NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quelle est la différence entre la volonté et ... Quelle est la différence entre l'essence et ... >>


Partager

Quelle est la différence entre le langage humain et celui de l'animal Peut-on parler de langage animal ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Quelle est la différence entre le langage humain et celui de l'animal Peut-on parler de langage animal ?



Publié le : 27/2/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Quelle est la différence entre le langage humain et celui de l'animal  Peut-on parler de langage animal  	?
Zoom

Et on ne peut dire qu'elles parlent entre elles ; mais que nous ne les entendons pas ; car comme les chiens et quelques autres animaux nous expriment leurs passions, ils nous exprimeraient aussi bien leurs pensées, s'ils en avaient. » B. Les abeilles ont-elles un langage ?Tout le monde sait bien cependant que les animaux émettent des signaux par lesquels ils échangent des informations, tout comme les humains. Et ce n'est pas seulement le cas des mammifères, qui expriment leurs besoins et leurs émotions par des cris ; l'Autrichien Karl von Frisch (1886-1982) a montré, dans Vie et moeurs des abeilles (1965), que l'abeille, insecte social par excellence, peut signaler à ses congénères la direction et la distance d'une source de nourriture par des danses dont la direction et la vitesse varient. Mais s'agit-il bien là d'un langage ?C. Spécificité du langage humain  On peut ne pas se satisfaire tout à fait de cette démonstration cartésienne de l'extériorité radicale des bêtes par rapport au langage. Les bêtes ne peuvent parler puisqu'elles ne pensent pas ; l'indice le plus probant de ce que les bêtes ne pensent pas, c'est qu'elles ne parlent pas : il y a là au moins les apparences de cette faute que les logiciens nomment cercle... Remarquons toutefois que la linguistique (celle de Benveniste) valide par d'autres voies les conclusions de Descartes.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2824 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Quelle est la différence entre le langage humain et celui de l'animal Peut-on parler de langage animal ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Laeti68693 (Hors-ligne), le 18/09/2010 à 18H09.
  • antoine70051 (Hors-ligne), le 19/06/2010 à 19H20.
  • Neko50533 (Hors-ligne), le 23/12/2009 à 23H14.
  • Juliette32632 (Hors-ligne), le 08/05/2009 à 08H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Il y a un mécanomorphisme de l'animal et de l'homme comme il y a un zoomorphisme de l'homme, et les frontières ne sont ni nettes, ni stables. On peut, dans une certaine mesure, expliquer l'humain par le mécanique et l'animal, mais c'est une dangereuse illusion que de voir le mécanique et l'animal à travers le prisme déformant de l'anthropomorphisme. Le rêve cybernétique s'évanouit devant l'épreuve du langage. C'est donc maintenant aux linguistes de dire leur mot., Robert ESCARPIT, Théorie générale de l'information et de la communication, p. 77.

    Ajouté par webmaster

    Tous les organes des sens peuvent servir à créer un langage. Il y a le langage olfactif et le langage tactile, le langage visuel et le langage auditif. Il y a langage toutes les fois que deux individus, ayant attribué par convention un certain sens à un acte donné, accomplissent cet acte en vue de communiquer entre eux., J. VENDRYES, le Langage, Introd., p. 9.

    Ajouté par webmaster

    L'intention -(de parler), qui n'est point nécessairement langage, pas même langage intérieur, aboutit au langage intérieur ou à la parole., H. DELACROIX, le Langage et la Pensée, p. 523.

    Ajouté par webmaster

    Un animal peut être dressé à appuyer sur un levier quand il perçoit un stimulus. Si celui-ci est subliminaire, l'animal ne répond pas., Paul FRAISSE, la Psychologie expérimentale, p. 24.

    Ajouté par webmaster

    (...) il faut distinguer entre le comique que le langage exprime et celui que le langage crée., H. BERGSON, le Rire, p. 104.

    Ajouté par webmaster

    (...) en partant de la conception (...) de Saussure, on nous concédera bien que, parmi les signes extérieurs par lesquels peut se manifester la pensée, le langage est celui qui la serre de plus près. Nous croyons même qu'il existe un très grand domaine de pensée qui serait impossible sans le langage. C'est qu'à côté du langage extérieur, il existe un langage intérieur (...), DAMOURETTE et PICHON, Essai de grammaire, 3.

    Ajouté par webmaster

    L'interjection proprement dite, aussi peu intellectuelle que possible, toujours claire grâce aux circonstances et au ton, est donc en quelque sorte dépourvue de forme. Mais on peut voir, par l'étude des interjections, le passage du -cri au -signe, le passage du -réflexe animal au -langage humain. L'interjection est devenue (...) un procédé, parfois élégant et littéraire, d'exprimer une grande variété de sentiments différents (...), F. BRUNOT et Ch. BRUNEAU, Grammaire historique, 418.

    Ajouté par webmaster

    Or le langage encratique (celui qui se produit et se répand sous la protection du pouvoir) est statutairement un langage de répétition; toutes les institutions officielles de langage sont des machines ressassantes., R. BARTHES, le Plaisir du texte, p. 66.

    Ajouté par webmaster

    (...) on doit se demander d'abord dans quelle mesure une orthographe est capable d'atténuer le désaccord entre la parole et l'écriture, jusqu'à quel point la graphie peut représenter la prononciation. Certaines orthographes doivent justement leurs complications au désir de renseigner le lecteur de la façon la plus précise sur la prononciation des mots (...) jamais une orthographe n'a exactement reproduit le langage parlé. Imaginons une orthographe dite phonétique, enrichie de caractères variés, pourvue de signes diacritiques; elle ne permettra jamais à quelqu'un qui n'aurait pas entendu parler la langue d'en réaliser parfaitement la prononciation., J. VENDRYES, le Langage, p. 390.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo