour lui-même à n'être que chair... « Devenu corps, chair, présence offerte, sous mes doigts, par ma caresse, autrui ne me transcende plus. Je suis rassuré : autrui est ma chose, il ne sera plus que ceci, cad chair. Si Sartre nous fait sentir toute cette « part du diable « qu'il peut y avoir dans nos rapports avec autrui - qui, comme sa pièce de théâtre « Huis clos « tend à montrer, sont souvent « tordus « - notons cependant que la vision sartrienne n'est pas entièrement négative. Sartre, à la suite de Hegel, reconnaît que j'ai besoin de la médiation d'autrui pour obtenir quelque vérité sur moi. Des sentiments comme la honte ou la pudeur ne me découvrent-ils pas des aspects essentiels de mon être que j'ignorais sans autrui ? Avoir honte, n'est-ce pas reconnaître que je suis tel qu'autrui me voit ? Que cette image qu'autrui me tend de moi-même n'est pas une vaine image ? Autrui est, ainsi, un médiateur indispensable entre moi & moi-même.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Puis-je me passer d'autrui ? Corrigé de 3788 mots (soit 6 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Puis-je me passer d'autrui ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • juliasesese-216645 (Hors-ligne), le 22/10/2013 é 22H13.
  • Perrine48129 (Hors-ligne), le 03/12/2009 é 03H15.
  • Laura47749 (Hors-ligne), le 30/11/2009 é 30H17.
  • Jeremy22308 (Hors-ligne), le 07/02/2009 é 07H20.
  • Anais15032 (Hors-ligne), le 17/12/2008 é 17H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Puis-je me passer d'autrui ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit