NoCopy.net

Qui était BLONDEL (Maurice) ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Qu'est-ce que la BIOSPHÈRE ? Le concept de BONHEUR dans l'histoire de la ... >>
Partager

Qui était BLONDEL (Maurice) ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Qui était BLONDEL (Maurice) ?



Publié le : 31/12/2009 -Format: Document en format FLASH protégé

	Qui était BLONDEL (Maurice)	?
Zoom

Philosophe né à Dijon en 1861, nommé professeur à la faculté des lettres d'Aix-en-Provence en 1895, mort à Aix-en-Provence en 1949. Il s'est rendu célèbre par sa thèse «l'Action», publiée en 1893. Cet «essai d'une critique de la vie et d'une science de la pratique», écrit dans une langue admirable et passionnée, se situait au coeur de la crise moderniste que traversait l'Eglise et qui posait le conflit du surnaturel et de l'immanent. Les traditionalistes accusaient les philosophes de l'immanence de nier le surnaturel et la grâce, les fondements mêmes de l'Eglise, tandis que les immanentistes affirmaient au contraire que le surnaturel et la grâce répondaient au désir le plus profond de l'homme et aimantaient toute son action.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Qui était BLONDEL (Maurice)	? Corrigé de 992 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Qui était BLONDEL (Maurice) ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

  • BLONDEL (Maurice). Philosophe français (1861-1949) qui enseigna à l'Université d'Aix-en-Provence. Sa thèse, l'Action (1893) analyse l'activité dans son intégralité, qui inclut une dimension religieuse ; il montre que le christianisme doit être étudié dans son histoire, dans sa puissance vivifiante, dans son rapport au désir profond de l'homme. Il a publié aussi la Pensée (1934), l'Etre et les êtres (1937), Exigences philosophiques du christianisme (posthume, 1950).

Elle est l'âme de la religion, elle est l'Absolu, l'Ineffable, présent dans l'expérience religieuse en acte, se laissant désigner par le relatif, exprimer par le discours. Si l'on a soin de distinguer, d'une part, les valeurs vivantes qu'atteint la démarche religieuse (et qui restent le secret de chaque conscience), d'autre part, les représentations et les schèmes dont se sert l'homme religieux, il n'y a plus d'inconvénient à livrer à l'examen philosophique le corps expressif de la religion. L'ensemble structural des dogmes et des rites est ainsi réintégré dans la philosophie, tout comme l'ensemble structural des notions et des conduites qui caractérisent l'agir en général. Second coup d'audace de Blondel : la religion comme l'action rentre dans la philosophie, au nom d'une même immanence qui veut que toute expression humaine soit prise d'un même tissu intelligible.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

(...) pour agir il faut participer à une puissance infinie; pour avoir conscience d'agir il faut qu'on ait l'idée de cet infini pouvoir. Or c'est dans l'acte raisonnable qu'il y a synthèse de la puissance et de l'idée d'infini : et cette synthèse, c'est ce que l'on nomme la liberté., Maurice BLONDEL, l'Action, t. II, p. 162.

Ajouté par webmaster

Mon cher ami, ce mot n'est pas dans le dictionnaire (avec un grand D) et je ne sais pas s'il y sera jamais, mais puisque vous le désirez, je certifie que moi, soussigné Maurice Donnay, de l'Académie française, ce 29 décembre 1928, je vous ai demandé si la chanson du -Père Mexico était disquée (je dis disquée) et que vous avez admirablement compris de quoi il retournait. Signé : MAURICE DONNAY., A. COEUROY et G. CLARENCE, le Phonographe, 67, -in D.D.L., II, 15.

Ajouté par webmaster

(...) Maurice était à son aise, au plus épais de la foule., SARTRE, le Sursis, p. 162.

Ajouté par webmaster

Les anciens dispositifs oscillographiques, notamment les ingénieux appareils dus à André Blondel, sont nettement «surclassés» par les oscillographes à électrons., L. DE BROGLIE, Physique et Microphysique, p. 308.

Ajouté par webmaster

Du visage et du corps, également effilés, on ne savait lequel était le plus spirituel., Maurice CLAVEL, le Tiers des étoiles, p. 23.

Ajouté par webmaster

La responsabilité est la solidarité de la personne humaine avec ses actes, condition préalable de toute obligation réelle ou juridique., M. BLONDEL, -in LALANDE, Voc. de la philosophie, art. -Responsabilité.

Ajouté par webmaster

Elle avait un amant qui s'appelait Maurice, qui était mauvais et qui la giflait à pleines mains., Ch.-L. PHILIPPE, Bubu de Montparnasse, VIII.

Ajouté par webmaster

(...) cet extraordinaire attrait des recherches embryogéniques était, pour une bonne part, déterminé et entretenu par la véritable fascination qu'exerçait alors la loi de Fritz Müller, ou loi biogénétique fondamentale de Haeckel, d'après laquelle le développement de l'individu (ontogénie) était une récapitulation abrégée de la descendance de l'espèce (phylogénie)., Maurice CAULLERY, -in Encycl. Pl., Hist. de la science, p. 1249.

Ajouté par webmaster

Toute cette plaine, nous dit-il, aux époques préhistoriques, était recouverte par les eaux mélangées du fleuve et de la mer. Maurice Barrès, le Jardin de Bérénice

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource suivante

Qui était BLONDEL (Maurice) ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo