En quoi le langage est-il le propre de l'homme ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quelles sont les origines du langage ? La communication humaine est-elle uniquement ... >>
Partager

En quoi le langage est-il le propre de l'homme ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : En quoi le langage est-il le propre de l'homme ?



Publié le : 24/6/2009 -Format: Document en format FLASH protégé

	En quoi le langage est-il le propre de l'homme	?
Zoom
  • langage : 1) Faculté de parler ou d'utiliser une langue. 2) Tout système de signes, tout système signifiant, toute communication par signes (verbaux ou non verbaux). Le langage désigne aussi la totalité des langues humaines.
  • propre : Le sens propre est supposé attaché à la nature même du signe concerné (propriété) et, le plus souvent, originel, premier. Il s\'oppose aux sens figurés, obtenus par une figure appliquée à ce sens propre. ? Au propre : au sens propre.
  • dernier homme : Homme médiocre. Ultime produit de l'esclavage engendré par la civilisation.

 

Langue naturelle et codes de signaux


On entend par langue naturelle le langage verbal, c'est-à-dire ce langage que seul l'homme est capable d'utiliser. C'est donc par abus de langage que l'on dira que les animaux possèdent un langage, que le corps a son langage, etc. Dans tous ces cas, on a affaire à un code de signaux.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	En quoi le langage est-il le propre de l'homme	? Corrigé de 240 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " En quoi le langage est-il le propre de l'homme ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Réfléchissant à partir des observations réalisées sur le mode de communication propre aux abeilles par Von Frisch , Benveniste en rappelle d'abord la teneur. De retour à la ruche, une abeille qui effectue devant ses congénères une danse en cercle signale par là que de la nourriture se trouve à une faible distance. Relevant d'un symbolisme moins rudimentaire, une danse en huit accompagnée d'un frétillement continu de l'abdomen indique quant à elle à quelle distance on doit chercher (plus la danse est lente, plus le butin est loin), mais aussi dans quelle direction s'envoler (l'axe du huit indique l'angle que le lieu de la découverte forme avec le soleil). Toutefois, six points de contraste au moins interdisent de considérer comme un langage ce mode de communication animal. Les deux premiers sont son caractère non phonique, et par voie de conséquence le fait que ce symbolisme soit inopérant dans l'obscurité.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Lorsque la sculpture bavarde, je m'en détourne. Lorsque la musique décrit, je m'en détourne. Si l'architecture tend devant mes yeux un décor sans épaisseur, et derrière lequel il n'y a rien, je m'en détourne. D'une peinture qui fait danser ses personnages, je me détourne. Je veux que chacun des arts parle le langage qui lui est propre, au lieu de bégayer dans une langue étrangère., ALAIN, Propos, 3 juin 1921, Du langage propre à chaque art.

Ajouté par webmaster

Lorsque la sculpture bavarde, je m'en détourne. Lorsque la musique décrit, je m'en détourne. Si l'architecture tend devant mes yeux un décor sans épaisseur, et derrière lequel il n'y a rien, je m'en détourne. D'une peinture qui fait danser ses personnages, je me détourne. Je veux que chacun des arts parle le langage qui lui est propre, au lieu de bégayer dans une langue étrangère., ALAIN, Propos, 3 juin 1921, Du langage propre à chaque art.

Ajouté par webmaster

.1 Le pur, dans le langage scholastique du P. Lagrange, est défini comme le vitandum par accident; ce que l'homme doit éviter à cause de sa propre indignité, quand il n'est pas dans les dispositions requises pour l'approcher; l'impur correspond au contraire au vitandum per se, à l'objet que son essence même condamne à l'isolement et que la simple considération de l'intérêt personnel conseille en chaque occasion d'éviter., Roger CAILLOIS, l'Homme et le Sacré, p. 49.

Ajouté par webmaster

Tous les organes des sens peuvent servir à créer un langage. Il y a le langage olfactif et le langage tactile, le langage visuel et le langage auditif. Il y a langage toutes les fois que deux individus, ayant attribué par convention un certain sens à un acte donné, accomplissent cet acte en vue de communiquer entre eux., J. VENDRYES, le Langage, Introd., p. 9.

Ajouté par webmaster

Le premier langage de l'homme, le langage le plus universel, le plus énergique, et le seul dont il eût besoin, avant qu'il fallût persuader des hommes assemblés, est le cri de la nature... Rousseau

Ajouté par webmaster

.10 Ce ne sont -(chez Spinoza) que des transformations de langage en langage - ce qui veut dire que tout cela n'a aucun sens. - Un langage a pour sens du Non-langage. «Non-langage» sont les sensations, les choses, les images., VALÉRY, Cahiers, t. I, Pl., p. 750.

Ajouté par webmaster

Le premier langage de l'homme, le langage le plus universel, le plus énergique, et le seul dont il eût besoin avant qu'il fallût persuader des hommes assemblés, est le cri de la nature., ROUSSEAU, De l'inégalité parmi les hommes, I, p. 53.

Ajouté par webmaster

(...) les physiologistes se sont crus autorisés à dire dans un langage qu'on pourrait croire métaphysique, que lorsque tel organe, musculaire par exemple, se contracte ou frémit sous le stimulus, c'est parce qu'il en sent l'excitation en vertu du mode spécial de sensibilité qui lui est propre suivant les uns, communiquée, suivant les autres, par les nerfs (...), MAINE DE BIRAN, Du physique et du moral de l'homme, I, V.

Ajouté par webmaster

Le plus urgent me paraît être de déterminer en quoi consiste ce langage physique, ce langage matériel et solide par lequel le théâtre peut se différencier de la parole? Il consiste dans tout ce qui occupe la scène, dans tout ce qui peut se manifester et s'exprimer matériellement sur une scène, et qui s'adresse d'abord aux sens au lieu de s'adresser d'abord à l'esprit comme le langage de la parole., A. ARTAUD, le Théâtre et son double, Idées/Gallimard, p. 54.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

En quoi le langage est-il le propre de l'homme ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo