Qui est autorisé à me dire tu dois

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'État est-il l'ennemi de la liberté ? Pourquoi peut-on critiquer une morale établie ... >>
Partager

Qui est autorisé à me dire tu dois

Philosophie

Aperçu du corrigé : Qui est autorisé à me dire tu dois



Version audio:
document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 2/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Qui est autorisé à me dire tu dois
Zoom
  • autorise : Permet, accepte, rend licite.
  • dire : Affirmer, soutenir, tenir pour vrai.

  • DEFINITIONS:

- Qui: ce pronom recouvre aussi bien une institution qu'une personne.

- autorisé: ici, qui a reçu autorité ou autorisation, qui s'est vu accorder le droit, la permission.

- me dire: me communiquer, m'exprimer, m'affirmer.

- tu dois: tu es dans l'obligation morale de, tu es tenu de faire, d'accomplir un ordre, un devoir.



Les devoirs, entendus comme obligations, sont tout d'abord relatif à la situation de chacun. En effet, ils sont liés aux responsabilités qui nous échoient. De ce point de vue, est autorisé à me dire « tu dois » le supérieur hiérarchique. Mais ce tu dois est relatif, et ceci d'un double point de vue : relatif à ma fonction, tout d'abord. Or, ayant tous des fonctions différentes, les devoirs de l'un ne sont pas ceux de l'autre. De ce point de vue, ce peut être un devoir, et pas seulement une autorisation, de dire « tu dois » (on peut penser à l'éducateur). Mais, surtout, relatif à ma décision d'occuper cette fonction. Le « tu dois » est alors une obligation toute relative : « tu dois si...tu veux (garder ton poste, être payé etc.). De ce point de vue, je reste toujours la source de l'autorisation fondamentale de me dire « tu dois ». C'est donc toujours moi qui autorise qu'on me dise mes devoirs, liés à la fonction que j'occupe et que je souhaite conserver. Cependant, ce devoir conditionnel, qui peut renvoyer à la prudence, n'est pas un devoir moral ni civique. En effet, la loi morale s'impose à tous quelles que soient leurs conditions d'existence et leurs fonctions. De même, la loi politique s'impose au citoyen en tant que citoyen. Et nul ne peut, dans les faits, sortir de la cité, refuser sa dimension politique. Dès lors, s'il existe un devoir qui me dépasse entièrement, inconditionnel, qui ou quoi le fonde ? Et, dans la mesure où le devoir ne peut me contraindre, n'est pas toujours moi qui autorise ? Le problème est alors celui du statut du devoir : il doit en dernier ressort se fonder sur une subjectivité, s'il est un devoir et non un contrainte externe. Mais alors, comment peut-il s'imposer à tous ?


  • A. Le commandement divin ; Dieu est autorisé à me dire « tu dois ».

 

  • B. Le commandement social : la société et la conscience collective sont autorisées à me dire « tu dois ».
  • C. L'être humain seul, la personnalité de l'être raisonnable, sont autorisés à dire « tu dois » ou plutôt « je dois » : l'autonomie de la volonté.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Qui est autorisé à me dire tu dois Corrigé de 4759 mots (soit 7 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Qui est autorisé à me dire tu dois" a obtenu la note de :

5.1 / 10

Corrigé consulté par :
  • pich-219713 (Hors-ligne), le 13/05/2014 à 13H18.
  • nathdu29-214863 (Hors-ligne), le 13/05/2014 à 13H18.
  • tcuus-238587 (Hors-ligne), le 09/05/2014 à 09H14.
  • gasanne17-238581 (Hors-ligne), le 09/05/2014 à 09H13.
  • romain-230616 (Hors-ligne), le 11/02/2014 à 11H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Donc, à nos yeux, leur autorité venait moins d'eux-mêmes que de leur situation par rapport à nous. Ils occupaient une certaine place : c'est de là que partait, avec la force de pénétration qu'il n'aurait pas eue s'il avait été lancé d'ailleurs, le commandement. En d'autres termes, parents et maîtres semblaient agir par délégation." Le tu dois est ici un commandement paternel moral reçu et tenu depuis l'enfance. 3. Transition: le "tu dois" semble apparaître le fruit d'une acquisition, l'objet d'une éducation, d'une convention. Ne peut-on concevoir la présence d'une voix intérieure qui nous rappelle sans cesse "tu dois"? II) « tu dois »: qui désigne ici la voix intérieure en moi 1.la conscience morale ou le « tu dois »:un tribunal intérieur en moi texte de Kant , extrait D'un ton grand seigneur.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    «Ce que je dois à Dieu, ce que je dois au roi, ce que je dois à l'État...» Un de ses amis l'interrompit : «Tais-toi, dit-il, tu mourras insolvable»., CHAMFORT, Caractères et Anecdotes, M. de Biron insolvable.

    Ajouté par webmaster

    .1 Toi dont la mort autorise enfin chacun à dire : -Je suis la vérité, toi dont le supplice servit à sanctionner l'holocauste de nouvelles victimes (...), P. KLOSSOWSKI, la Révocation de l'Édit de Nantes, p. 7-8.

    Ajouté par webmaster

    Pour idéaliser mon sujet, je dois en concentrer tous les rayons dans un cercle unique, je dois les polariser (...), BAUDELAIRE, les Paradis artificiels, «Poème du haschisch», IV.

    Ajouté par webmaster

    Je dois dire, pour commencer, que ma naissance ne porta pas bonheur à la maison Eyssette., Alphonse DAUDET, le Petit Chose, I, 1.

    Ajouté par webmaster

    Vraiment, si je dois être gâtée, comme on dit, c'est-à-dire corrompue moralement, ce sera par lui! George Sand, Césarine Dietrich

    Ajouté par webmaster

    Je dois l'avouer : l'ayant lu deux fois -(ce roman), je me trouve dans un tel déconcertement que je ne vois plus bien ce que je pourrais en dire., P.-H. SIMON, -in le Monde, 15 nov. 1967.

    Ajouté par webmaster

    Il tendit les deux pains à Alexandre (...) - Tu es un mec, l'abbé. - Oui, dit Pierson de sa voix suave et chuchotée, je dois dire que je ne me suis pas mal démerdé., Robert MERLE, Week-end à Zuydcoote, 1949, p. 41.

    Ajouté par webmaster

    (...) je dois vous dire que, sans avoir cherché à savoir vos secrets, je me trouve les avoir appris en partie (...), MÉRIMÉE, Colomba, IV.

    Ajouté par webmaster

    Pourtant je dois dire qu'il tenait son emploi avec la plus grande conviction, et que pour imiter les rugissements des sauvages, il n'y en avait pas comme lui., Alphonse DAUDET, le Petit Chose, I, I, p. 9.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Qui est autorisé à me dire tu dois

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo