En quel sens peut-on dire que le travail est formateur ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il mépriser la technique ? La technique contribue-t-elle au développemen ... >>


Partager

En quel sens peut-on dire que le travail est formateur ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : En quel sens peut-on dire que le travail est formateur ?



Publié le : 26/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

En quel sens peut-on dire que le travail est formateur ?
Zoom

Nous nous interrogeons sur le travail et sa dimension formatrice. En quel sens peut-on dire que le travail est formateur ? Si tout travail est « travail forcé «, par la discipline qu'il induit, le travail ne serait-il formateur qu'au sens propre en nous imposant une forme corporelle particulière par la répétition d'une tâche ? En ce sens le travail serait opposé à la spontanéité du jeu. Ne serait-ce plus profondément que le travail nous apprend à nous rendre « maître « de nos affects ?

Mais cette contrainte que la répétition, contre la spontanéité et sa variété symbolisent le mieux, ne contribue-t-elle pas à la constitution en plus de tout ceci d'un savoir-faire ? Dans cette optique, le travail ne serait-il pas formateur en un sens plus profond ? Dans le travail on apprend en effet à faire et par la répétition de ce faire, à bien faire. Pour autant, chaque objet étant en réalité différent du précédent ne faut il admettre que le travail n'est pas formateur parce qu'il se répète mais parce que la répétition elle-même nous entraîne à nous adapter, et donc à réfléchir ?

Ne serait-ce alors que le travail constitue l'activité humaine par excellence ? Dès lors ne faudrait-il voir dans le travail une activité formatrice de notre humanité  elle-même ? C'est ce que nous tenterons de comprendre en dernier lieu.



Ne serait-ce plus profondément que le travail nous apprend à nous rendre « maître » de nos affects ? Mais cette contrainte que la répétition, contre la spontanéité et sa variété symbolisent le mieux, ne contribue-t-elle pas à la constitution en plus de tout ceci d'un savoir-faire ? Dans cette optique, le travail ne serait-il pas formateur en un sens plus profond ? Dans le travail on apprend en effet à faire et par la répétition de ce faire, à bien faire. Pour autant, chaque objet étant en réalité différent du précédent ne faut il admettre que le travail n'est pas formateur parce qu'il se répète mais parce que la répétition elle-même nous entraîne à nous adapter, et donc à réfléchir ? Ne serait-ce alors que le travail constitue l'activité humaine par excellence ? Dès lors ne faudrait-il voir dans le travail une activité formatrice de notre humanité  elle-même ? C'est ce que nous tenterons de comprendre en dernier lieu.   Proposition de plan :   1 . Le travail est formateur parce qu'il nous apprend à nous rendre maître de nos affects.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : En quel sens peut-on dire que le travail est formateur ? Corrigé de 2974 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "En quel sens peut-on dire que le travail est formateur ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • cover69-201227 (Hors-ligne), le 16/02/2013 é 16H11.
  • VIVI1306 (Hors-ligne), le 10/01/2012 é 10H15.
  • ma93 (Hors-ligne), le 10/04/2011 é 10H21.
  • Jc60008 (Hors-ligne), le 03/03/2010 é 03H20.
  • Camille59791 (Hors-ligne), le 01/03/2010 é 01H20.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    En quel sens peut-on dire que le travail est formateur ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit