NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Comment l'État peut-il assurer la liberté de ... L'État doit-il intervenir dans la vie économi ... >>


Partager

À quelle logique obéit l'État totalitaire ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : À quelle logique obéit l'État totalitaire ?



Publié le : 15/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

À quelle logique obéit l'État totalitaire ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
À quelle logique obéit l'État totalitaire ?




Pour Marx, la Commune de Paris est exemplaire à plus d'un titre : d'une part, tous ses membres recevaient un salaire d'ouvrier ; d'autre part, les membres élus au suffrage universel étaient révocables et liés par le mandat impératif de leurs électeurs. En supprimant l'armée permanente (remplacée par le peuple en armes) et le fonctionnarisme d'État, la Commune réduisait d'autant deux grandes sources de dépenses. Par ailleurs, elle abolit le travail de nuit des compagnons boulangers ainsi que, plus généralement, les amendes infligées aux ouvriers par les employeurs ; elle loue aux ouvriers les fabriques abandonnées par les capitalistes. Telles furent les mesures indiquant la tendance de l'action d'un gouvernement du peuple par le peuple [La Guerre civile en France]. Au lieu du dépérissement de l'État, on a vu apparaître avec les régimes communistes une oppression étatique inédite que Hannah Arendt qualifie de totalitarisme. Le totalitarisme se distingue des formes traditionnelles du despotisme. Ce dernier régime avait été défini par Montesquieu comme étant un gouvernement sans lois : le despote traditionnel fait un usage personnel du pouvoir politique ; il l'exerce de façon arbitraire pour éliminer ses ennemis et empêcher toute révolte. Mais l'État totalitaire représente une forme de despotisme entièrement nouvelle. Hannah Arendt caractérise le totalitarisme - englobant sous ce terme le communisme et le nazisme - comme une forme de domination qui use des moyens du despotisme mais s'en distingue par le but qu'elle poursuit : la destruction de tout espace politique, la transformation totale de la société dirigée par un État-parti en une masse homogène et dépourvue d'initiative, et l'extermination des groupes humains qui sont censés entraver la réalisation de ce but. ■ Démocratie et totalitarisme chez ARENDT Pour Arendt, la tyrannie n'est pas la forme ultime de la violence.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3714 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "À quelle logique obéit l'État totalitaire ? " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
Corrigé consulté par :
  • Chloe39650 (Hors-ligne), le 13/05/2010 é 13H13.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit