LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Existe-t-il des vérités morales universelles ... Quel est le rôle de la raison dans la vie mor ... >>


Partager

Quel rôle peut-on accorder au sentiment dans la vie morale ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Quel rôle peut-on accorder au sentiment dans la vie morale ?



Publié le : 17/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Quel rôle peut-on accorder au sentiment dans la vie morale ?
Zoom

Dans les grandes conceptions de la vie morale, on distingue communément des morales de la nature, des morales du sentiment et des morales de la raison. Il semble donc que le sentiment puisse servir de principe à la moralité, mais aussi que l'on puisse concevoir la moralité sans intervention aucune du sentiment. D'un autre côté, on parle couramment de sentiments moraux, ce qui implique à la fois qu'il peut exister des sentiments étrangers à la moralité et qu'il y a d'autres sentiments qui présentent en eux-mêmes une valeur morale. Pour définir avec plus de précision le rôle du sentiment dans la vie morale, nous allons d'abord essayer de voir en quel sens on a pu l'en exclure.



ROUSSEAU lui-même paraît bien avoir admis que, si les sentiments sont naturellement orientés vers le bien, ils ont besoin de la raison pour assurer cette orientation : « Ce n'est que par ses lumières que l'homme parvient à connaître l'ordre, et ce n'est que quand il le connaît que sa conscience le porte à l'aimer «. B. - Le véritable rôle du sentiment est donc d'animer la volonté morale, de lui donner force et puissance : il faut aimer le bien pour le faire. Mais, s'il est un moteur, et un moteur indispensable, il ne saurait être un guide. Comme l'a écrit MALEBRANCHE, « quoiqu'on puisse se laisser animer par le sentiment, il ne faut jamais s'y laisser conduire «. Seule la Raison, en tant que faculté normative, constitutive de valeurs et hiérarchisante, peut être la puissance rectrice de notre conduite. Ce n'est pas là, comme on l'a - d'ailleurs à tort - reproché à Kant, exclure le sentiment de la vie morale : c'est le remettre à sa juste place. Conclusion. Le sentiment a donc un rôle bien déterminé à jouer dans notre conduite morale. Mais, du fait qu'il se range alors sous l'empire' de la Raison, il se trouve, par le fait même, valorisé.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2085 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Quel rôle peut-on accorder au sentiment dans la vie morale ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit