NoCopy.net

Quelle est la finalité de la loi ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Sujet : « Pensez vous que la littérature, ou ... Dissertation sur le théâtre: théâtre et repré ... >>
Partager

Quelle est la finalité de la loi ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Quelle est la finalité de la loi ?



Publié le : 22/7/2010 -Format: Document en format FLASH protégé

Quelle est la finalité de la loi ?
Zoom

L’homme doit vivre en société pour devenir un homme. La société suppose une organisation est donc des lois. La loi est souvent conçue comme un obstacle à la liberté. Cela engendre donc un problème politique fondamental : Comment faire pour que la loi exprime la liberté ?
  
Rousseau par du principe qu’être libre ne consiste pas à réalisé tout ses désirs, à ne faire parler que son instinct naturel et immédiat, mais à faire son bien. Et en ce sens il rejoint Platon car Rousseau dit que les hommes devrait d’abord avant de prendre une décision « consulter leur raison avant d’écouter leur penchant ». Si cette conception s’applique à l’homme, il en résulterait une solution unanime et raisonnable qui est qu’en obéissant à la loi, j’obéirai à ma propre raison naturel, c’est-à-dire à moi-même. Je ferai ce que je veux profondément c’est-à-dire mon bien. Mais cet idéal dira Rousseau ne peut pas réellement convenir aux hommes.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Quelle est la finalité de la loi ? Corrigé de 1110 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Quelle est la finalité de la loi ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Nous sommes désormais devant ce paradoxe : la technique, facteur indéniable de civilisation, pourrait-elle servir à déshumaniser l'homme ? Rousseau fut l 'un des premiers philosophes à comprendre que le développement technique ne servirait pas seulement à modifier un environnement naturel indifférent à l 'homme, mais q u'il modifierait essentiellement nos manières de penser et d'échanger. [ Ill. Que vaut la technique ? ] L a technique vise l'utile, l'efficace et peut être aussi bien libératrice qu'aliénante. Que valent les buts visés par la t echnique? K ant a montré que l'intérêt, l'utilité, l'efficacité, signes représentatifs de l a technique, n'obligent jamais légitimement le s ujet: ils concernent l a vie pratique et n 'ont pas de caractère moral. L a technique n 'a donc p as d e valeur morale. L a technique est définie par des impératifs hypothétiques qui tiennent compte des règles de l'habileté, du savoir-faire.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

-(Selon M. Goblot) il y a une autre finalité que la finalité intentionnelle, il y a -une finalité sans intelligence. Cette finalité (...) c'est «la causalité de -besoin» : il y a finalité quand «le besoin d'un avantage détermine une série d'effets tendant à réaliser cet avantage». C'est cette finalité que traduit l'idée de fonction., CUVILLIER, Manuel de philosophie, t. II, p. 592.

Ajouté par webmaster

Tel est l'automatisme de la machine, et telle est son auto-régulation : il y a, au niveau des régulations, fonctionnement, et non uniquement causalité ou finalité; dans le fonctionnement auto-régulé, toute causalité a un sens de finalité, et toute finalité un sens de causalité., Gilbert SIMONDON, Du mode d'existence des objets techniques, p. 119 (1969).

Ajouté par webmaster

(...) la fin des marchands, des injustices sociales, un véritable socialisme plus la liberté de l'homme entier, c'est ce que nous souhaitons tous. Mais par quoi dynamiser réellement les consciences, les coeurs, les âmes? Quelle est la vision d'une relation exaltante à la totalité? Où est la finalité élargissante?, Louis PAUWELS, -in Planète, n° 4, févr. 1969, p. 12.

Ajouté par webmaster

(...) l'exemple de Hegel est éclairant encore en ce sens qu'il nous permet de dissocier téléologie et finalité, du moins au sens des causes finales critiquées par Spinoza et par Bergson. Téléologie n'est pas finalité : les figures, dans la dialectique téléologique, ne sont pas des causes finales, mais des significations tirant leur sens du mouvement de totalisation qui les entraîne et les fait se dépasser en avant d'elles., P. RICOEUR, Une interprétation philosophique de Freud, -in la Nef, n° 31, p. 125.

Ajouté par webmaster

Quelle toilette de vierge, quelle grâce de cygne dans son col de neige, quels regards de Madone inviolée, quelle robe blanche, quelle ceinture de petite fille!, BALZAC, le Cabinet des Antiques, Pl., t. IV, p. 383.

Ajouté par webmaster

On se rappelle cette admirable décoration du -Juif-Errant (...) Quel style, quelle noblesse, quelle poésie et quelle illusion!, Th. GAUTIER, Portraits contemporains, p. 343.

Ajouté par webmaster

Si pour les fixer je m'amuse à les décrire en moi-même, quelle vigueur de pinceau, quelle fraîcheur de coloris, quelle énergie d'expression je leur donne!, ROUSSEAU, les Confessions, IV.

Ajouté par webmaster

Si pour les fixer je m'amuse à les décrire en moi-même, quelle vigueur de pinceau, quelle fraîcheur de coloris, quelle énergie d'expression je leur donne!, ROUSSEAU, les Confessions, IV.

Ajouté par webmaster

Quelle contenance auraient faite ces prélats qui criaient si haut, s'il leur eût fallu montrer de quelle huile et de quelle main ils avaient été sacrés!, MICHELET, Hist. de la Révolution franç., III, IX.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource suivante

Quelle est la finalité de la loi ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo