NoCopy.net

Quelles sont les vertus de la politesse ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quelles sont les remises en cause essentiell ... Quelles sont les vertus et les limites du la ... >>
Partager

Quelles sont les vertus de la politesse ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Quelles sont les vertus de la politesse ?



Publié le : 27/2/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Quelles sont les vertus de la politesse  	?
Zoom

La politesse se manifeste d'abord par des signes, la main qui se tend, le corps qui se courbe « pour saluer » ; autant de signes bienveillants qui doivent avoir, pense Alain, un effet favorable. C'est évidemment un effet tout contraire que produisent les signes malveillants. C'est pourquoi, conclut Alain, il reste en tout homme une crainte des signes, et un attachement à la politesse. Il est raisonnable de nous poser cette question : la politesse est-elle naturelle à l'homme ? Est-elle, comme le | laisse entendre Alain, le résultat d'une crainte superstitieuse qui se serait peu à peu atténuée pour laisser la place aux coutumes civilisées qui sont de rigueur chez les peuples dits évolués. L'intérêt que les hommes portent à la politesse ne serait alors qu'un attachement à un cérémonial dénué de tout sens. C'est alors que se pose le problème du signe de la politesse. Signe dénué de tout symbolique et faisant partie des conventions sociales par simple habitude ? ou nécessité de la vie communautaire actualisant des valeurs profondes ? Ce jeune homme cède obligeamment sa place assise à un infirme, tel autre s'efface devant une porte, tel autre propose ses services à une dame et lui porte ses lourds paquets.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Quelles sont les vertus de la politesse  	? Corrigé de 1288 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Quelles sont les vertus de la politesse ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • azou (Hors-ligne), le 24/09/2010 à 24H18.
  • anne0julie32039 (Hors-ligne), le 03/05/2009 à 03H18.
  • Emmanuel9082 (Hors-ligne), le 05/11/2008 à 05H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Mais, dans le signe proprement dit, le rapport qui unit le signe à la chose signifiée est arbitraire… Il en est tout autrement du signe particulier qui constitue le symbole. Le lien, par exemple, sera employé comme symbole de la magnanimité ; le renard, de la ruse ; le cercle, comme symbole de l'éternité. Mais le lion, le renard possèdent en eux-mêmes les qualités dont ils doivent exprimer les sens… Ainsi, dans ces sortes de symboles, l'objet extérieur referme déjà en lui-même le sens à la représentation duquel il est employé. » Il n'y a pas de rupture alors ni d'ineffable. L'ineffable c'est l'indétermination, le flou, l'imprécis, l'obscur : « Ce qu'on nomme l'ineffable n'est autre chose que le non-vrai, l'irrationnel, ce que simplement on s'imagine. » Hegel, Phénoménologie de l'esprit §463.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelles gens êtes-vous? Quelles sont vos affaires?, RACINE, les Plaideurs, II, 8.

    Ajouté par webmaster

    La politesse est la première et la plus engageante de toutes les vertus sociales. Quelques pensées sur l'éducation Locke, John

    Ajouté par webmaster

    Quel accent profond et nouveau! quelles aspirations éthérées, quels élancements vers l'idéal, quelles pures effusions d'amour, quelles notes tendres et mélancoliques, quels soupirs et quelles postulations de l'âme que nul poète n'avait encore fait vibrer!, Th. GAUTIER, Portraits contemporains, Lamartine, p. 172.

    Ajouté par webmaster

    Quelles vertus devons-nous souhaiter en celui auquel nous confions la direction de nos affaires? Avant tout le -sens des possibles. Il est vain, en politique, de former de grands et nobles projets si ces projets, le pays et le moment étant ce qu'ils sont, ne peuvent être exécutés., A. MAUROIS, Un art de vivre, IV, 5.

    Ajouté par webmaster

    Pour retourner à mon propos, il est certain que les vertus morales ne sont pas facultés naturelles comme est le voir, le fleurer, le toucher, le goûter, l'engendrer, le digérer., RONSARD, Des vertus.

    Ajouté par webmaster

    La partie raisonnable -(de l'âme) est celle où est l'intellect, qui, comme un grand capitaine du haut d'un rempart, commande à ses soudards. Les vertus attribuées à l'intellect sont : sapience -(sagesse), science, prudence, les arts, les connaissances des causes et les notices des principes., RONSARD, Oeuvres en prose, Des vertus...

    Ajouté par webmaster

    (...) quelles intrigues n'imagine-t-on pas? Quelles cabales ne forme-t-on pas (...)?, BOURDALOUE, 1ËeËr dimanche après l'Épiphanie, II.

    Ajouté par webmaster

    Les vertus morales sont habitudes acquises et apprises par longue accoutumance et long usage, insinuées et imprimées de longue main en cette partie et faculté de l'âme irraisonnable pour corriger, châtier, subjuguer et mettre sous l'obéissance les passions de l'appétit et de la sensualité (...), RONSARD, Oeuvres en prose, «Des vertus».

    Ajouté par webmaster

    (...) avec quels aveugles tâtonnements, quelles incertitudes laborieuses, quelles anhélations pénibles la volonté du peintre se fraye sa route à travers les obstacles., Th. GAUTIER, Portraits contemporains, p. 297.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Quelles sont les vertus de la politesse ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo