NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La perfection est-elle de ce monde ? L'interrogation métaphysique est-elle d'actua ... >>


Partager

Y a-t-il quelque chose d'éternel ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Y a-t-il quelque chose d'éternel ?



Publié le : 13/4/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Y a-t-il quelque chose d'éternel ?
Zoom

  • éternel, éternité:

Qui est soustrait au devenir temporel, sans commen­cement ni fin. Contrairement au temps, l'éternité n'implique pas les idées de succession et de changement.



Et certes, cette connaissance n'est pas le partage de la Physique, car la Physique a pour objets des êtres susceptibles de mouvement; elle ne revient pas non plus à la Science mathématique, mais à une science supérieure à l'une et à l'autre. La Physique étudie des êtres inséparables de la matière, et qui peuvent être mis en mouvement ; quelques-uns de ceux dont traite la Science mathématique sont immobiles, il est vrai, mais inséparables peut-être de la matière, tandis que la Science première a pour objet l'indépendant et l'immobile. Toutes les causes sont nécessairement éternelles ; les causes immobiles et indépendantes le sont par excellence, car elles sont les causes des phénomènes célestes... «. La science suprême dont parle Aristote ici est la métaphysique, c'est-à-dire cette science qui va au-delà de la physique et qui porte sur les questions des êtres éternels etc. Notre question se situe donc dans le champ de la métaphysique. En effet, rien dans ce que nous appelons la physique n'est susceptible d'être éternel en raison même du l'existence du temps dans notre monde qu'Aristote comme « sublunaire «[2], c'est-à-dire d'un monde soumis au changement, à la corruption du temps. Or il y a des êtres éternels b) Or comme on peut le voir dans la Métaphysique, Aristote voit dans la théologie astrale le seul fondement possible d'une théologie scientifique. Les Astres dieux y prennent la place des Idées platoniciennes. Notre monde sensible est monde sublunaire. Le monde céleste n'est pas l'image mais la réalisation toujours positive de l'ordre, de l'unité, de l'immuabilité qui manquent à notre monde.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2948 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Y a-t-il quelque chose d'éternel ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit