LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La perception suppose-t-elle un acte de l'ent ... Peut-on dire que le perçu est à l'image de la ... >>


Partager

Quel est le rôle de la pensée dans l'acte de percevoir ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Quel est le rôle de la pensée dans l'acte de percevoir ?



Publié le : 17/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Quel est le rôle de la pensée dans l'acte de percevoir ?
Zoom

La pensée traverse de part en part la perception. Percevoir, c'est sortir de la passivité de la sensation. Seule la pensée peut opérer la mise en ordre du sensible, que nous appelons perception.

MAIS...

La pensée est postérieure à la perception. La perception fournit le sensible sur lequel s'exerce mon pouvoir de connaître.



Descartes, dans la fameuse description du morceau de cire, montre comment celui-ci se transforme à l'approche de la chaleur du feu (l'odeur devient plus insistante, les contours moins fermes) sans que nous cessions de le désigner par le même nom : la « même « cire demeure après ces changements. « Sa perception, ou bien l'action par laquelle on l'aperçoit, n'est point une vision, ni un attouchement, ni une imagination, et ne l'a jamais été, quoiqu'il le semblât ainsi auparavant, mais seulement une inspection de l'esprit « qui, d'imparfaite et confuse, peut devenir claire et distincte, à la mesure de l'attention qu'on lui porte (Méditations métaphysiques, II). C'est plutôt un effet de notre « puissance de juger « que de nos sens. Aussi faut-il distinguer dans le sens trois « degrés « (Réponses aux Sixièmes Objections, 9) : l'effet sur le corps des mouvements extérieurs qui le frappent ; ce qui en résulte dans l'esprit (douleur, faim, couleur, son, etc.) du fait qu'il est « uni à l'organe corporel « ; et le jugement par lequel « je détermine quelque chose touchant la grandeur, la figure et la distance « d'un objet. Quand nous disons que nous percevons un objet, en fait nous en jugeons promptement, sans nous apercevoir de l'intervention de la raison. Celle-ci devient patente au contraire lorsque nous devons corriger l'illusion d'un sens (un bâton qui, plongé à moitié dans l'eau, nous paraît brisé) : car c'est par « raison « que nous nous fions alors plutôt à notre toucher qu'à notre vue.Le principe « empiriste « affirme au contraire que nous n'avons pas d'idées qui ne nous viennent des sens. Les idées d'étendue, de figure, de lieu, de mouvement, de repos, ne sauraient être des idées innées, mais naissent des premières perceptions (Condillac, Essai sur l'origine des connaissances humaines, Éd. Galilée, I, 2, 9).




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3039 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Quel est le rôle de la pensée dans l'acte de percevoir ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit