NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Qu'est-ce qu'un « homme d'expérience » ? Suis-je en position de passivité face à l'exp ... >>


Partager

En quel sens ai-je besoin d'autrui pour être conscient de moi-même ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : En quel sens ai-je besoin d'autrui pour être conscient de moi-même ?



Publié le : 11/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

En quel sens ai-je besoin d'autrui pour être conscient de moi-même  ?
Zoom

Pour Hobbes, j'ai besoin d'autrui parce qu'il est dans la nature humaine de désirer l'honneur, c'est-à-dire de désirer qu'autrui admette ma supériorité. La rencontre d'autrui nous révèle donc ce qu'est le fond de la nature humaine : le désir de pouvoir .
 Hegel juge cette thèse insuffisante, car Hobbes suppose une nature humaine antérieure à la rencontre d'autrui. Selon Hegel , je ne suis pas d'emblée un homme qui aurait besoin qu'autrui reconnaisse en moi une humanité déjà constituée, je ne suis homme que si autrui m'accorde ce statut. Le désir de pouvoir, et donc le besoin d'autrui, n'est pas seulement révélateur, mais bien constitutif de mon humanité.



II - Ai-je la possibilité de me prendre pour objet de connaissance ? Toute connaissance se fonde sur une certitude première qui ne nécessite pas autrui. Mais il ne suffit pas d'une fondation première pour élaborer une véritable connaissance. Il convient alors de se demander ce en quoi consiste nos connaissances, afin de déterminer si nous pouvons nous prendre pour objet de connaissance. Heidegger, dans les paragraphes 31 et 32 de Être et temps, s'intéresse au processus de la compréhension. Il montre que toute compréhension s'appuie sur des précompréhensions auxquelles nous ne pouvons pas échapper. Autrement dit, comprendre se fait toujours à partir de préjugés ou de présupposés qui sont produits de notre éducation, de nos vécus passés, etc., et qui nous sont propres, c'est-à-dire, sont ceux de notre subjectivité et non ceux d'autrui. Selon Heidegger, la connaissance est un mode dérivé de la compréhension. Elle s'appuie donc aussi sur nos propres préjugés.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2785 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "En quel sens ai-je besoin d'autrui pour être conscient de moi-même ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • herbaliste-185585 (Hors-ligne), le 14/11/2012 é 14H17.
  • sasounb (Hors-ligne), le 02/03/2012 é 02H17.
  • sixtine.corbes (Hors-ligne), le 12/12/2010 é 12H13.
  • Jeereemy41136 (Hors-ligne), le 17/01/2010 é 17H20.
  • Moli50159 (Hors-ligne), le 16/12/2009 é 16H22.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit