NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La raison vient-elle uniquement de l'expérien ... La morale postule la liberté, la science récl ... >>


Partager

Quelles sont les raisons qui peuvent conduire le philosophe à douter de la réalité du monde extérieur ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Quelles sont les raisons qui peuvent conduire le philosophe à douter de la réalité du monde extérieur ?



Publié le : 18/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Quelles sont les raisons qui peuvent conduire le philosophe à douter de la réalité du monde extérieur ?
Zoom

Les erreurs ne le nient pas, puisqu'elles n'empêchent pas la systématisation d'ensemble ou puisque même elles peuvent s'y insérer ; mais elles soulignent les variations du travail perceptif, et montrent qu'il s'agit d'une organisation intérieure à la représentation : perceptions vraies et perceptions illusoires sont faites des mêmes sensations, différemment ordonnées. On est donc invité à replacer le réel de la croyance commune sous le titre de la représentation. Même conclusion, si l'on essayait d'invoquer le succès de l'action, fondé sur les perceptions : le philosophe qui le premier a le plus nettement nié la réalité d'un monde matériel, Berkeley, a aussi très fortement affirmé que la valeur de la perception pour l'action n'en était pas changée ; c'est que précisément le réel est fait de la représentation systématisée ; l'illusion d'un monde équivaut pratiquement à un monde, pourvu que mes perceptions s'y retrouvent, dans la forme des mûmes systèmes. La croyance est fondée si on ne lui donne qu'une signification pratique ; mais, absolument, elle ne nous détache pas de la subjectivité. IV. (Les raisons du doute). - On est alors conduit à pousser à fond la vieille idée platonicienne : qu'on ne saurait tenir pour le réel ces images changeantes que sont nos perceptions. Le XVII" Siècle a d'abord appliqué cette idée aux qualités « secondes » (couleurs, sons, etc.) : rien, dans leur nature, ne les distingue des représentations de nos rêves (qui peuvent être «aussi vives et expresses » : Descartes) ; leurs variations montrent nettement qu'elles traduisent un rapport à notre individualité (variations individuelles, par ex. : dans la perception des couleurs ; relativité des sensations.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1382 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Quelles sont les raisons qui peuvent conduire le philosophe à douter de la réalité du monde extérieur ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Laurence23453 (Hors-ligne), le 22/03/2009 é 22H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit