A quelles conditions peut-on contester la loi?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il toujours obéir à la loi? A-t-on le droit de désobéir? >>
Partager

A quelles conditions peut-on contester la loi?

Philosophie

Aperçu du corrigé : A quelles conditions peut-on contester la loi?



Publié le : 27/1/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	A quelles conditions peut-on contester la loi?
Zoom
  • condition : Ensemble de faits dont dépend quelque chose ; données, circonstances. 1. Dans la proposition « si A alors B », A est condition de B ; se dit aussi du premier terme d'une relation causale réelle (les conditions d'un phénomène). 2. Condition nécessaire et suffisante : A est condition nécessaire et suffisante de B, si quand A on a toujours B et sans A jamais B. 3. Manière d'être, situation (la condition humaine), situation sociale. 4. Conditionné : a) Qui dépend d'une condition. b) Qui a subi un conditionnement. 5. Conditionnement : processus par lequel un comportement en vient à être déterminé par des conditions données ; modification d'un comportement par établissement de réflexes conditionnés (cf. réflexe). 6. Conditionnel : qui dépend d'une condition ; pour QUINE, nom de l'implication matérielle.
  • peut : Est-il possible, est-il légitime.

Analyse du sujet :

On peut commencer par remarquer le singulier de la question « à quelle condition ? ». Il semblerait donc que l'on nous demande de trouver une condition unique. Il faudra voir si cela est possible.
Le sujet suppose donc qu'il y a une condition (et une seule, comme nous venons de le faire remarquer) sous laquelle nous pouvons contester la loi.
On remarquera également le singulier « la loi ».
Reste à savoir ce qu'est la loi. S'agit-il de la loi d'un État (le terme loi au singulier serait alors un collectif pour désigner toutes les lois), c'est-à-dire du droit positif, de la loi morale, etc. ?
« Peut-on ? » peut signifier deux choses :
1.    A-t-on le droit ?
2.    A-t-on les moyens, la possibilité matérielle de le faire, c'est-à-dire sommes nous capables de le faire ?


Problématisation :

La loi est ce à quoi nous devons obéir. Pourtant, elle ne nous plaît pas toujours, nous ne la trouvons pas toujours juste. Nous sommes alors tentés de vouloir la contester, mais pouvoir librement contester la loi, n'est-ce pas lui faire perdre toute sa valeur ? Il y a deux manières, qui posent des problèmes très différents, de contester la loi :
1.    La contester quand on tombe sous le coup de la loi (c'est-à-dire contester une décision de justice).
2.    La contester en amont, pour la faire modifier.
Nous nous demanderons donc à quelle condition nous sommes, dans chacun de ces deux cas, fondés à contester une loi que nous trouvons injuste.



Problématisation :   La loi est ce à quoi nous devons obéir. Pourtant, elle ne nous plaît pas toujours, nous ne la trouvons pas toujours juste. Nous sommes alors tentés de vouloir la contester, mais pouvoir librement contester la loi, n'est-ce pas lui faire perdre toute sa valeur ? Il y a deux manières, qui posent des problèmes très différents, de contester la loi : 1.      La contester quand on tombe sous le coup de la loi (c'est-à-dire contester une décision de justice). 2.      La contester en amont, pour la faire modifier. Nous nous demanderons donc à quelle condition nous sommes, dans chacun de ces deux cas, fondés à contester une loi que nous trouvons injuste. Proposition de plan :  1.    La loi s'impose à nous sans que nous soyons en droit de la contester.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	A quelles conditions peut-on contester la loi?	Corrigé de 3146 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " A quelles conditions peut-on contester la loi? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • sophie-208142 (Hors-ligne), le 06/05/2013 à 06H18.
  • Funchal-191062 (Hors-ligne), le 11/04/2013 à 11H20.
  • E1000-181534 (Hors-ligne), le 07/04/2013 à 07H18.
  • Audrey.O-186293 (Hors-ligne), le 18/11/2012 à 18H14.
  • lamiou (Hors-ligne), le 18/05/2011 à 18H10.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Nous voyons donc suivant quelle règle chacun, sans danger pour le droit et l'autorité du souverain c'est-à-dire pour la paix de l'État, peut dire et enseigner ce qu'il pense ; c'est à la condition qu'il laisse au souverain le soin de décréter sur toutes actions, et s'abstienne d'en accomplir aucune contre ce décret, même s'il lui faut souvent agir en opposition avec ce qu'il juge et professe qui est bon. Et il peut le faire sans péril pour la justice et la piété ; je dis plus, il doit le faire, s'il veut se montrer juste et pieux ; car nous l'avons montré, la justice dépend du seul décret du souverain, et, par suite, nul ne peut être juste s'il ne vit pas selon les décrets rendus par le souverain. Quant à la piété, la plus haute sorte en est (...) celle qui s'exerce en vue de la paix et de la tranquillité de l'État ; or elle ne peut se maintenir si chacun doit vivre selon le jugement particulier de sa pensée.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    J'aurais cherché un pays où le droit de législation fût commun à tous les citoyens; car qui peut mieux savoir qu'eux sous quelles conditions il leur convient de vivre ensemble dans une même société?, ROUSSEAU, De l'inégalité parmi les hommes, à la République de Genève.

    Ajouté par webmaster

    .1 (...) il n'y a pas de développement économique sans mutations industrielles, sans donc des activités en récession et d'autres en expansion (...) Mais d'un autre côté, s'il ne saurait être question d'empêcher les mutations industrielles, il n'est pas pensable d'accepter n'importe quelles mutations, dans n'importe quelles conditions., Marcel POCHARD, l'Emploi et ses problèmes, p. 90.

    Ajouté par webmaster

    Quel accent profond et nouveau! quelles aspirations éthérées, quels élancements vers l'idéal, quelles pures effusions d'amour, quelles notes tendres et mélancoliques, quels soupirs et quelles postulations de l'âme que nul poète n'avait encore fait vibrer!, Th. GAUTIER, Portraits contemporains, Lamartine, p. 172.

    Ajouté par webmaster

    Tu sais (...) dans quelles conditions je suis venu ici : invité comme qui dirait à titre amical., J. ROMAINS, les Hommes de bonne volonté, t. VIII, XXI, p. 221.

    Ajouté par webmaster

    Au lieu de les contredire ou de les interrompre -(ceux qui parlent), comme on fait souvent, on doit, au contraire, entrer dans leur esprit et dans leur goût, montrer qu'on les entend, leur parler de ce qui les touche, etc. Il faut éviter de contester (...), LA ROCHEFOUCAULD, Réflexions diverses, p. 4 ( Contester, cit. 4).

    Ajouté par webmaster

    Une plante quelconque ne peut être acclimatée que là où elle trouve un ensemble de conditions, de climat et de sol, assez voisines des conditions auxquelles elle est adaptée dans sa patrie., E. DE MARTONNE, Traité de géographie physique, t. III, p. 1244.

    Ajouté par webmaster

    (...) je lui envoyai -(à Albertine) un télégramme désespéré lui demandant de revenir à n'importe quelles conditions (...) Elle ne revint jamais. Mon télégramme venait de partir que j'en reçus un. Il était de MËmËe Bontemps., PROUST, la Fugitive, Pl., t. III, p. 476.

    Ajouté par webmaster

    Ainsi peut-on espérer que la biologie nous détourne des excès que permet la technocratie et qu'exercent les tyrannies. Elles veulent ployer la nature plutôt que composer avec elle; la biologie sait bien qu'elles ne peuvent y parvenir. On peut répudier le vitalisme, on ne saurait pas contester, pratiquement, à la vie, sa contingence et sa spontanéité., Emmanuel BERL, le Virage, p. 158.

    Ajouté par webmaster

    On ne peut contester la coutume passée en loi qui veut que les filles ne puissent hériter la couronne de France tant qu'il reste un mâle de sang royal., VOLTAIRE, Dict. philosophique, Loi salique.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    A quelles conditions peut-on contester la loi?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo