NoCopy.net

En quel sens peut-on parler d'une rémunération juste ou injuste ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'apparence est-elle toujours trompeuse ? Est-il vrai qu'on ne peut pas discuter des go ... >>
Partager

En quel sens peut-on parler d'une rémunération juste ou injuste ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : En quel sens peut-on parler d'une rémunération juste ou injuste ?



Publié le : 10/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

En quel sens peut-on parler d'une rémunération juste ou injuste ?
Zoom
  • sens : Du latin sensus, organe des sens, façon de sentir ou de penser . (a) Faculté d'éprouver des sensations d'un certain ordre (exemple : le sens du toucher). (b) Intelligence intuitive ou immédiate (exemple : le sens du commerce). (c) Intention de celui qui parle ou agit, signification des mots qu'on emploie. (d) Direction ou orientation d'un mouvement. (e) Bon sens : faculté de bien juger, de distinguer le vrai d'avec le faux (synonyme de raison chez Descartes). (f) Sens commun : ensemble d'opinions et de jugements reçus dans un milieu déterminé.
  • peut : Est-il possible, est-il légitime.
  • parler : Faire usage d'une langue. Exprimer sa pensée.
  • juste : Qui est conforme au droit et à l'égalité des personnes.
  • injuste : Un mal, ce qui est contraire à la loi, une inégalité.

La question n'est pas de savoir comment dans les faits est fixée la rémunération, mais ce qu'elle doit être pour être dite juste. Pour déterminer ce qu'est une rémunération juste, il convient de réfléchir à ce qu'est la justice. Mais l'intérêt principal du sujet réside dans le fait que la notion générale de justice est reliée à une donnée concrète de l'économie. On ne réfléchira donc à ce qu'est la justice qu'en liaison avec ce problème particulier. Ainsi, ce qui nous déroute à première vue dans le sujet — le caractère très précis de la question — est ce qui en fait le principal intérêt.



.../...

1. La notion marxiste de « plus-value ».

Devant ce nouvel échec se dessine cependant une solution partielle. Puisqu'on ne peut statuer sur la juste valeur du travail et des biens, et qu'on doit se contenter d'entériner les prix fixés par les lois du marché, on peut du moins comparer les deux évaluations du travail faites par le marché :

* l'évaluation directe par les salaires;

* l'évaluation indirecte par le prix des produits du travail. Point n'est besoin de connaître en soi les valeurs du travail ou du produit, on prend les valeurs que de fait, on leur attribue. Si un ensemble de salariés, payés 100 unités, produisent un bien vendu 200 unités, et si la fabrication de ce bien nécessite 80 unités en matière première et en outils, apparaît une différence, une « plus-value » de 20 unités. Que rémunère cette plus-value? Elle ne rémunère aucun travail, elle est extorquée au travail par le propriétaire des moyens de production. Avec cette analyse marxiste, apparaît un critère commode de la rémunération injuste. L'injustice est dans la rémunération de la propriété comme telle.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : En quel sens peut-on parler d'une rémunération juste ou injuste ? Corrigé de 4186 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "En quel sens peut-on parler d'une rémunération juste ou injuste ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • bendu29780-180802 (Hors-ligne), le 08/10/2012 à 08H18.
  • viiviic (Hors-ligne), le 02/11/2011 à 02H19.
  • julien21 (Hors-ligne), le 22/03/2011 à 22H19.
  • bichon (Hors-ligne), le 15/03/2011 à 15H18.
  • benbenlulu (Hors-ligne), le 11/03/2011 à 11H22.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Please write another document.Please write another document.Please write another document.Please write another document.Please write another document.Please write another document.Please write another document.Please write another document.Please write another document.Please write another document.Please write another document.Please write another document.Please write another document.Please write another document.Please write another document.Please write another document.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    (...) le dépôt est un contrat -essentiellement gratuit. Aucune rémunération ne peut être stipulée pour le dépositaire (art. 1917). Le dépositaire rend au déposant un service d'ami. C'est là une caractéristique -essentielle du contrat. C'est pour cela que le -séquestre n'est pas à proprement parler un dépôt. En effet, il peut comporter et comporte en général, en fait, une rémunération (art. 1957)., A. COLIN et H. CAPITANT, Cours élém. de droit civil franç, t. II, p. 650.

    Ajouté par webmaster

    Misérable vengeur d'une juste querelle, Et malheureux objet d'une injuste rigueur., CORNEILLE, le Cid, I, 6.

    Ajouté par webmaster

    Parler imprudemment et parler hardiment, c'est presque toujours la même chose, mais on peut parler sans prudence et parler juste; et il ne faut pas croire qu'un homme a l'esprit faux parce que la hardiesse de son caractère ou la vivacité de ses passions lui auront arraché, malgré lui-même, quelque vérité périlleuse., VAUVENARGUES, Maximes, 205.

    Ajouté par webmaster

    Il y a parler bien, parler aisément, parler juste, parler à propos., LA BRUYèRE, les Caractères, V, 23.

    Ajouté par webmaster

    Nous avons vu Corneille, sans doute sous l'influence de l'usage (ou plutôt en vue de l'euphonie), changer -(d'une édition à l'autre du Cid) qui qu'il soit en -quel qu'il soit (...) et nous avons dû constater que, dans la circonstance, cette correction n'était rien moins que juste. -Qui, en effet, est le conjonctif propre pour marquer (...) l'identification. tandis que -quel est (...) destiné à la qualification (...) Cela n'empêche que -quel s'est de plus en plus substitué à -qui dans toutes sortes de phrases où -qui serait plus approprié (...) Dans la langue de nos jours, -quel paraît avoir définitivement supplanté -qui, devant la 3Ëe personne. Comme de juste, on l'emploie en parlant des choses, et pour en présenter la qualité sous le jour de l'indéterminé (...), G. et R. LE BIDOIS, Syntaxe du franç. moderne, 610.

    Ajouté par webmaster

    Si la critique est juste et pleine d'égards, vous lui devez des remerciements et de la déférence; si elle est juste sans égards, de la déférence sans remerciements; si elle est outrageante et injuste, le silence et l'oubli., D'ALEMBERT, Apologie de l'étude.

    Ajouté par webmaster

    Il faut être profondément injuste. - Sinon ne vous en mêlez pas. Soyez juste. Rhumbs Valéry, Paul

    Ajouté par webmaster

    Quel rapport, quel commerce, quelle correspondance peut-il y avoir entre nous et des globes éloignés de notre terre d'une distance si effroyable?, MOLIèRE, les Amants magnifiques, III, 1.

    Ajouté par webmaster

    "Le discours (logos) sert à exprimer l’utile et le nuisible, et, par suite aussi, le juste et l’injuste." Aristote, La Politique I, 2, 1253 a.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    En quel sens peut-on parler d'une rémunération juste ou injuste ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo