NoCopy.net

Quelles sont les vertus et les limites du langage ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quelles sont les vertus de la politesse ? Quelles sont selon vous les réussites mais a ... >>


Partager

Quelles sont les vertus et les limites du langage ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Quelles sont les vertus et les limites du langage ?



Publié le : 27/2/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Quelles sont les vertus et les limites du langage 	?
Zoom

Comme le note A. Martinet, dans ses Eléments de linguistique générale : « Dans le parler ordinaire, « le langage » désigne proprement la faculté qu'ont les hommes de s'entendre au moyen des signes vocaux… les signes du langage humain sont en priorité vocaux… Aujourd'hui encore, les êtres humains ne majorité savent parler sans savoir lire. » Mais le langage ne se réduit pas à la parole. Dès lors le langage est une fonction générale de communication c'est-à-dire la faculté d'exprimer verbalement sa pensée, comme un pouvoir d'expression verbale. Ce n'est pas la langue qui est un système particulier de mots, un ensemble linguistique fixé dans une société donnée, un produit sociale ; ni la parole qui est un acte individuel par lequel s'exerce la fonction du langage. En ce sens, le propre du langage serait bien d'être moyen de communication, de manifester la penser, donc de rendre possible un tout social. Or dire que c'est le propre du langage, c'est bien dire qu'il s'agit des vertus du langage, en tant que le « propre » est l'excellence d'une chose. Pourtant, ces vertus ne sont-elles pas les limites du langage en tant que ce dernier s'il est social est conventionnel et introduit un saut ontologique entre le sensible et l'intelligible, c'est-à-dire alors une imperfection, une imprécision voire la présence d'un ineffable. Mais n'est-ce se faire une conception réduite du langage en faisant simplement référence à la parole ? En effet, le langage excède la parole, il est aussi artistique, poétique etc. Dès lors les limites d'une partie du langage sont-elles comblées alors par une autre partie. Est-ce à dire que le langage n'aurait pas de limites ? Et c'est bien suivant ces trois moments que nous entendons déterminer la valeur en tant que vertu (1ère partie), les limites (2nd partie) et pourquoi pas envisager le dépassement de ces limites par une conception plus large c'est-à-dire plus complète du langage (3ème partie).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Quelles sont les vertus et les limites du langage 	? Corrigé de 3068 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Quelles sont les vertus et les limites du langage ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Celine1710 (Hors-ligne), le 06/11/2012 é 06H23.
  • juju01 (Hors-ligne), le 17/03/2012 é 17H21.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Quelles sont les vertus et les limites du langage ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit