LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on prouver l'immortalité de l'âme ? L'émotion a-t-elle un rôle à jouer dans la vi ... >>


Partager

Quelle est la valeur des preuves métaphysiques de l'existence de Dieu ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Quelle est la valeur des preuves métaphysiques de l'existence de Dieu ?



Publié le : 12/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Quelle est la valeur des preuves métaphysiques de l'existence de Dieu ?
Zoom

[...] De cela seul que je ne puis concevoir Dieu sans existence, il s'ensuit que l'existence est inséparable de lui, et partant qu'il existe véritablement : non pas que ma pensée puisse faire que cela soit de la sorte, et qu'elle impose aux choses aucune nécessité ; mais, au contraire, parce que la nécessité de la chose même, à savoir de l'existence de Dieu, détermine ma pensée à le concevoir de cette façon. Car il n'est pas en ma liberté  de concevoir un Dieu sans existence (cad un être souverainement parfait sans une souveraine perfection), comme il m'est libre d'imaginer un cheval sans ailes ou avec des ailes. «   Descartes, « Méditations métaphysiques «.   Descartes avait tout d'abord, dans son « Discours de la méthode «, montré que les idées que nous concevons clairement et distinctement, qui s'imposent donc à nous avec évidence, sont innées (antérieures à notre propre naissance) et vraies (auxquelles par conséquent nous pouvons nous fier). Par la suite, dans les « Méditations métaphysiques «, l'auteur avait avancé un argument a posteriori de l'existence de Dieu : j'ai en moi l'idée (claire et distincte) de parfait ; moi qui suis un être imparfait, je ne peux l'avoir posée en moi-même ; seul un être parfait peut donc être la cause de la présence en moi de cette idée de parfait (« Méditation troisième «). Dans le présent texte (« Méditation cinquième «) , Descartes double cet argument a posteriori d'un argument ontologique, purement conceptuel. Parmi les idées innées, se trouvent les nombres et figures mathématiques, mais aussi l'idée de Dieu, que l'auteur définit comme « un être souverainement parfait et infini «. A partir de cette définition, Descartes développe sa version de l'argument ontologique : il déduit l'existence de Dieu de son essence même. En effet, Dieu est par définition doté de toutes les perfections ; or l'existence est une perfection : l'existence en tant que perfection fait partie de sa définition. Dieu ne peut donc pas ne pas exister.


  • I) Il est possible de prouver l'existence de Dieu.

a) Dieu est plus grand que tout ce qui peut être pensé.
b) L'intelligence de l'homme n'est pas aussi grande que Dieu.
c) Si l'homme a l'idée de la grandeur de Dieu, c'est la preuve que Dieu existe.

  • II) Il est impossible de prouver l'existence de Dieu.

a) La connaissance objective a des limites.
b) Dieu ne peut être connu objectivement.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2898 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Quelle est la valeur des preuves métaphysiques de l'existence de Dieu ?" a obtenu la note de :

8 / 10

Corrigé consulté par :
  • Ahmed11572 (Hors-ligne), le 20/11/2011 é 20H13.
  • Olivia43824 (Hors-ligne), le 05/11/2009 é 05H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit