De quelles servitudes l'homme souffre-t-il ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La nature invite-t-elle à la contemplation ou ... Qu'est-ce qu'une évidence ? >>
Partager

De quelles servitudes l'homme souffre-t-il ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : De quelles servitudes l'homme souffre-t-il ?



Publié le : 3/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

De quelles servitudes l'homme souffre-t-il  ?
Zoom

Sartre doit son immense notoriété à la vogue de l'existentialisme (philosophie de la liberté et de la responsabilité), dont il fut considéré comme le fondateur, même si la lecture de la « Phénoménologie » de Husserl et de « L'Etre et le Temps » de Heidegger l'a profondément influencé. Deux formules pourraient résumer sa conception de la liberté. La première, que l'on trouve dans « Saint Genet » (1952): « L'important n'est pas ce qu'on a fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous. » La seconde, qui figure dans un opuscule intitulé « L'Existentialisme est un humanisme » (Nagel) où Sartre répond à diverses objections formulées notamment, par les catholiques et les marxistes à sa conception existentialiste de l'homme: « L'homme est condamné à libre. »Qu'est-ce que l'existentialisme ? C'est l'affirmation que, chez l'homme, l'existence précède l'essence. Autrement dit, rien n'est donné d'avance à l'homme. N'ayant pas d'essence préalable, l'homme se trouve condamné à choisir librement son essence :« Qu'est-ce que signifie ici que l'existence précède l'essence ? Cela signifie que l'homme existe d'abord, se rencontre, surgit dans le monde, et qu'il se définit d'abord. L'homme tel que le conçoit l'existentialiste, s'il n'est pas définissable, c'est qu'il n'est d'abord rien.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : De quelles servitudes l'homme souffre-t-il  ? Corrigé de 3223 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "De quelles servitudes l'homme souffre-t-il ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Ludivine40523 (Hors-ligne), le 01/04/2011 à 01H12.
  • Aaangele (Hors-ligne), le 28/02/2011 à 28H22.
  • manon33 (Hors-ligne), le 23/02/2011 à 23H12.
  • Caca3 (Hors-ligne), le 06/02/2011 à 06H22.
  • Pauline68286 (Hors-ligne), le 04/11/2010 à 04H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Enfin, la science et la technique modernes paraissent de plus en plus être en mesure de prendre sur elles l'héritage religieux : traiter la vieillesse comme une maladie, et la mort comme un accident, non seulement repousser la mort mais la vaincre, de plus en plus de gens croient aujourd'hui la médecine capable de ce miracle. Synthèse « L'homme fait l'histoire qui le fait. » (K. Marx) 1) Une action libre s'inscrit toujours dans une situation qui n'a pas été choisie. Un chef suit autant qu'il précède, obéit autant qu'il commande. 2) Une action libre est une action qui sait se servir des déterminations objectives (force ou faiblesse d'une armée, d'une économie, etc.) pour éventuellement peser sur elles. Conclusion : F. Bacon disait — faisant allusion à la science et à la technique : on ne commande à la nature qu'en lui obéissant. On ne commande à la nature qu'en lui obéissant. BACON (Novum Organum) Les lois de la nature sont strictement déterminées.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quel accent profond et nouveau! quelles aspirations éthérées, quels élancements vers l'idéal, quelles pures effusions d'amour, quelles notes tendres et mélancoliques, quels soupirs et quelles postulations de l'âme que nul poète n'avait encore fait vibrer!, Th. GAUTIER, Portraits contemporains, Lamartine, p. 172.

    Ajouté par webmaster

    Les mots désespérés sont ses propos d'habitude : il souffre de la ville, il souffre de la solitude, il souffre de soi-même et des autres (...), André SUARèS, Trois hommes, «Dostoïevski», I.

    Ajouté par webmaster

    Pour mettre en oeuvre les vertus que la foi fait germer dans l'âme, l'homme doit se renoncer. Tout ce qui l'attache à la terre, aux servitudes de sa condition, doit être rompu., DANIEL-ROPS, Jésus en son temps, VIII, p. 402.

    Ajouté par webmaster

    L'intégrité de l'organisme est indispensable aux manifestations de la conscience. L'homme pense, aime, souffre, admire, et prie à la fois avec son cerveau et avec tous ses organes., Alexis CARREL, l'Homme, cet inconnu, IV, VII.

    Ajouté par webmaster

    Quelles gens êtes-vous? Quelles sont vos affaires?, RACINE, les Plaideurs, II, 8.

    Ajouté par webmaster

    (...) quelles intrigues n'imagine-t-on pas? Quelles cabales ne forme-t-on pas (...)?, BOURDALOUE, 1ËeËr dimanche après l'Épiphanie, II.

    Ajouté par webmaster

    De Taine à Nietzsche, de Renan à Marx, quelles que soient les doctrines que l'on considère, il n'en est pas qui admettent comme donné une fois pour toutes l'homme, tel qu'il est aujourd'hui. L'homme apparaît toujours susceptible d'-être dépassé., DANIEL-ROPS, Ce qui meurt et ce qui naît, V, p. 164.

    Ajouté par webmaster

    L'homme souffre si profondément qu'il a dû inventer le rire. [ ] Nietzsche, Friedrich Wilhelm

    Ajouté par webmaster

    l'homme souffre si profondément qu'il a dû inventer le rire. Nietzsche, Friedrich Wilhelm

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    De quelles servitudes l'homme souffre-t-il ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo