NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La raison peut-elle vouloir la violence ? La tolérance, est-ce le respect de toutes les ... >>


Partager

Punir, est-ce la même chose que se venger?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Punir, est-ce la même chose que se venger?



Publié le : 21/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Punir, est-ce la même chose que se venger?
Zoom

Par la punition, on inflige à quelqu'un un châtiment en expiation d’une faute. La punition est donc, comme la vengeance, un mal du point de vue de celui qui la subit. Pour autant, la vengeance suppose une véritable intention de nuire. Celui qui se venge ne le fait pas par sens de la justice, mais parce qu’il éprouve le besoin de voir l’autre souffrir. La punition se présente au contraire bien souvent sous l’aspect d’une loi : loi positive lorsque la punition est sanctionnée par un tribunal, loi parentale lorsqu’elle est décidée par un des deux parents. Mais pour autant, le principe même de la punition, qui consiste à faire faire à la personne coupable un acte qui lui est pénible (l’enferment carcéral, les travaux forcés, les phrases que l’écolier doit recopier cent fois…) n'est-il pas contradictoire ? Ne consiste-t-il pas à faire du mal à celui qui a fait du mal, et ainsi à se montrer soi-même coupable d’un dommage ? Celui qui punit n’entre-t-il pas finalement toujours dans le cercle vicieux de la volonté de faire le mal ? N’est-il pas toujours animé d’un désir de nuire semblable à celui du coupable, qui les met sur un même plan et fait de toute punition une vengeance motivée par les passions ? La question centrale est donc de savoir si entre punition et vengeance, il y a une différence autre que celle de l’institutionnalisation et de la justification de la première, par opposition à l’arbitraire de la seconde.



: la chose se distingue de l'objet en ce que ce dernier est construit ; cela n'implique pas que la chose soit chose en soi ; ce qui est chose se constitue comme ce qui est maniable, ce qui est disponible ; autrement dit, l'objet se réfère à la pensée, la chose à l'action ; le monde des choses, c'est le monde qui se détermine dans la pratique, et y résiste ; à partir du sens 3, le réaliste confond volontiers la chose et l'objet (cf. DURKHEIM : « Il faut considérer les faits sociaux comme des choses »). 4. - Chosisme : attitude qui consiste à considérer la réalité comme une chose au sens 2. Punir, c'est toujours infliger une peine à quelqu'un, c'est sanctionner une action qui demande réparation. Toutefois, ce sujet nous demande d'examiner une opinion souvent très répandue, et même communément admise chez certaines personnes celle qui consiste à croire que la « peine » à laquelle un tribunal peut condamner un coupable, peine de prison, ou même, dans certains États, peine de mort, est une vengeance que la société accomplit au nom de la famille de la victime. Après que la sentence a été exécutée, il n'est pas rare d'entendre alors des phrases comme « la victime a été enfin vengée ! ». Il nous faut revenir sur une telle association d'idée, comme nous y invite la formule du sujet qui demande clairement si l'on doit considérer comme identique punition et vengeance, le fait de punir et le fait de se venger. Les deux termes sont-ils synonymes ? Dans le cas contraire, sur quels critères distinguer deux attitudes qui peuvent sembler extérieurement identiques, surtout lorsque la peine infligée par les tribunaux à un coupable est la mort ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1484 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Punir, est-ce la même chose que se venger?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • ALASGPHY-243440 (Hors-ligne), le 05/10/2014 é 05H16.
  • ALASGPHY-243440 (Hors-ligne), le 05/10/2014 é 05H15.
  • Punchynou (Hors-ligne), le 15/02/2012 é 15H19.
  • NATHEN (Hors-ligne), le 17/01/2012 é 17H23.
  • Sofia55899 (Hors-ligne), le 05/05/2011 é 05H21.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    La punition ne peut être une vengeance. La punition est un acte collectif visant la réparation d'un tort. La vengeance est un acte individuel répondant à l'agression par l'agression. Mais, la notion de punition est bien plus proche de la vengeance que de la justice. LA plupart des raisons en faveur de la punition ne le justifient nullement. Au contraire, elles effacent toute justice.

    Ajouté par Emmanuel9082

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit