A quoi bon l'oeuvre d'art dans un monde de machines?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'art, à quoi bon? Une société peut elle se passer d'artistes? >>


Partager

A quoi bon l'oeuvre d'art dans un monde de machines?

Philosophie

Aperçu du corrigé : A quoi bon l'oeuvre d'art dans un monde de machines?



Publié le : 3/1/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	A quoi bon l'oeuvre d'art dans un monde de machines?
Zoom

Le monde de machine dans lequel nous vivons est le monde de l’industrie, de la mécanisation des procédés de construction. L’industrie a fait irruption dans un monde autrefois régi par les codes historiques ou coutumiers, l’industrie a fait émergé une façon de concevoir les choses hors de tout contexte historique. Elle a la capacité de produire des formes rapidement et à la chaîne et a pour seule visée l’utilité. L’industrie a ses débuts fut accusée d’enlaidir le paysage, de dénaturer les villes. Les cheminées, les locomotives, les usines nouvellement construites ont suscité beaucoup de d’antipathie. L’art a été une solution pour parer à cette laideur industrielle. Quel rôle l’art peut-il jouer dans la civilisation industrielle ? Il peut aussi renvoyer l’image de ces transformations, représenter les changements intervenus dans la société, souligner les nouveaux rapports de l’homme à la nature.



  2) La naissance de l'esthétique industrielle.    Les problèmes que pose la civilisation industrielle à l'art sont divers. Les nouveaux matériaux offrent des possibilités immenses à des artistes et architectes parfois dépourvus d'inspiration ou issus de formations très académiques. Des matériaux comme le fer ou le verre et la relative croissance économique de la fin du XIXe siècle et du début du XXe permettront d'exécuter de nombreuses fantaisies architecturales qui étaient autrefois impossibles à réaliser. La « Belle époque » entre 1870 et 1914 en France, ainsi qu'en Allemagne offre un cadre relativement optimiste aux artistes. C'est une époque de plaisirs bourgeois qui s'exprime dans l'art par un érotisme diffus, une soif d'exotisme et de fantaisies. C'est un art qui n'est pas fondamentalement sérieux ; un art sucré des pièces- montées. Ce goût de l'évasion et du léger sera l'habillement d'une bonne partie de l' architecture dite de fer et de béton et des démonstrations de modernité qu'ont été les expositions universelles qui se sont déroulées pour la plupart à Paris à la fin du XIXe siècle. Les artistes se trouveront en position de camoufler le travail des ingénieurs, comme si deux époques se superposaient, la plus ancienne se plaçant au dessus de la plus récente. L'autre solution comme on l'a vu est un retour complet à l'artisanat.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	A quoi bon l'oeuvre d'art dans un monde de machines?	Corrigé de 1272 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " A quoi bon l'oeuvre d'art dans un monde de machines? " a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

A quoi bon l'oeuvre d'art dans un monde de machines?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit