NoCopy.net

Quelle connaissance pouvons-nous avoir de l'avenir ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'amour nous délivre-t-il du mal ? Ne respectons-nous autrui qu'afin qu'il nous ... >>


Partager

Quelle connaissance pouvons-nous avoir de l'avenir ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Quelle connaissance pouvons-nous avoir de l'avenir ?



Publié le : 24/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Quelle connaissance pouvons-nous avoir de l'avenir ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Quelle connaissance pouvons-nous avoir de l'avenir ?




et ainsi nous rendre comme maîtres et possesseurs de la nature. »[2].   II.                                         Mais cette croyance courante ne s'applique qu'aux phénomènes physiques ou biologiques. En ce qui concerne les autres domaines d'étude, il faut différencier le nécessaire (s'entend, logiquement nécessaire) du contingent. L'Histoire, par exemple, est donc l'étude des enchaînements logiques des faits, et non seulement celle d'une collection d'événements répertoriés, comme le rappelle Raymond Aron : "La connaissance historique n'a pas pour objet une collection, arbitrairement composée des faits seuls réels, mais des ensembles articulés intelligibles[3]". Or cet enchaînement d'articulations logiques permet d'anticiper sur ce qui arrivera nécessairement dans l'Histoire à venir, même si elle se limite à une connaissance du nécessaire et ne permet pas de prévoir le contingent.   III.                           De l'avenir, nous ne pouvons rien espérer connaître de manière certaine (mis-à-part qu'il ne peut être connu de manière certaine, bien évidemment). Ce que nous prenons pour des lois de la nature ne sont que le fruit de l'habitude, en accord avec la thèse de David Hume, et rien ne nous assure qu'un enchaînement de faits habituels ne puisse connaître d'exception.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Quelle connaissance pouvons-nous avoir de l'avenir ? Corrigé de 1538 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Quelle connaissance pouvons-nous avoir de l'avenir ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Gabrielle34342 (Hors-ligne), le 26/05/2009 é 26H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    I.    La plupart des gens pensent que nous pouvons connaître sans l’ombre d’un doute des événements à venir grâce à la connaîssance de lois de la nature toutes régies par la loi de causalité. Ainsi, si je lâche un objet qui se brise facilement quelques mètres au dessus d’une surface dure, je crois connaître de l’avenir  que cet objet se brisera lorsqu’il entrera en contact avec cette surface. C’est pourquoi René Descartes pense qu’« Il est possible de parvenir à des connaissances qui soient fort utiles à la vie, [...] et ainsi nous rendre comme maîtres et possesseurs de la nature. » .

    II.    Mais cette croyance courante ne s’applique qu’aux phénomènes physiques ou biologiques. En ce qui concerne les autres domaines d’étude, il faut différencier le nécessaire (s’entend, logiquement nécessaire) du contingent. L’Histoire, par exemple, est donc l’étude des enchaînements logiques des faits, et non seulement celle d’une collection d’événements répertoriés, comme le rappelle Raymond Aron : "La connaissance historique n'a pas pour objet une collection, arbitrairement composée des faits seuls réels, mais des ensembles articulés intelligibles ". Or cet enchaînement d’articulations logiques permet d’anticiper sur ce qui arrivera nécessairement dans l’Histoire à venir, même si elle se limite à une connaissance du nécessaire et ne permet pas de prévoir le contingent.

    III.         De l’avenir, nous ne pouvons rien espérer connaître de manière certaine (mis-à-part qu’il ne peut être connu de manière certaine, bien évidemment). Ce que nous prenons pour des lois de la nature ne sont que le fruit de l’habitude, en accord avec la thèse de David Hume, et rien ne nous assure qu’un enchaînement de faits habituels ne puisse connaître d’exception. Ce n’est pas parce que j’ai l’habitude de voir le soleil se lever tous les matins depuis que je suis né qu’il se lèvera demain matin. Cela est très probable, mais il suffit par exemple que je meure au cours de la nuit pour que, pour moi, le soleil ne se lève pas. Dans le même ordre d’idée, Karl Popper écrit que « La méthode de la science est une méthode de conjectures audacieuses et de tentatives ingénieuses et sévères pour réfuter celles-ci.  ».

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Quelle connaissance pouvons-nous avoir de l'avenir ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit